Propos sur Bach
Magazine
Dimanche 27 octobre 2019
5 min

Propos sur Bach : 9. Organiste à Arnstadt (1703-1707)

13 juillet 1703 : la prestation de Jean-Sébastien sur le nouvel orgue de l’Eglise Saint-Boniface, la Neue-Kirche d’Arnstadt, rassure autant qu’elle impressionne les autorités de la petite ville...

Propos sur Bach : 9. Organiste à Arnstadt (1703-1707)
Episode 9

... Le voilà nommé à l’âge de 18 ans, organiste de cet instrument tout neuf par les conseillers municipaux du Comte de Schwarzburg. Le jeune homme se réjouit pleinement ; en plus d’un salaire annuel tout à fait confortable et de compensations financières pour ses dépenses de logement et de nourriture, cette nouvelle situation lui permet de se rapprocher de sa famille. Située au sud d’Erfurt, Arnstadt se trouve en effet à une soixantaine de kilomètres d’Eisenach, sa ville natale.

Le décret de nomination du 9 août 1703, aujourd’hui conservé aux archives municipales de la ville voisine de Rudolstadt, précise les obligations du jeune homme :

« Vous paraîtrez à l’orgue de la Neue Kirche à l’heure dite, le dimanche et les autres jours de fête, ainsi qu’aux jours fixés pour le culte public ; vous userez de l’instrument comme il convient, en en prenant grand soin et en veillant attentivement à sa bonne conservation ; vous en ferez connaître en temps voulu les modifications qui pourraient se révéler opportunes et les réparations nécessaires ; vous garderez à l’esprit que personne, sans autorisation du surintendant, ne pourra s’en servir ; vous ferez en somme tout votre possible pour éviter tout endommagement et le maintenir en bon état de fonctionnement. Vous vous efforcerez en outre de mener également votre vie dans la crainte de Dieu, en évitant les mauvaises fréquentations et les contretemps ; par ailleurs, vous montrerez en tout d’observer un comportement fidèle et respectueux du devoir, comme un serviteur et un organiste probe et loyal, à l’égard de Dieu et de la suprême autorité. »

Pour résumer, Jean-Sébastien Bach devait assurer le service liturgique des jours de fête, des dimanches de 8 heures à 10 heures, tout en intervenant également au culte des lundis et des jeudis, de 7 heures à 9 heures, pour accompagner le chant des chorals et exécuter quelques pièces instrumentales entre les prières et les lectures.

La Neue Kirche d’Arnstadt ne disposait pas de son propre chœur ; pour les parties chantées de la liturgie qu’il devait également organiser et coordonner, Bach dépendait des jeunes chanteurs du Gymnasium d’Arnstadt qui n’étaient pas directement placés sous sa responsabilité, mais qu’il devait tout de même faire répéter et accompagner dans le cadre de leurs interventions à la Neue Kirche.

A n’en pas douter, voilà le poste d’organiste que Jean-Sébatien attendait : bien traité du point de vue de son salaire, il était également reconnu à Arnstadt pour sa valeur et son talent.

Jean-Sébastien Bach
Choral « Erbarm dich mein, o Herz Gott » BWV 721
Kei Koito, orgue
Orgue Christian Müller de l’Eglise St. Bavokerk de Haarlem (Pays-Bas)
Disque : CLAVES 50-1107 (2012)

CD Kei Koito Organ Masterworks, vol. 3
CD Kei Koito Organ Masterworks, vol. 3
L'équipe de l'émission :