Open jazz
Magazine
Vendredi 18 septembre 2020
54 min

Thelonious Monk, 1968, l'inédit au lycée

Impulse dévoile enfin l'enregistrement inédit du concert donné par le quartet de Thelonious Monk en octobre 1968 dans un lycée de Palo Alto, en Californie

Thelonious Monk, 1968, l'inédit au lycée
Thelonious Monk, © Jim Marshall

Au sommaire aujourd'hui

  • Thelonious Monk à la Une

« Ce concert est l’un des meilleurs enregistrements live de Thelonious que je n’ai jamais entendu », déclare T.S. Monk, fils du pianiste/compositeur de génie, batteur et fondateur du Thelonious Monk Institute. « Je n’avais aucune idée que mon père avait donné un concert dans un lycée, mais c’est bien lui et son groupe. Quand j’ai écouté la cassette, j’ai su dès les premières mesures que mon père était vraiment en pleine forme ».

Palo Alto
Palo Alto

A l’automne 1968, un lycéen de seize ans nommé Danny Scher rêve d’inviter le légendaire pianiste et compositeur de jazz Thelonious Monk et son all-star quartet à se produire en concert dans son lycée de Palo Alto, en Californie. Après d’innombrables rebondissements, dans un contexte de tensions raciales et d’instabilité politique, le concert a finalement lieu et est enregistré par le concierge du lycée. “Palo Alto” paraît sur le célèbre label de jazz Impulse! Records – signant les débuts posthumes de Thelonious Monk sur le label de John Coltrane.

On retrouve dans cet éclatant album de 47 minutes la formation habituelle de Monk (Charlie Rouse au saxophone ténor, Larry Gales à la contrebasse, et Ben Riley à la batterie) et le répertoire habituel de ses tournées, choisi parmi ses meilleures compositions.

Les Etats-Unis connaissent en 1968 une année des plus turbulentes, marquée par les assassinats de Martin Luther King, Jr. et de Robert F. Kennedy, les révélations sur la guerre du Vietnam, ainsi que les manifestations et les troubles qui ravagent le pays. Palo Alto et la ville voisine principalement afro-américaine d’East Palo Alto ne font pas exception. Tel est l’univers du lycéen Danny Scher, jeune idéaliste passionné de jazz, doué d’un sens certain de l’organisation. Il deviendra d’ailleurs un organisateur de concerts renommé, et collaborera avec le légendaire organisateur de concerts rock de San Francisco Bill Graham.  

Danny Scher déclare : « J’ai toujours considéré la musique comme un moyen d’oublier un moment les problèmes ou de les relativiser, qu’elles soient d’ordre politique ou social. Le 27 octobre 1968, il y a eu une trêve entre Palo Alto et East Palo Alto. C’est cela le pouvoir de la musique. »

En 1968, Thelonious Monk est à de nombreux égards au summum de sa carrière – son quartet est au top musicalement, et lui-même connaît toujours une énorme popularité depuis qu’il a fait la couverture de Time Magazine deux ans plus tôt. Cependant, côté pile, la situation financière est loin d’être reluisante et sa santé ne va guère mieux. Quand, en plein milieu de ses trois semaines de concerts au Jazz Workshop de San Francisco, il reçoit ce coup de téléphone d’un ado inconnu, il sait être à l’écoute. C’est peut-être le côté débrouillard du jeune organisateur qui le touche.  

C’est ainsi que le 27 octobre 1968, Thelonious Monk et son quartet – Charlie Rouse (sax ténor), Larry Gales (contrebasse) et Ben Riley (batterie) – descendent du monospace de la famille Scher, longent sous la pluie un parking rempli de résidents surpris de Palo Alto et East Palo, pour s’engouffrer dans l’auditorium du lycée de Palo Alto et y donner un concert de 47 minutes.

Au programme, on retrouve Ruby, My Dear, un sublime chant d’amour signé Monk où le souffle puissant de Charlie Rouse accompagné des sonorités inimitables de Monk laisse place à un solo époustouflant du pianiste ; la dynamique et fougueuse cavalcade de Well, You Needn’t, ponctuée de solos de chaque musicien; un solo captivant de Monk sur Don’t Blame Me de Jimmy McHugh ; la farandole endiablée de Blue Monk ; et la charge enjouée de Epistrophy. Le concert se termine sur un rappel, dans lequel Monk reprend lentement une version écourtée du très populaire morceau de Rudy Vallee de 1925, I Love You Sweetheart of All My Dreams, avant une standing ovation au moment des adieux qu’ils ne peuvent prolonger sous peine de manquer leur concert de San Francisco le soir même.

La programmation musicale :
  • 18h08
    Ruby my dear - THELONIOUS MONK
    Thelonious Monk

    Ruby My Dear

    Thelonious Monk. : compositeur, Thelonious Monk (piano), Charlie Rouse (saxophone ténor), Larry Gales (contrebasse), Ben Riley (batterie)
    Album Palo Alto Label Impulse ! Année 2020
  • 18h15
    Epistrophy - THELONIOUS MONK
    Thelonious Monk

    Epistrophy

    Thelonious Monk. : compositeur, Thelonious Monk (piano), Charlie Rouse (saxophone ténor), Larry Gales (contrebasse), Ben Riley (batterie)
    Album Palo Alto Label Impulse ! Année 2020
  • 18h21
    Con Alma - DIZZY GILLESPIE
    Dizzy Gillespie

    Con alma

    Dizzy Gillespie. : compositeur, Dizzy Gillespie (trompette), Leo Wright (saxophone alto), Lalo Schifrin (piano), Bob Cunningham (basse), Mel Lewis (batterie)
    Album Treffpunkt Jazz 1961 Label Jazzhaus (JAH411) Année 2020
  • 18h35
    Blues for Alice - CHARLIE PARKER
    Charlie Parker

    Blues for Alice

    Charlie Parker. : compositeur, Charlie Parker Quintet, Charlie Parker (saxophone alto), Red Rodney (trompette), John Lewis (piano), Ray Brown (contrebasse), Kenny Clarke (batterie)
    Album Intégrale Vol. 10 / Back Home Blues - 1951-1952 Label Frémeaux & Associés (FA1340) Année 2015
  • 18h38
    Martha my dear - BRAD MEHLDAU
    Brad Mehldau

    Martha my Dear

    John Lennon. : compositeur, Paul McCartney. : compositeur, Brad Mehldau (piano)
    Album Day is Done Label Nonesuch (7559-79910-2) Année 2005
  • 18h44
    Old Mac Donald had a farm - NAT KING COLE
    Nat King Cole

    Old Mac Donald Had a Farm

    Frederik Thomas Nettligham. : compositeur, Thomas d'Ufrey. : compositeur, Nat King Cole (piano, voix), Oscar Moore (guitare), Johnny Miller (contrebasse), Pinto Colvig (effets)
    Album King Cole for Kids Label Capitol Année 1948
  • 18h50
    Straight no chaser - STEVE LACY
    Steve Lacy

    Straight No Chaser

    Thelonious Monk. : compositeur, Steve Lacy (saxophone soprano)
    Album More Monk Label Soul Note (12121O-2) Année 1991
  • 18h56
    Mystery song - DAVE LIEBMAN, RANDY BRECKER, MARC COPLAND
    Dave Liebman, Randy Brecker, Marc Copland, Drew Gress, Joey Baron

    Mystery Song

    Duke Ellington. : compositeur, Dave Liebman (saxophone soprano), Ralph Alessi (trompette), Randy Brecker (trompette), Marc Copland (piano), Drew Gress (contrebasse), Joey Baron (batterie)
    Album Quint5t Label Innervoicejazz (IVJ106) Année 2020
L'équipe de l'émission :