Open jazz
Magazine
Lundi 26 janvier 2015
55 min

Vincent Peirani, la vie rêvée des anches

En avant-première, « Living Being » de Vincent Peirani qui paraît le 30 janvier chez ACT.

Au sommaire aujourd'hui

► Vincent Peirani

à la Une
Jazz au Trésor : Yusef Lateef - The Centaur and the Phoenix
Jazz Agenda : semaine du 26 janvier au 01 février 2015
Jazz Culture : Exposition Paris Odyssey - Romare Bearden, Henri Matisse et Homer
Jazz Bonus : Antiloops - Electroshock
TOUS LES TITRES DIFFUSES SONT EN BAS DE PAGE A LA RUBRIQUE "PROGRAMMATION MUSICALE" Étoile montante du jazz européen, Vincent Peirani a été couronné aux Victoires du Jazz 2014 en tant que révélation de l’année. Il remporte également le prix Django Reinhardt décerné par L'Académie du jazz et le prestigieux prix allemand ECHO Jazz.
Il fait partie de cette génération montante de jeunes musiciens de jazz qui ont validé leurs études de musique classique au plus haut niveau, mais qui ont grandi dans l'amour du jazz, du rock, de la pop, des musiques du monde et même des musiques électroniques.
Au fil des années et de ses nombreuses collaborations (Youn Sun Nah, Richard Bona, Michel Portal, Daniel Humair, Sanseverino, François Salque, Stromae etc..) sa polyvalence et sa maitrise des différents langages musicaux l'ont imposé comme l'un des musiciens, interprète, improvisateur et compositeur, les plus accomplis et les plus novateurs.

« Aujourd'hui, grâce à Internet, les musiciens ont accès à toutes les formes imaginables de musique. Voyager est plus facile. À Paris et dans beaucoup d'autres grandes villes, on rencontre des musiciens du monde entier. Si vous êtes prêt à explorer de nouvelles idées et d’autres cultures, c'est une mine d’opportunités ! Ma spécialité, c'est justement que je ne me spécialise pas… Je ne suis ni un musicien classique, ni un musicien de jazz, ni un musicien pop. Je fais de la musique avec toutes ces influences et avec ma propre sensibilité ».
Cette curiosité et cette ouverture d’esprit lui ont permis de libérer l'accordéon du carcan des stéréotypes.

L'origine de « Living Being », le nouveau projet de Vincent, remonte à quatre ans. « Je voulais monter mon propre groupe, au sein duquel j’avais besoin de me sentir en confiance, je voulais me sentir en "famille". Pour ces raisons, j'ai fait appel à quatre musiciens, qui sont des amis de longue date ». Naturellement, il s’entoure d’Emile Parisien (Daniel Humair, Yaron Herman), son alter ego aux Victoires du Jazz 2014 et son binôme dans le duo « Belle Epoque ». Il choisit le bassiste Julien Herné (Beat Assaillant, Ben l’Oncle Soul), le batteur Yoann Serra (Guillaume Perret, Orchestre National de Jazz, Offering) et le claviériste Tony Paeleman (Fredrika Stahl, Orchestre National de Jazz). « Je connais Yoann depuis 20 ans mais je n'avais jamais joué avec lui. J’ai joué quelques fois avec Tony et j’avais participé avec Julien, il y a quelques années, à un groupe de musiques des Balkans (Les Yeux Noirs). « Living Being » a donc été un tout nouveau départ pour moi. Notre répertoire a considérablement évolué durant ces quatre dernières années passées ensemble. C'est le temps qu'il nous a fallu pour nous harmoniser au mieux ». Les six chansons originales de Vincent Peirani et les deux reprises réarrangées par ses soins des titres de Michel Portal et Jeff Buckley le prouvent. « Living Being » est un laboratorium extraordinairement organique et inouï au sens propre du terme. Du simple « Miniature » à l'hymne déconstruit par des progressions d'accords (« Suite en V »), des thèmes en arabesque, presque classiques (« On the Heights ») à un blues fortement rythmique (« Workin’ Rhythm ») ou des collages sonores expérimentaux (« Mutinerie »), des unissons luxuriants (« Dream Brother ») ou des polyphonies, des transpositions complexes (« Air Song ») – ces jeunes musiciens comblent le fossé parfois existant entre composition et improvisation, entre harmonies « classiques » et rythmes « jazz ».

Où écouter Vincent Peirani

  • jeudi 05 février à 20h30 à la salle des fêtes de l'Hôtel de Ville de Saint-Mandé (94) dans le cadre du festival Sons d'Hiver
  • vendredi 06 février à 20h30 au théâtre du Briançonnais à Briançon dans le cadre de l'Altitude Jazz Festival
  • mercredi 25 février à 20h30 au Cheval Blanc de Schiltigheim
  • toutes les dates sur le site de Vincent PeiraniVincent Peirani (accordéon, accordina, voix)
    Emile Parisien (saxophone soprano)
    Tony Paeleman (fender rhodes)
    Julien Herné (e-basse)
    Yoann Serra (batterie)

Sur le même thème

La programmation musicale :

    Electroshock

    ALBUM : « Electroshock »LABEL : Musicast
    Electroshock

    I’m Slappin’ Seventh Avenue

    Branford MarsalisALBUM : « Romare Bearden Revealed »LABEL : Marsalis Music
    I’m Slappin’ Seventh Avenue

    Viva Caruso

    Joe LovanoALBUM : « Viva Caruso »LABEL : Blue Note
    Viva Caruso

    The Rub And Spare Change

    Michael FormanekALBUM : « The Rub And Spare Change »LABEL : ECM
    The Rub And Spare Change

    Air Song #2

    Vincent PeiraniALBUM : Living BeingLABEL : ACT
    Air Song #2

    Ferdinand (Pierrot le fou)

    Stéphane KereckiALBUM : « Nouvelle Vague »LABEL : Outhere
    Ferdinand (Pierrot le fou)

    Suite en V, Part 1

    Vincent PeiraniALBUM : Living BeingLABEL : ACT
    Suite en V, Part 1

    Tams

    ALBUM : « Well »LABEL : Home
    Tams

    Revelation

    Yusef Lateef ALBUM : « The Centaur and The Phoenix »LABEL : Avid Jazz
    Revelation

    Sad Sun

    ALBUM : « Siam Roads »LABEL : Ekleroshok
    Sad Sun
L'équipe de l'émission :
Mots clés :