Open jazz
Magazine
Mardi 26 mars 2019
54 min

Shauli Einav, l'âme bleue

Shauli Einav, saxophoniste né en Israël et basé à Paris publie “Animi”, chez Berthold Records/Differ-Ant. L’origine étymologique latine du terme Animi signifie à la fois âme, vitalité, fougue ou esprit.

Shauli Einav, l'âme bleue
Shauli Einav, © Assaf Matarasso

Au sommaire aujourd'hui

  • Shauli Einav à la Une

Comme le dit si bien Dave Liebman, Shauli Einav nous donne à entendre un album « Passionnant ! C'est provocateur mais accessible, et interprété par un superbe groupe de jeunes artistes très talentueux. »

  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert de Naïssam Jalal  jeudi 28 mars à 20h au Café de la Danse à  Paris (75). Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.
  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert de Naïssam Jalal samedi 30 mars à 20h45 au Vauban à Brest (29) avec l'association Penn ar Jazz. Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.
« Animi »
« Animi »

C’est une description adéquate de la musique profondément expressive que décline Shauli Einav, entre sentiments déchirants et émotions exaltantes, dans l’osmose chaleureuse de son quintet.

Animi” renvoie également au courage nécessaire aux jeunes et talentueux jazzmen qui se trouvent face à un dilemme : choisir une existence passionnante et complexe lorsqu’on ne se consacre qu’à son art, ou bien prendre l’orientation moins séduisante, mais tellement plus confortable, qu’est l’enseignement. Shauli Einav se retrouva face à ce choix cornélien en 2017, lorsqu’une institution sud-coréenne reconnue lui proposa un poste sûr et pérenne. Alors que Shauli Einav réfléchissait, se demandant s’il allait accepter ou non le poste, il donna un concert. Entre l’excitation de la performance et la camaraderie fraternelle propres aux musiciens partageant la même expérience, le saxophoniste se sentit renaître comme musicien et compositeur. Son choix fut fait sans regret aucun.

À l’écoute d’”Animi”, les aficionados de jazz lui en seront reconnaissants. De la première à la dernière note, ses talents en improvisation, en composition et en direction musicale révèlent un regard vif et innovant qui s’accorde sur un jazz audacieux et résolument moderne. Sa langue est très personnelle, imprégnée d’influences qui démontrent à la fois un goût sans faille et une volonté d’aller au-delà des limites connues de l’Histoire du jazz. Sa musicalité évoque des héros méconnus tels que Harold Land, Charlie Rouse, Booker Ervin ou encore Arnie Lawrence, “une figure importante et charnière” avec qui Shauli Einav étudia à Jérusalem.

Son approche originale de la composition et des arrangements s’ancre dans des influences diverses, où l’on peut reconnaître les explorations modales de Georges Russell, les renversements d’accords usités par Jason Lindner pour son Big Band, et l’enchantement polyrythmique du contrebassiste Avishai Cohen pour “l’illusion qu’il donne au rythme. Il peut être chanté ou dansé, mais la mesure n’est jamais attendue” comme le fait remarquer Shauli Einav lui-même. Mais plus que tout, le lexique d’”Animi” renvoie à l’esthétique in & out de Blue Note Records au cours de sa période florissante de la seconde partie des années soixante avec des LPs devenus des classiques tels que “Out to Lunch !” d’Eric Dolphy, “Component” de Bobby Hutcherson, “Evolution” de Grachan Moncur III et “Point of Departure” d’Andrew Hill. Autant d’albums audacieux en équilibre parfait entre innovation et tradition.

Outre les saxophones ténor et soprano de Shauli Einav, “Animi” donne à entendre des artistes aux parcours variés. Le tromboniste, Andy Hunter – collaborateur de longue date de Shauli Einav –, ancien membre du Mingus Big Band et de Snarky Puppy, est actuellement un pilier du célèbre WDR Big Band. Tim Collins, vibraphoniste, sur les albums duquel on peut entendre des sommités telles que Charlie Hunter, Ingrid Jensen et Aaron Parks. L’israélien Yoni Zelnik, un des contrebassistes les plus demandés de la scène parisienne, est également la référence du trompettiste Avishai Cohen. Le jeune et prometteur rythmicien Guilhem Flouzat est la trouvaille de Shauli Einav dans sa quête “d’un batteur français qui sonne comme à New-York” dit-il l’air malicieux.

C’est une réunion de musiciens idéale – agile, leste et réactive – pour faire face à ce répertoire tellement dynamique. “Animi” fait une entrée fracassante en faisant retentir, dixit Shauli Einav, “la sonnette d’alarme” qu’est Premonition. Avec saxo, ambiance et trombone tonitruant joyeusement à travers la mélodie impérieuse, il est aisé de comprendre pourquoi Shauli Einav fut attiré par cette instrumentation. Il a la sensation d’arranger pour quatre ou cinq cuivres “un petit big band, avec un son moins écrasant, et qui offre une myriade de possibilités”. 

Hasela Ha’adom est aussi un autre moment fort de l’album, exposant le point de vue lyrique de Shauli Einav sur un classique de la pop israélienne : chanson-histoire qui fit controverse, narrant un ancien rite de passage durant lequel de jeunes hommes risquaient leurs vies au cours d’un voyage aller-retour d’Israël à Pétra (Jordanie). 

Où écouter Shauli Einav

Shauli Einav (saxophones ténor, soprano)
Bastien Ballaz (trombone)
Alexis Valet (vibraphone)
Yoni Zelnik (contrebasse)
Guilhem Flouzat (batterie)

La programmation musicale :
  • 18h07
    Premonition - SHAULI EINAV
    Shauli Einavcompositeur

    « Animi » Premonition (Shauli Einav)

    Album Animi Label Berthold Année 2019
  • 18h13
    Hasela ha'adom - Y. Zaraï, C. Hefer
    Shauli Einavcompositeur

    « Animi » Hasela Ha'adom (Y. Zaraï, C. Hefer)

    Album Animi Label Berthold Année 2019
  • 18h21
    Why don't I - SONNY ROLLINS
    Sonny Rollinscompositeur

    « The Blue Note Recordings » Why Don't I (Sonny Rollins)

    Album The Blue Note Recordings Label Capitol (21371)
  • 18h28
    New and happy - NICK GRINDER
    Nick Grindercompositeur

    « Farallon » New and Happy (Nick Grinder)

    Album Farallon Label Outside In Music (OIM1907) Année 2019
  • 18h35
    Love come back to me - SIGMUND ROMBERG, OSCAR HAMMERSTEIN
    Sharón Clarkcompositeur

    « Do it Again : My Tribute to Shirley Horn » Love Come Back to Me (Sigmund Romberg, Oscar Hammerstein)

    Album Do It Again : My Tribute To Shirley Horn Label Autoproduction
  • 18h42
    Ivresse - NAISSAM JALAL
    Naïssam Jalalcompositeur

    « Quest of the Invisible » Ivresse (Naïssam Jalal)

    Album Quest Of The Invisible Label Les Couleurs Du Son
  • 18h46
    Fables of Shwedagon - ANNE PACEO
    Anne Paceocompositeur

    « Fables of Shwedagon » Fables of Shwedagon (Anne Paceo)

    Album Fables Of Shwedagon Label Laborie Jazz Année 2018
  • 18h49
    Wise one - JOHN COLTRANE
    John Coltranecompositeur

    « Crescent » Wise One (John Coltrane)

    Album Crescent Label Impulse ! (254608-2) Année 1987
L'équipe de l'émission :