Open jazz
Magazine
Vendredi 8 janvier 2016
59 min

Weather Report, les concerts inédits

Parution du coffret « Weather Report - The Legendary Live Tapes : 1978-81 » chez Legacy / Sony.

Weather Report, les concerts inédits
The Weather Report, © Getty

Au sommaire aujourd'hui

► Weather Report 

à la Une
 ► Jazz au Trésor : Gary Burton - Easy As Pie
 ► Jazz Agenda :   

  • 3 invitations pour 2  à gagner pour le concert de Yonathan Avishai  à l'Espace Sorano de Vincennes  samedi 09 janvier à 20h30. Cliquez sur "contactez-nous " et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.Jazz Bonus : Jazz News en Silence
    TOUS LES TITRES DIFFUSES SONT EN BAS DE PAGE A LA RUBRIQUE "PROGRAMMATION MUSICALE"

« Weather Report - The Legendary Live Tapes : 1978-1981  » qui vient de paraître chez Legacy, est un coffret de 4 CD de concerts inédits  du légendaire groupe dont la musique révolutionnaire continue à influencer des générations de musiciens et d’aficionados.

Enregistré “complètement, résolument, sans complexe et follement en direct” pendant l’apogée de Weather Report de 1978 à 1981. On y retrouve le line-up classique du groupe avec Joe Zawinul (claviers), Wayne Shorter (saxophones), Jaco Pastorius (basse électrique), Peter Erskine (batterie) et Robert Thomas, Jr. (percussions), au sommet de leur art.

Cette collection d’inédits a été méticuleusement rassemblée, organisée et produite par Peter Erskine et Tony Zawinul (le fils de feu Joe et réalisateur de “This Is This”, documentaire sur Weather Report, actuellement en production).

Le groupe a été initialement formé en 1970 par Joe Zawinul et Wayne Shorter et a été actif pendant 16 ans (1970-1986). Il évolue librement à travers plusieurs genres, mélange la liberté du jazz avec des compositions très structurées, en y introduisant des éléments de rock, de funk et d’électro avant la lettre dans une musique du monde délibérément multiculturelle, qui défie tout précédent et toute catégorisation. “Nous ne fusionnons rien ” dit Zawinul, “nous jouons juste avec le coeur ”. Et pourtant, Weather Report a déclenché une véritable révolution dans le jazz fusion des années 1970 et 1980.

Lorsque le virtuose de la basse électrique Jaco Pastorius rejoint le groupe en 1976, le son évolue dans des directions encore plus aventureuses et pionnières. Le groupe atteint un sommet avec “Birdland” en 1977. Le batteur Peter Erskine les rejoint en 1978 et contribue à l’évolution d’un formidable quintet électrique, avec l’arrivée du percussionniste Robert “Bobby” Thomas Jr. en 1980.

En quartet pour la tournée de 1978 (Tokyo et Osaka en juin, tournée aux États-Unis en novembre) et en quintet pour celles de 1980 et 81 (Osaka et, Tokyo en juin 1980, Londres en novembre 80, Rochester, NY en juin 81), le groupe offre là des enregistrements jamais entendus auparavant (on ne connaissait que trois faces live sur le double album “8:30”), des bandes mixées depuis longtemps par Brian Risner et des enregistrements pirates réalisés parfois par le public.

Sur le même thème 

L'équipe de l'émission :