Open jazz
Magazine
Jeudi 2 mai 2019
54 min

Wes Montgomery, inédits de jeunesse

Près de 2 heures d'enregistrements live et studio inédits minutieusement restaurés en un double CD. Voici ce qu'offre le sixième volume consacré par le label Resonance aux premières traces de Wes Montgomery.

Wes Montgomery, inédits de jeunesse
David Baler, David Young, Larry Ridley, Wes Montgomery, Melvin Rhynes, © Duncan Schiedt

Au sommaire aujourd'hui

  • Wes Montgomery à la Une

“Contribuer à transmettre l’héritage d’un artiste aussi mythique en faisant découvrir quelques unes de ses oeuvres inédites est un immense honneur. Des occasions comme celle-ci ne se présentent pas tous les jours.” Zev Feldman

« Back on Indiana Avenue: The Carroll DeCamp Recordings. »
« Back on Indiana Avenue: The Carroll DeCamp Recordings. »

Resonance Records, spécialiste de la remasterisation et rééditions d’archives de jazz inédites, exhume des oeuvres de jeunesse de Wes Montgomery, le maître de la guitare jazz, avec “Back On Indiana Avenue : The Caroll DeCamp Recordings”.

Tous les disques de la collection sont accompagnés d’essais rédigés par le musicologue Lewis Porter et par Zev Feldman producteur et co-directeur du label Resonance. Cette fois, on a aussi des témoignages des guitariste George Benson et John Scofield, du saxophoniste, professeur et auteur James Aebersold et du guitariste Royce Campbell, neveu de Caroll DeCamp, musicien et arrangeur à qui l’on doit l’enregistrement de la musique contenue dans ce nouveau double album.

Toutes les récents disques consacrés à Wes Montgomery parus sous le label Resonance ont été chaleureusement accueillis : “Wes Montgomery à Paris” (2018) comme  “Smokin’ in Seattle” (2017) ont été désignés meilleurs disques d’archives de l’année par DownBeat, JazzTimes et par les critiques du NPR Music. A l’instar de Echoes of Indiana Avenue (2012), “In the Beginning” (2015) et du live “One Night in Indy” (2016), “Back on Indiana Avenue” explore la musique que Montgomery a jouée dans sa ville natale, bien avant qu’il ne devienne célèbre en signant avec Riverside Records en 1959.

Zev Feldman - surnommé dans le milieu “le détective du jazz” pour sa capacité à dénicher des archives inédites - raconte “Voilà encore une affaire résolue par le label Resonance. Quand on a publié "Echoes of Indiana Avenue”, on ne savait pas d’où venaient les enregistrements, mais aujourd’hui grâce à la parution de “Back on Indiana Avenue”on sait qu’on les doit à l’immense compositeur et pianiste Caroll DeCamp. Cet album c’est le graal pour les fans de Wes Montgomery”

Sur les enregistrement faits par DeCamp, on peut entendre Montgomery au sommet de son art dans divers formats : quartet avec piano, trio avec orgue, sextet, et aussi trio sans batterie à la Nat King Cole. Bien que DeCamp n’ait pas précisé les line-up, les recherches approfondies menées par Porter et David Baker indiquent que Montgomery était entouré par des musiciens dont il était très proche, tels que son frère Buddy, son organiste de toujours Melvin Rhyne et le légendaire pianiste d’Indianapolis Carl Perkins pour ne nommer qu’eux.

Les 22 titres que l’on trouve sur “Back on Indiana Avenue” sont pour la plupart des premiers jets de morceaux que Wes Montgomery re-enregistrera plus tard pour Riverside, comme Round Midnight, Jingles, Whisper Not, The End of a Love Affair, Ecaroh, West Coast Blues, Four On Six, Mister Walker, Tune-Up, et Sandu. Quelques soixante-ans après l’enregistrement de la musique de ce “Back on Indiana Avenue”, Wes Montgomery n’a pas fini d’inspirer toute une génération de guitaristes après lui.

Wes Montgomery (guitare)
Earl Van Riper, Buddy Montgomery, John Bunch, Carl Perkins (piano)
Melvin Rhyne (orgue hammond, piano)
Monk Montgomery; Mingo Jones (contrebasse)
Paul Parker, Sonny Johnson (batterie)
David Baker (trombone sur “Sandu” et “Whisper not”)
David Young (saxophone ténor sur “Sandu” et “Whisper not”)

La programmation musicale :
    18:06
    Wes Montgomery

    « Back On Indiana Avenue » Four on six (Wes Montgomery)

    Wes Montgomery (guitare), Earl Van Riper ? (piano), Buddy Montgomery ? (piano), John Bunch ? (piano), Carl Perkins ? (piano), Melvin Rhyne ? (piano), Monk Montgomery ? (contrebasse), Mingo Jones ? (contrebasse), Paul Parker ? (batterie), Sonny Johnson ? (batterie)LABEL : RESONANCEANNÉE : 2019
    « Back On Indiana Avenue » Four on six (Wes Montgomery)
    18:13
    Wes Montgomery

    « Back On Indiana Avenue » Nothing ever changes my love for you (M. Fisher, J. Segal)

    Wes Montgomery (guitare), Mel Rhyne (orgue), Paul Parker (batterie)LABEL : RESONANCEANNÉE : 2019
    « Back On Indiana Avenue » Nothing ever changes my love for you (M. Fisher, J. Segal)
    18:21
    Wes Montgomery

    « Back On Indiana Avenue » Whisper not (Benny Golson)

    Wes Montgomery (guitare), David Young (saxophone Ténor), David Baker (trombone), Buddy Montgomery (piano), Mel Rhyne (orgue), Paul Parker (batterie)LABEL : RESONANCEANNÉE : 2019
    « Back On Indiana Avenue » Whisper not (Benny Golson)
    18:29
    Wes Montgomery

    « Back On Indiana Avenue » So what (Miles Davis)

    Wes Montgomery (guitare), Earl Van Riper ? (piano), Buddy Montgomery ? (piano), John Bunch ? (piano), Carl Perkins ? (piano), Melvin Rhyne ? (piano), Monk Montgomery ? (contrebasse), Mingo Jones ? (contrebasse), Paul Parker ? (batterie), Sonny Johnson ? (batterie)LABEL : RESONANCEANNÉE : 2019
    « Back On Indiana Avenue » So what (Miles Davis)
    18:36
    Alice Clark

    « Alice Clark » Charms of the arms of love (Bobby Hebb)

    Alice Clark (voix), Ernie Wilkins (direction, Arrangements), Sonny Cohn (trompette), Joe Newman (trompette), Charles Fowlkes (saxophone Baryton), Earl T. Dunbar (guitare), Cornell Dupree (guitare), Ernie Hayes (orgue Hammond), Paul Griffin (fender Rhodes, Piano), Gordon Edwards (basse), Bernard Purdie (batterie), Ellerine Harding (choeurs), Maxine Weldon (choeurs)LABEL : WE WANT SOUNDSANNÉE : 1972
    « Alice Clark » Charms of the arms of love (Bobby Hebb)
    18:39
    Marc Ducret

    « Lady M » Lady M (Marc Ducret)

    Marc Ducret (guitares, Composition), Léa Trommenschlager (soprano), Rodrigo Ferreira (contreténor), Sylvain Bardiau (trompette, Bugle), Catherine Delaunay (clarinette, Cor De Basset), Regis Huby (violon, Violon Ténor), Liudas Mockunas (saxophones, Clarinette Contrebasse), Samuel Blaser (trombone), Bruno Ducret (violoncelle), Joachim Florent (contrebasse, Basse électrique), Sylvain Darrifourcq (batterie, Percussions)LABEL : ILLUSIONSANNÉE : 2019
    « Lady M » Lady M (Marc Ducret)
    18:42
    Old And New Songs

    « Old and New Songs » Mellan branta stränder (traditionnel russe)

    Yoann Loustalot (trompette), Francois Chesnel (piano), Frederic Chiffoleau (contrebasse), Christophe Marguet (batterie)LABEL : BRUIT CHICANNÉE : 2017
    « Old and New Songs » Mellan branta stränder (traditionnel russe)
    18:46
    Lionel Martin, Sangoma Everett

    « Revisiting Afrique of Count Basie & O. Nelson »Afrique(Oliver Nelson)

    Lionel Martin(saxophone ),sangoma Everett(batterie)LABEL : Cristal
    « Revisiting Afrique of Count Basie & O. Nelson »Afrique(Oliver Nelson)
    18:51
    Michel Meis

    « Lost in Translation » Lost in translation (Michel Meis)

    Michel Meis Quartet, Alisa Klein (trombone), Cédric Hanriot (piano), Stephan Goldbach (contrebasse), Michel Meis (batterie)LABEL : DOUBLE MOONANNÉE : 2018
    « Lost in Translation » Lost in translation (Michel Meis)
    18:54
    Toni Solà

    « Cool People » Isfahan (Billy Strayhorn)

    Toni Solà (saxophone Ténor), Gerard Nieto (piano), Ignasi Gonzalez (contrebasse), Xavi Hinojosa (batterie)LABEL : Fresh SoundANNÉE : 2019
    « Cool People » Isfahan (Billy Strayhorn)
L'équipe de l'émission :