Open jazz
Magazine
Vendredi 2 décembre 2016
58 min

L'actualité du jazz : Yotam Silberstein, la fête au Village

Parution de « The Village » de Yotam Silberstein chez Jazz & People.

L'actualité du jazz : Yotam Silberstein, la fête au Village
Yotam Silberstein, © Gulnara Khamatova

Au sommaire aujourd'hui

  • Yotam Silberstein à la Une
  • Jazz au Trésor : Ralph Marterie - Music For A Private Eye
  • Jazz Agenda :
  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert de François Corneloup / Franck Tortiller dimanche 04 décembre à 17h au théâtre de Cornouailles Max Jacob à Quimper (29). Cliquez sur "contactez-nous" (à côté de la photo d'Alex Dutilh en haut) et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.
  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert de Nat Wooley samedi 03 décembre à 21h au Moulin à Jazz à Vitrolles (13). Cliquez sur "contactez-nous" (à côté de la photo d'Alex Dutilh en haut) et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.
  • Jazz Culture : Week-end des musiques à l'image
  • Jazz Bonus : « Marathon Mozart » avec France Musique
« The Village »
« The Village »

Pour le cinquième album sous son nom, Yotam Silberstein a choisi un format, le quartet, qui place sa guitare au premier plan et met en évidence l’étendue de ses talents d’improvisateur. Accompagné par un trio avec qui il a régulièrement joué par le passé, et qui constitue une section rythmique de référence internationale longtemps associée au saxophoniste Joshua Redman – le pianiste Aaron Goldberg (coproducteur de l’album), le contrebassiste Reuben Rogers et le batteur Gregory Hutchinson — il offre l’exemple d’un instrumentiste d’envergure.

Qu’il joue le blues laid back, qu’il fasse tourner une milonga à la sensualité argentine, qu’il reprenne un composition de Jacob do Bandolim, virtuose brésilien de la mandoline, ou qu’il s’engage, à l’unisson avec le piano, dans de vertigineuses lignes du grand Lennie Tristano, son articulation est fluide, son toucher aussi agile que précis, sa décontraction de tous les instants. Nomade par ses inspirations, son jeu révèle une assurance propre aux grands guitaristes dans la lignée de Grant Green, Kenny Burrell ou Jim Hall, qui cherchent la note juste plutôt que l’effet spectaculaire. Le talent de Yotam Silberstein affirme que la tradition de la guitare jazz, loin de se perdre, est au coeur d’une florissante renaissance dont il est, à coup sûr, l’un des visages avec lesquels il faudra désormais compter.

Natif de Tel Aviv, issu de la même génération que le trompettiste Avishai Cohen, le pianiste Shai Maestro et le saxophoniste Eli Degibri, Yotam Silberstein fait partie de ces musiciens qui ont mis Israël sur la carte du jazz mondial. Parti tenter l’aventure à New York où il vit depuis 2005, il fait désormais partie intégrante de la scène locale après avoir fait ses premières armes au contact d’importants représentants de l’histoire du jazz, comme le saxophoniste James Moody, qui le prit sous son aile à ses débuts. Sideman de George Coleman, membre du Dizzy Gillespie Alumni All-Star Big Band encadré par des vétérans tels que le saxophoniste Jimmy Heath, Yotam Silberstein a aussi naturellement noué des liens avec des musiciens comme le trompettiste Roy Hargrove, qui figurait en invité sur deux de ses précédents albums. En sideman, il a enregistré avec David Sanborn, Antonio Hart, Spike Wilner, Nathan Davis, Walt Weiskopf, entre autres. Son inclinaison aux musiques latines l’a également amené à côtoyer le clarinettiste cubain Paquito D’Rivera et à faire le tour du monde avec le Harlem-Kingston Express du pianiste jamaïcain Monty Alexander.

Depuis quelques années, il est considéré à New York, aux côtés de Lage Lund ou de son compatriote Gilad Hekselman (avec qui il lui arrive de se produire en duo), comme l’un des visages les plus prometteurs de la guitare jazz. Actif à la tête de ses propres formations, il tourne avec le groupe Rising Tide (ex Groundation/Reggae Groove) et il vient d’enregistrer en trio auprès du contrebassiste John Patitucci un album de musique brésilienne pour le label audiophile Newvelle Records.

Où écouter Yotam Silberstein

  • jeudi 26 janvier à 21h au Sunside à Paris (75)

Vitor Goncalves (piano)
Yotam Silberstein (guitare)
Or Bareket (contrebasse)
Daniel Dor (batterie)

Programmation musicale

Yotam Silberstein « The Village »
Parabens (Yotam Silberstein)
Jazz and People 816007

« The Village »
« The Village »

Yotam Silberstein « The Village »
Albayzin (Yotam Silberstein)
Jazz and People 816007

« The Village »
« The Village »

Pat Metheny, Brad Mehldau « Metheny Mehldau Quartet »
A Night Away (Pat Metheny, Brad Mehldau)
Nonesuch 7559799940

« Metheny Mehldau Quartet »
« Metheny Mehldau Quartet »

Ralph Marterie « Music For A Private Eye »
Private Eyeball (P. Hanson, R. Marterie)
Blue Moon 878

« Music For A Private Eye »
« Music For A Private Eye »

François Corneloup, Frank Tortiller « Singing Fellows »
Esprit d'escalier (Franck Tortiller)
Label MCO 003

« Singing Fellows »
« Singing Fellows »

Nate Wooley « Argonautica »
Argonautica (Nate Wooley)
Firehouse 12 616892353348

« Argonautica »
« Argonautica »

We Free « We Free »
Part IV-A (We Free)
Promise Land 5760100040166

We Free
We Free

Tord Gustavsen « What Was Said »
Your Grief ( Gustavsen, Rumi, Parks)
ECM 2465

« What Was Said »
« What Was Said »

Branford Marsalis « Mo' Better Blues »
Mo' Better Blues (Bill Lee)
CBS 4671602

« Mo' Better Blues »
« Mo' Better Blues »

Uri Caine « Plays Mozart »
Turkish Rondo From Piano Sonata In A Major, K331 (W. A. Mozart, arr. Uri Caine)
Winter & Winter

Uri Caine « Plays Mozart »
Uri Caine « Plays Mozart »
L'équipe de l'émission :