Open jazz
Magazine
Jeudi 21 janvier 2021
54 min

Tony Paeleman, grooves électriques et boucles éclectiques

Tony Paeleman s'offre un intermède en trio. Total électrique ! Le Rhodes, le synthétiseur et les effets électroniques sont au cœur de ​”The Fuse”, une œuvre intergénérationnelle et un hommage explosif à la culture des décennies qui l’ont vu grandir, celle des années 80 et 90.

Tony Paeleman, grooves électriques et boucles éclectiques
Tony Paeleman, © Stanislas Augris

Au sommaire aujourd'hui

  • Tony Paeleman à la Une
    10 CD à gagner en répondant correctement à la question posée par Alex Dutilh. Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom, prénom et adresse postale COMPLETE.  1 CD pour les 10 premières bonnes réponses. Bonne Chance !

Pianiste érudit et architecte sonore polymorphe, ​Tony Paeleman s'est naturellement établi sur la scène du jazz français comme l'un des sidemen incontournables de ces dix dernières années. Guillaume Perret, Linley Marthe, Emile Parisien, l’ONJ, Christian Vander, Paco Sery, Mino Cinelu et plus récemment, son rôle essentiel au sein des projets de Vincent Peirani (Living Being) et Anne Paceo (Circles et Bright Shadows) ; la liste est longue.

"The Fuse"
"The Fuse"

Tony Paeleman avait précédemment publié deux albums acoustiques en leader (​”Slow Motion” en 2013 et​ “Camera Obscura” ​en 2016). A l'origine de ​”The Fuse”, il y a la complicité humaine et musicale entre Tony Paeleman et ​Julien Herné qui se connaissent et jouent ensemble depuis leurs débuts au Conservatoire de Nice il y a presque 20 ans. C'est d'ailleurs ce dernier qui propose d'organiser une session de répétition pour lui présenter le batteur Stéphane Huchard​. L'alchimie est immédiate : les échanges fusent et s'appuient sur les possibilités infinies que recèle cet alliage entre groove organique, indie-jazz et électro. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Avec un ancrage très prononcé dans le jazz-rock des années 70 et début 80, notamment grâce l'utilisation d'instruments et de sons emblématiques de cette période, mélange des sonorités très actuelles, presque futuristes, ​”The Fuse” joue avec les époques et parvient  à capturer 40 ans de (bonne) musique. Si les grooves imparables de l'album - et ils sont nombreux - rappellent les grands moments des Headhunters de Herbie Hancock ou encore de The Meters, c'est bien à l'omniprésence du Rhodes que l'on doit ici une plus large couverture du spectre musical des années 70. Protagoniste indissociable de la quasi totalité des musiques funk et R’n’B de cette même décennie (Stevie Wonder, Bill Withers, Sly, Earth Wind & Fire), ce célèbre piano électrique au son saturé nous renvoie aussi aux légendes du rock que sont Jimi Hendrix et Led Zeppelin. 

L’utilisation de synthés et l'emphase sur la réverbération nous propulsent quant à elles dans les années 80, l'époque où les tubes de Michael Jackson, Toto ou encore Madonna inondaient les ondes radios. Contrairement aux années 70, on sent et on entend que Tony Paeleman n'a pas seulement écouté les décennies suivantes. Il les a vécues, digérées et retranscrites dans ​”The Fuse”. On en veut pour preuve le caractère interdisciplinaire et hyper coloré de ses inspirations qui vont des premiers jeux vidéo et leurs bandes sonores hyper minimalistes (​Super Mario, ​Zelda sur NES) à l'avènement de la culture des clips MTV, en passant par les débuts de séries animées désormais classiques telles que ​The Simpsons et ​Beavis and Butt-Head. Pas de doute, Tony Paeleman est bien un enfant des années 80 et 90 et tout cela se retrouve avec le côté pop et flashy de la pochette qui nous présente l'un des symboles les plus forts de cette époque, le walkman. Fan des années 70, enfant puis adolescent des années 80 et 90, le claviériste n'en est pas moins un véritable musicien du 21ème siècle. Certes, un peu nostalgique, mais bien en phase avec son époque. En témoignent les ambiances planantes et progressives réminiscentes de groupes tels que Radiohead ou l'influence de la musique électronique qui parcourt l'album. Tony Paeleman réussit à tisser des liens entre le passé, le présent et le futur avec un disque ambitieux dont le titre​ “The Fuse” ​ (l'étincelle), souligne le caractère explosif de cette musique étincelante.
(extrait du communiqué de presse)

La programmation musicale :
  • 18h08
    A dance - TONY PAELEMAN
    Tony Paeleman

    A Dance

    Tony Paeleman. : compositeur, Tony Paeleman (Rhodes, claviers), Julien Herné (basse), Stéphane Huchard (batterie)
    Album The fuse Label Shed Music Année 2021
  • 18h14
    The fuse - TONY PAELEMAN
    Tony Paeleman

    The Fuse

    Tony Paeleman. : compositeur, Tony Paeleman (Rhodes, claviers), Julien Herné (basse), Stéphane Huchard (batterie)
    Album The fuse Label Shed Music Année 2021
  • 18h20
    Spain - Chick Corea, Return to Forever
    Chick Corea & Return to Forever

    Spain

    Chick Corea. : compositeur, Chick Corea (piano électrique), Joe Farrell (saxophone ténor), Stanley Clarke (contrebasse), Arto Moreira (batterie, percussions), Flora Purim (voix percussions)
    Album Light as a Feather Label Polydor (827148-2) Année 1973
  • 18h31
    27 - ARTHUR HNATEK
    Arthur Hnatek Trio

    27

    Arthur Hnatek, Francesco Geminiani, Fabien Iannone, Arthur Hnatek : auteur
    Album Static Label Whirlwind Recordings Année 2021
  • 18h40
    Paradoxe (II) - ANDRE HODEIR
    André Hodeir

    Paradoxe (II)

    André Hodeir. : compositeur, André Hodeir (direction), Jean Liesse (trompette), Buzz Gardner (trompette), Nat Peck (trombone), Jean Aldegon (saxophone alto), Bobby Jaspar (saxophone ténor), Armand Migiani (saxophone baryton), Sadi (vibraphone), Pierre Michelot (contrebasse), Jacques David (batterie)
    Album Essais - Complete Paris & New York sessions Label Fresh Sound (FSRCD945) Année 2017
  • 18h45
    How insensitive - BLOSSOM DEARIE
    Blossom Dearie

    How Insensitive

    Vinicius de Moraes. : compositeur, Norman Gimbel. : compositeur, Blossom Dearie (voix), Reg Guest (direction)
    Album Soon it's Gonna Rain Label Fontana (TL5454) Année 1967
  • 18h50
    Desafinado - COLEMAN HAWKINS
    Coleman Hawkins

    Desafinado

    A.C.Jobim : auteur, Mendonca : auteur
    Album Desafinado Label Impulse Année 1962
  • 18h56
    You do something to me - SANDRO ZERAFA
    Sandro Zerafa

    You Do Something To Me

    Cole Porter. : compositeur, Sandro Zerafa (guitare), Vincent Bourgeyx (piano)
    Album Last night when we were young Label Paris Jazz Underground Année 2020
L'équipe de l'émission :