Propos sur Bach
Magazine
Dimanche 29 septembre 2019
5 min

Propos sur Bach : 5. L’adolescence à Ohrdruf (1695-1700)

Après le décès de leurs deux parents, Jean-Sébastien et Jacob sont donc recueillis par leur frère aîné Christoph, organiste à Ohrdruf où il est installé avec sa jeune épouse Johanna Dorothea. Le couple attend leur premier enfant, lorsque les deux orphelins s’installent chez eux en 1695..

Propos sur Bach : 5. L’adolescence à Ohrdruf (1695-1700)
Statue de Bach à Leipzig, © Getty

... Jacob ne restera qu’une seule année à Ohrdruf. Dès qu’il atteint l’âge de quinze ans, l’âge de l’émancipation à cette époque-là, il regagne Eisenach où il est employé dans sa ville natale comme musicien municipal. 

Sérieux et travailleur, Jean-Sébastien est inscrit au Lyceum d’Ohrdruf, un établissement réputé dans la région, où il atteint la classe ultime deux années plus tôt que les adolescents du même âge. Parmi ses camarades, il est très proche de son cousin germain, Johann Ernst, le fils du frère jumeau de son père ; quant à son meilleur ami ? il se nomme Georg Erdmann. Les trois garçons ont une pratique du chant intense au Lyceum. Ils participent même au Chorus Musicus de la ville qui compte une vingtaine de chanteurs. A chacune des prestations de ce chœur, Jean-Sébastien gagne une petite somme d’argent qu’il reverse à son frère pour alimenter les faibles revenus du foyer. 

Les cinq années passées par Jean-Sébastien à Ohrdruf sont capitales pour la construction de son être autant que pour son apprentissage musical. Il reçoit beaucoup d’affection de sa belle-sœur, Johanna Dorothea, qui élèvera neuf enfants dont cinq deviendront des musiciens accomplis. Son frère se montre très attentif à son épanouissement musical ; à ses côtés, Jean-Sébastien continue de se perfectionner à l’orgue, tout en abordant le clavecin et en continuant la pratique du violon. Elève de Pachelbel, Christoph possédait une riche collection de pièces d’orgue, celles des plus grands maîtres : Frescobaldi, Froberger, Reincken, Buxtehude… Un répertoire que Jean-Sébastien recopia de sa main et auquel il fut donc nourrit dès l’adolescence.

Johann Pachelbel
Canon et gigue en ré majeur pour trois violons et basse
Hesperion XXI
Direction Jordi Savall
Disque : Alia Vox AV 9820 (2001)

CD Pachelbel Hesperion XXI Jordi Savall
CD Pachelbel Hesperion XXI Jordi Savall, © Aliavox
L'équipe de l'émission :