Open jazz
Magazine
Jeudi 17 septembre 2020
54 min

Yves Rousseau, fragments amoureux d'un jazz progressif

Après avoir traversé les oeuvres de Christian Bobin, Pierre Etaix, Léo Ferré ou Franz Schubert, Yves Rousseau met le cap sur les icônes pop-rock des années 70.

Yves Rousseau, fragments amoureux d'un jazz progressif
Yves Rousseau Septet, © Jeff Humbert

Au sommaire aujourd'hui

  • Yves Rousseau invité de Alex Dutilh

"J'ai conçu ces « Fragments » dans le souvenir des années « lycée », au milieu des 70’s, lorsque les grands groupes pop/rock alors à leur apogée créatrice marquaient pour toujours l’histoire de la musique. Pas de relectures, pas d’arrangements mais uniquement de nouvelles pièces originales, fruits de mon parcours d’improvisateur et de compositeur aux multiples influences, écrites dans le souvenir de ces exaltantes découvertes et de ces fulgurances.” Yves Rousseau

  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert de Sarah McCoy samedi 19 septembre à 20h30 à l’Astrada à Marciac (32). Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.
« Fragments »
« Fragments »

A la rentrée scolaire 1976, après avoir vécu un été caniculaire à égrener trois ou quatre accords de guitare appris ici ou là, à me livrer sans retenue et sans inhibition à l’écriture de quelques textes poétiques ayant dans mon esprit vocation à être chantés mais qui échoueront très vite et à tout jamais dans le fond de la poubelle de ma chambre d’adolescent, je pénétrais sans l’avoir véritablement anticipé dans un nouveau monde, jusqu’alors inconnu pour moi, à savoir celui de la musique offerte par les grands groupes de rock/pop qui se trouvaient pour la plupart alors dans leurs périodes les plus créatives…

C’est au foyer des internes du lycée que je découvrais alors grâce à de nouvelles rencontres, King Crimson qui en avait déjà terminé de sa période ô combien riche du mélange du format chanson rock mixé à celui beaucoup moins convenu de l’improvisation, Pink Floyd qui, à peine remis de son succès planétaire que devint très vite The Dark Side of the Moon, publiait alors ce disque magnifique qu’est à mes yeux Wish You Were Here

Je me trouvais alors totalement bouleversé, transporté par toutes ces nouvelles sonorités propres au rock, progressif ou non, auxquelles tant de groupes magnifiques donnaient corps : King Crimson donc, mais aussi Yes,Supertramp,Genesis et son album live devenu mythique Seconds Out, avec cette suite architecturale intitulée Supper’s ready mais aussi ce titre inoubliable que fut The Carpet’s Crawlers… Je découvrais seulement ensuite des groupes comme Soft Machine ou Gong, mais aussi Caravan,Emerson,Lake& Palmer,Led Zeppelin,The Who,Jethro Tull, pendant que je commençais à mesurer l’unicité du génie de Jimi Hendrix

Elevé avec Django Reinhardt, Franz Schubert, Louis Armstrong, Frédéric Chopin mais aussi Gilbert Bécaud, Barbara, Léo Ferré, Maxime Leforestier, j’ignorais à ce moment-là à quel point toutes ces musiques rencontrées grâce à mes fréquentations lycéennes me marqueraient pour longtemps… Le son des guitar heroes, la puissance des batteries tout autant que leur finesses, l’apport des claviers, les voix de Peter Gabriel, Greg Lake, Robert Wyatt, Ian Anderson, Robert Plant, les basses de Hugh Hopper, Leland Sklar, John Paul Jones… Toutes ces expressions artistiques auront sur moi un effet à retardement, sur ma façon d’écrire et de penser la musique à l’aube des années 2000, au moment même où je me décide à essayer de composer pour mes propres formations.

La fluidité des compositions des groupes de ces grandes périodes d’inventivité musicale, la beauté des mélodies, la puissance des grooves induisant parfois un recours à des métriques complexes, des mesures composées jouées avec décontraction puisque les groupes jouaient beaucoup et passaient une grande partie de leur vie en tournée, mais aussi le recours à de longues plages d’improvisation allant jusqu’à la transe (Daevid Allen avec Gong) ces richesses auront sur moi un effet durable et influenceront durablement mon processus compositionnel…

C’est donc en souvenir de cette période pendant laquelle je découvrais aussi le cinéma de Werner Herzog (plus particulièrement son film Aguirre, la colère de Dieu dont la musique n’est pas sans rapport avec le sujet développé dans ce texte argumentaire puisque la musique du film est une pépite signée du groupe allemand de rock psychédélique Popol Vuh) que je propose ce programme de création dont la musique est entièrement originale mais qui vient se nourrir de ces réminiscences, de ces sensations, de ces ambiances sonores qui ont laissé dans mon oreille des traces indélébiles…

Où écouter "Fragments" de Yves Rousseau

  • À Paris (75) vendredi 23 octobre à 20h au Pan Piper 
La programmation musicale :
  • 18h08
    Abyssal ecosystem - YVES ROUSSEAU
    Yves Rousseau.compositeur

    Abyssal Ecosystem

    Yves Rousseau Septet, Yves Rousseau, Yves Rousseau (contrebasse), Géraldine Laurent (saxophone alto), Thomas Savy (clarinette basse), Jean-Louis Pommier (trombone), Csaba Palotaï (guitare), Etienne Manchon (Rhodes), Vincent Tortiller (batterie)
    Album Fragments Label Yolk (J2081) Année 2020
  • 18h15
    Efficient nostalgia part I - YVES ROUSSEAU
    Yves Rousseau.compositeur

    Efficient nostalgia part I

    Yves Rousseau Septet, Yves Rousseau, Yves Rousseau (contrebasse), Géraldine Laurent (saxophone alto), Thomas Savy (clarinette basse), Jean-Louis Pommier (trombone), Csaba Palotaï (guitare), Etienne Manchon (wurlitzer), Vincent Tortiller (batterie)
    Album Fragments Label Yolk (J2081) Année 2020
  • 18h24
    Uhren - DAVE HOLLAND
    Dave Holland

    Uhren

    Dave Holland. : compositeur, Dave Holland (contrebasse), Steve Coleman (saxophone), Kenny Wheeler (trompette), Julian Priester (trombone), Marvin 'Smitty' Smith (batterie, percussions)
    Album Seeds of Time Label Ecm (825322-2) Année 1985
  • 18h31
    Looking at sounds - MICHEL BENITA
    Michel Benita

    Looking at Sounds

    Michel Benita. : compositeur, Michel Benita (contrebasse), Matthieu Michel (bugle), Jozef Dumoulin (Fendre Rhodes, électronique), Philippe Garcia (batterie)
    Album Looking at sounds Label Ecm Année 2020
  • 18h42
    Anthropology - CHARLIE PARKER
    Charlie Parker

    Anthropology

    Charie Parker. : compositeur, Dizzy Gillespie. : compositeur, Charlie Parker (saxophone alto), Rolf Ericson (trompette), Gösta Theselius (piano), Thore Jederby (contrebasse), Jack Norén (batterie)
    Album Intégrale Vol. 9 - My Little Suede Shoes - 1950-1951 Label Frémeaux & Associés (FA1339/2) Année 2015
  • 18h48
    Show's over - SARAH MCCOY
    Sarah McCoy

    Show's Over

    Sarah McCoy. : compositeur, Sarah McCoy (piano, voix, choeurs), Chilly Gonzales (synthétiseur basse, celesta, batterie), Vincent Taurelle (modular synthétiseur), Renaud Letang (choeurs)
    Album Blood Siren Label Blue Note (060256768576) Année 2019
  • 18h55
    The lyrical Cole-Man - HAROLD MABERN
    Harold Mabern

    The Lyrical Cole-Man

    Harold Mabern. : compositeur, Harold Mabern (piano), Eric Alexander (saxophone ténor), John Webber (contrebasse), Joe Farnsworth (batterie)
    Album Mabern Plays Mabern Label Smoke Sessions (SSR2001) Année 2020
Les invités :
L'équipe de l'émission :