Open jazz
Magazine
Mardi 24 novembre 2020
54 min

Sonny Rollins, 1967, les inédits du printemps hollandais

Le label Resonance (distribué par Pias) publie “Rollins in Holland”, des inédits de Sonny Rollins issus d'une tournée aux Pays-Bas au printemps 1967. Sortie en LP le 27 novembre et en double CD le 4 décembre.

Sonny Rollins, 1967, les inédits du printemps hollandais
Sonny Rollins avec Ruud Jacobs et Han Bennink en mai 1967, © Ton van Wageningen

Au sommaire aujourd'hui

  • Sonny Rollins à la Une
“Rollins in Holland
“Rollins in Holland

Le coffret comprend de nouvelles interviews de Sonny Rollins et des sidemen néerlandais Han Bennink et Ruud Jacobs, des notes complètes du biographe de Sonny Rollins, Aidan Levy, un essai du journaliste-chercheur Frank Jochemsen, et des photographies rares et inédites.

Avec plus de deux heures de musique, ce coffret de Sonny Rollins succède aux trouvailles d'archives de Resonance, saluées par la critique, provenant de géants du jazz tels que Bill Evans, Eric Dolphy ou Wes Montgomery. En novembre 2019 était sorti le coffret (10 LP ou 7 CD) de Nat King Cole "Hittin' the Ramp : The Early Years (1936-1943)”. 

Le coprésident de Resonance, Zev Feldman, connu dans le milieu comme "le détective du jazz", déclare à propos de la sortie prochaine : "La musique de“Rollins in Holland”est extraordinaire. Ces enregistrements font suite à un moment important de sa vie, et il a apporté ces expériences avec lui pour délivrer cette musique intense". 

Dans une nouvelle interview de Zev Feldman incluse dans le livret, Sonny Rollins, 89 ans, déclare : "Je suis si heureux que Resonance la diffuse, car elle représente vraiment une musique du type "take-no-prisoners". C'est un peu ce que je faisais à l'époque, c'était ce genre de Sonny Rollins à l'époque, une approche "wham-bam-thank-you-ma'am". C'était tout à fait moi. Et j'aimais ça et j'aimais jouer avec ces gars." Frank Jochemsen déclare quant à lui : "Je trouve passionnante l'idée que tant de choses aient été récupérées et documentées au cours de cette modeste tournée et que la musique soit effectivement de si grande qualité. Ce qui est encore plus sensationnel, c'est que le monde entier peut désormais l'écouter. Le grand Sonny Rollins à son meilleur, accompagné d'un super tandem rythmique, ce qui me rend, en tant que Néerlandais, particulièrement fier". 

La musique proposée ici est tirée d'une période peu documentée de la carrière de Sonny Rollins. L'album Impulse de 1966, “East Broadway Run Down”, a été la dernière date d'enregistrement du musicien avant une interruption de studio qui a duré jusqu'en 1972. En 1969, à l'image d'une sortie de scène célèbre dix ans plus tôt, il entame un congé sabbatique de deux ans pour se produire en public. 

Rollins in Holland” capture en plein vol le titan du jazz alors âgé de 36 ans, qui maîtrise parfaitement son instrument, au sommet de sa puissance d'improvisation. On l'entend devant un trio, le même format instrumental exigeant qui a produit certains des premiers triomphes de sa longue carrière : le live “A Night at the Village Vanguard” (Blue Note, 1957) et les dates de studio “Way Out West” (Contemporary, 1957) et “Freedom Suite” (Riverside, 1958). 

Lors de son bref mais intense séjour aux Pays-Bas en 1967, le saxophoniste a été accompagné par deux des meilleurs jeunes musiciens du pays, le bassiste Ruud Jacobs et le batteur Han Bennink. Ensemble, ils ont soutenu des jazzmen américains en visite, tels que Johnny Griffin, Ben Webster, Wes Montgomery et Clark Terry, entre autres. Jacobs était un célèbre accompagnateur dans la tradition, tandis que Han Bennink avait acquis une réputation de jeune lion d'avant-garde, ayant soutenu Eric Dolphy dans “Last Date” en 1964. Les deux hommes se sont magnifiquement placés derrière leur leader. 

“Rollins in Holland” rassemble des éléments tirés de trois apparitions distinctes du trio : un concert du 3 mai en roue libre à l'Académie des arts visuels d'Arnhem, où Sonny Rollins s'est épanché dans des performances qui ont parfois dépassé les 20 minutes ; une session de quatre morceaux le 5 mai en matinée au studio Vara à Hilversum, où Eric Dolphy et Albert Ayler avaient également fixé des moments inoubliables ; et deux prises de vue en direct dans "Jazz met Jacobs", une émission de télévision nationale d'une demi-heure présentée par NCRV depuis le club Go-Go de Loosdrecht et animée par Pim, le frère pianiste du bassiste Jacobs et sa femme, la chanteuse Rita Reys.  

Dans son texte, Frank Jochemsen, journaliste, producteur et musicologue néerlandais, note que si les enregistrements de l'émission d'Arnhem (présentés ici avec un son soigneusement restauré) ont été passés de main en main par des amateurs de jazz néerlandais au fil des ans, le reste de la musique n'a été déterré que récemment. 

Un gros plan d'une personne

En 2017, les quatre pistes stéréo du studio Vara ont été découvertes par Frank Jochemsen, et elles ont été authentifiées par Ruud Jacobs et Han Bennink lors de leur numérisation pour les Dutch Jazz Archive. En 2019, Frank Jochemsen a également découvert l'audio de l'apparition de "Jazz met Jacobs" dans les Dutch Jazz Archive, ainsi qu'un ensemble unique de photos prises lors de la vérification du son et de la diffusion en direct de cette émission de télévision perdue

Le journaliste Aidan Levy, dont la biographie du saxophoniste sera publiée par Da Capo Books, donne un aperçu détaillé du voyage de Sonny Rollins aux Pays-Bas. Selon Aidan Levy, "Rollins in Holland” est un argument retentissant et toujours d'actualité pour le jazz en tant que forme d'art universelle, transcendant le temps, le lieu et l’origine des musiciens. C'est le jazz dans ce qu'il a de plus international et interdépendant, sans frontières ni limites". 

“Rollins in Holland” comprend également une interview menée par Aidan Levy avec Han Bennink et Ruud Jacobs, réalisée un an avant la mort de Jacobs d'un cancer en juillet 2019. Dans cette interview, le regretté virtuose de la basse voit l'expérience de jouer avec la légende américaine comme "quelque chose de spirituel". Il y avait une atmosphère très spéciale sur la scène où je sentais que je pouvais tout faire". 

L'opportunité de présenter pour la première fois au public les performances exceptionnelles de Sonny Rollins aux Pays-Bas s'est avérée être un moment spécial pour Resonance. Zev Feldman déclare : "Travailler avec M. Rollins a été l'expérience d'une vie, et je suis très reconnaissant qu'il ait fait confiance à Resonance et à notre équipe pour mettre en place ce nouveau chapitre de sa carrière, jusqu'alors non documenté".
(extrait du communiqué de presse en anglais - taduction E. Lacaze / A. Dutilh)

La programmation musicale :
  • 18h07
    The blue room (enregistrement le 5 mai 1967 au Vara Studio 5, Hillversum, Pays-Bas) - SONNY ROLLINS
    Sonny Rollins

    Blue Moon

    Richard Rodgers. : compositeur, Lorentz Hart. : compositeur, Sonny Rollins (saxophone ténor), Ruud Jacobs (contrebasse), Han Bennink (batterie)
    Album Rollins in Holland Label Resonance (HCD2048) Année 2020
  • 18h13
    Sonnymoon for two (enregistrement public le 5 mai 1967 au Go Go Club, Loosdrecth, Pays-Bas) - SONNY ROLLINS
    Sonny Rollins

    Sonnymoon For Two

    Sonny Rollins. : compositeur, Sonny Rollins (saxophone ténor), Ruud Jacobs (contrebasse), Han Bennink (batterie)
    Album Rollins in Holland Label Resonance (HCD2048) Année 2020
  • 18h23
    Love walked in - SONNY ROLLINS
    Sonny Rollins

    Love Walked In

    George Gershwin. : compositeur, Ira Gershwin. : compositeur, Sonny Rollins (saxophone ténor), Ruud Jacobs (contrebasse), Han Bennink (batterie)
    Album Rollins in Holland Label Resonance (HCD2048) Année 2020
  • 18h34
    Night in Tunisia - MILES DAVIS
    Miles Davis

    Night in Tunisia

    Dizzy Gillespie. : compositeur, Frank Paparelli. : compositeur, Miles Davis (trompette), Jay Migliori (saxophone ténor), Al Walcott (piano), Jimmy Woode (contrebasse), Jimmy Zitano (batterie), Bob Freeman (piano)
    Album Hi-Hat All Stars Label Fresh Sound (FSR-CD 13) Année 1989
  • 18h44
    Morse code - NEFERTITI QUARTET
    Nefertiti Quartet

    Morse Code

    Delphine Deau. : compositeur, Delphine Deau (piano), Camille Maussion (saxophone ténor), Pedro Ivo Ferreira (contrebasse), Pierre Demange (batterie)
    Album Morse Code Label Cl'ap (CLAP614) Année 2018
  • 18h53
    Source - Nubya Garcia (saxophone ténor), Joe Armon-Jones (claviers), Daniel Casimir (basse), Sam Jones (batterie), Cassie Kinoshi,  Richie Seivwright, Sheila M
    Nubya Garcia

    Source (Makaya McCraven Remix)

    Nubya Garcia. : compositeur, Nubya Garcia (saxophone ténor), Makaya McCraven (batterie)
    Année 2020
L'équipe de l'émission :