Open jazz
Magazine
Mardi 1 octobre 2013
55 min

Stéphan Oliva vit sa vie du côté de chez Godard

Stéphan Oliva clôt sa trilogie avec "Vaguement Godard" publié chez Illusions.

"C’est bien le problème. On ne peut pas s’en empêcher. On a beau se dire que. On y revient tout le temps. On n’y avait même pas pensé à l’origine. Il y a eu Ghosts of Bernard Herrmann en 2007, puis Film Noir en 2010. Puis on s’est dit qu’on aimerait bien en faire encore un dernier. Un dernier ? vraiment ? Oui, comme pour clore une trilogie.

Ah ! mais quoi ?

D’abord, mais après avoir jeté plein d’idées, nous voilà partis sur la Nouvelle Vague. On a travaillé quelques mois. Mais ça ne collait pas vraiment. Étonnamment, c’était trop disparate. Ou alors on n’a pas trouvé le truc. Bien sûr Godard était là. Avec nous. Puis, l’insidieux, il s’est imposé de lui-même. La voilà la trilogie: un musicien de cinéma, un genre cinématographique, un cinéaste. Tous chers à nos coeurs.

Godard, c’est multiple. Nous les cinquantenaires, gorgés de cinéma, on avait vu les films des années 1960 à la télé et dans les salles du quartier latin, puis son grand retour de 1979 dans les premiers MK2. Puis on a vu ceux des années 1970 en vidéo. Et “ses” musiques que l’on n’arrive pas à se sortir de la tête...

Mais finalement toutes ces envies musicales, elles viennent d’ailleurs, mais pas de bien loin.

Quand à sa sortie en 1997, Stéphane Oskeritzian et moi avons acheté le "Jazz’n (e)motion" de Stéphan, aucun de nous trois ne se connaissait. Mais quelle claque. Ça nous a hanté. Merci Jean-Jacques Pussiau. Puis on s’est trouvé. Alors voilà : maintenant on fait —entre autre— des projets discographiques ensemble qui sont finalement basés sur un projet discographique antérieur. Et alors ?

On peut créer à partir de n’importe quoi. Même de rien. Et là on crée juste à partir de ce que l’on aime. Vraiment. Ben oui, c’est bien le problème. Parce qu’on ne peut pas s’en empêcher."

Philippe Ghielmetti, producteur

Où écouter Stephan Oliva

  • mercredi 13 novembre à 21h au Sunside à Paris
Bandeau "programmation" CD
Bandeau "programmation" CD

Stéphan Oliva
« Vaguement Godard » Vivre sa vie
Michel Legrand
Illusions 313006

Visuel CD - Vaguement Godard - Stéphan Oliva
Visuel CD - Vaguement Godard - Stéphan Oliva

Stéphan Oliva
« Vaguement Godard » Blues chez le bougnat
Michel Legrand
Illusions 313006

Visuel CD - Vaguement Godard - Stéphan Oliva
Visuel CD - Vaguement Godard - Stéphan Oliva

Stéphan Oliva
« Vaguement Godard » Est-ce que vous m’aimez ?
Raymond Devos
Illusions 313006

Visuel CD - Vaguement Godard - Stéphan Oliva
Visuel CD - Vaguement Godard - Stéphan Oliva

John Zorn
« Godard / Spillane » Godard
John Zorn
Tzadik 7324

Visuel CD - The Big Gundown - John Zorn
Visuel CD - The Big Gundown - John Zorn

Aaron Parks
« Arborescence » In Pursuit
Aaron Parks
ECM 2338

Visuel CD - Arborescence - Aaron Parks
Visuel CD - Arborescence - Aaron Parks

Oscar Peterson (voir JAZZ AU TRESOR)
« Swiss Radio days, Vol. 30 » Daahoud
Clifford Brown
TCB 02302

Visuel CD - Travelin’ Man - Lucky Peterson
Visuel CD - Travelin’ Man - Lucky Peterson

Chris Potter (voir JAZZ AGENDA)
« Vertigo » Fishy
Chris Potter
Concord 4843-2

Visuel CD - Vertigo - Chris Potter
Visuel CD - Vertigo - Chris Potter

Trombone Shorty (voir JAZZ AGENDA)
« Say That To Say This » Sunrise
Troy Andrews
Verve 602537364923

Visuel CD - Say That to Say This - Trombone Shorty
Visuel CD - Say That to Say This - Trombone Shorty

Eliane Elias (voir JAZZ AGENDA)
« I Thought About You » Just in Time
Styne, Comden, Green
Concord 888072341913

Visuel CD - Made in Brazil - Eliane ELias
Visuel CD - Made in Brazil - Eliane ELias

Max Roach, M’Boom (voir JAZZ CULTURE)
« M’Boom » Caravanserail
J. Chambers
Columbia 36247

Visuel CD - M'Boom - Max Raoch
Visuel CD - M'Boom - Max Raoch

Yeahwon Shin (voir JAZZ BONUS)
« Lua Ya » Beads of Rain
Kwon Oh Soon, Ahn Byung Won
ECM 2237

Visuel CD - Lua Ya - Yeahwon Shin
Visuel CD - Lua Ya - Yeahwon Shin

Ailleurs sur le web

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :