Propos sur Bach
Magazine
Dimanche 8 mars 2020
5 min

Propos sur Bach : 25. La musique instrumentale à la cour de Köthen

Durant les presque six années passées à la cour de Köthen, Jean-Sébastien Bach se concentre presque exclusivement à la composition de musique instrumentale destinée à être interprétée par les musiciens du Collegium musicum du prince Leopold...

Propos sur Bach : 25. La musique instrumentale à la cour de Köthen
Episode 25

...Cette Hofmusik (musique de cour) se divise en deux groupes : d’une part la musique d’orchestre et d’ensemble, illustrée par les genres de la suite et du concerto ; et d’autre part, la musique de chambre (Kammermusik) sollicitant des effectifs plus restreints pour l’interprétation de sonates ou de partitas.

C’est de cette riche période que datent presque toute la production instrumentale de Jean-Sébastien. Voici la liste des partitions parvenues jusqu’à nous : une quinzaine de concertos dont les 6 Concertos brandebourgeois et les 3 Concertos pour violon ; 4 Suites pour orchestre ; 3 Sonates et 3 Partitas pour violon ; 8 Sonates pour violon et clavecin ; 3 sonates pour viole de gambe et clavecin ; 4 sonates pour flûte et clavecin ; 1 Partita pour flûte seule, ainsi que toute une série d’œuvres importantes pour le clavecin seul : les Suites anglaises, les Suites françaises et le premier livre du Clavier bien tempéré.

En tout et pour tout, une cinquante d’œuvres instrumentales composées par Bach à Köthen ; rapportées aux années passées au service du prince Leopold, cela représente une dizaine d’œuvres par an. A y bien réfléchir, il s’agit là d’un nombre bien réduit pour un compositeur aussi prolifique que lui. On imagine donc que beaucoup de partitions de cette période ont été perdues. 

Quant aux Six Concertos brandebourgeois, ils n’ont pas été composés pour la cour de Köthen et répondent à une commande toute spéciale, celle passée à Jean-Sébastien Bach par le Margrave Christian Ludwig de Brandebourg, qui était le frère cadet de Frédéric Ier, le roi de Prusse. Contrairement à son auguste frère qui n’avait aucun intérêt pour les arts, le Margrave de Brandebourg avait déployé un orchestre  fameux et c’est pour ces musiciens berlinois que Bach compose ses « Six concerts avec plusieurs instruments », accompagnés d’une dédicace appropriée datée du 24 mars 1721.

Jean-Sébastien Bach
Concerto brandebourgeois n° 3 en sol majeur BWV 1048
Mouvement 3. Allegro
Ensemble Zefiro, Alfredo Bernardini (dir.)
Disque : Arcana A452 (2018)

L'équipe de l'émission :