Open jazz
Magazine
Lundi 16 mai 2016
58 min

Sarah Vaughan, 31 mai 1978, en club, inédit

Parution de « Live at Rosy's » de Sarah Vaughan chez Resonance.

Au sommaire aujourd'hui

► Sarah Vaughan

à la Une
Jazz au Trésor : The Sextet of Orchestra USA - Mack The Knife
Jazz Agenda :

  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert de Thomas Enhco au Palais de Tau à Reims dans le cadre du festival Sunnyside Festival mercredi 18 mai à 20h. Cliquez sur "contactez-nous " et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails. ► Jazz Culture : « La maison d’Hannah et autres fictions/Dans la lumière d’Edward Hopper » par Michel Arcens
    Jazz Bonus : Bertrand Renaudin - New Acoustic Mop
    TOUS LES TITRES DIFFUSES SONT EN BAS DE PAGE A LA RUBRIQUE "PROGRAMMATION MUSICALE"

Mercredi 25 mai à 20h, Jérôme Badini diffuse dans Les mercredis du jazz, les concerts de Sarah Vaughan enregistrés à Juan-les-Pin en 1963 et à Paris en 1967 er 69.

Cet enregistrement d’un concert au Rosy’’s Jazz Club de New Orleans le 31 mai 1978 vient d’être récemment découvert.

En février 2011,Zev Feldman, la tête chercheuse de Resonance, se met en contact avec Tom Owens, l’ancien producteur de l’émission hebdomadaire Jazz Alive ! sur la radio américaine NPR. Ce dernier mentionne qu’il a des bandes de l’incroyable concert de Sarah Vaughan en 1978 au Rosy’s. Après avoir donné des concerts des centaines de fois à travers le monde avec Sassy, sa section rythmique ou, comme elle les appelait “mon trio”, était toujours fidèle au poste. Le pianiste Carl Schroeder, le bassiste Walter Booker et le batteur légendaire Jimmy Cobb faisaient preuve d’une extrême cohésion, quasi fusionnelle, quand ils sont arrivés au Rosy’s en mai 1978. Comme le prouvent ces enregistrements, ils étaient non seulement tous trois main dans la main, mais le manifestaient au même degré avec la grande Sarah Vaughan.

Pendant quatre ans, Zev Feldman endosse son costume d’Indiana Jones afin de veiller à ce que tous les ayant-droits de Sarah Vaughan et de ses musiciens approuvent cette version. Zev Feldman précise sur les notes de pochette : “Mon but était de raconter toute l'histoire de cet engagement magique qui, heureusement, a été préservé pour que les générations futures puissent en profiter. Ces enregistrements célèbrent le génie qu’était Sarah Vaughan. J'espère que nous allons tous prendre le temps de placer à sa juste valeur cette figure historique et cruciale dans l'histoire du jazz. Ces enregistrements démontrent pourquoi elle était bien plus qu’une chanteuse, elle était une véritable artiste ”.

Lorsque ces enregistrements live au Rosy’s Jazz Club ont eu lieu en mai 1978, Sarah Vaughan était à son apogée artistique, à 54 ans. Cette année-là est une sorte d’année de renaissance et de reconnaissance pour elle : elle allait gagner un Emmy et un Grammy et faire plusieurs fois le tour du monde. Chaque fois qu'elle a sorti un album, Johnny Carson et Merv Griffin l’ont présenté fièrement à la télévision. De tous les grands orchestres qui l'ont accompagnée, c’est avec son trio que Sarah Vaughan semblait le plus heureuse ; Carl Schroeder, Walter Booker et Jimmy Cobb lui ont donné l'espace idéal pour déployer ses ailes et explorer. “Je reçois des idées de tous les trois pendant que je chante " dit-elle. "Nous sommes bien ensemble, nous tous, et partout où je vais travailler, ils viennent avec moi. ".

Ce coffret comprend 2 CD avec un livret de 36 pages d’essais signé des auteurs de jazz James Gavin et Will Freidwald, du propriétaire du Rosy’s, du pianiste Carl Schroeder, ainsi qu’une interview de Jimmy Cobb et une autre d’Helen Merrill. Plus une introduction circonstanciée de Zev Feldman.

Plus de 100 minutes de musique, à l’origine enregistrée pour le programme de radio de la NPR Jazz Alive ! qui accueillait Dr. Billy Taylor, dont certaines n’ont jamais été diffusées auparavant. On y trouve aussi des photos rares et inédites de Herman Leonard, Ray Avery, Chuck Stewart, Riccardo Schwamenthal et Tom Copi.

Juste après la sortie de l'album aux États-Unis, Le US Postal Service vient d’honorer Sarah Vaughan, en émettant un "Commemorative Forever Stamp ". La cérémonie a eu lieu en mars dernier au Sarah Vaughan Concert Hall du Newark Symphony Hall à Newark.

Photo - timbre Sarah Vaughan (petit)
Photo - timbre Sarah Vaughan (petit)

Sur le même thème

La programmation musicale :

    Alabama Song

    ALBUM : « Mack The Knife »LABEL : RCA Victor Legacy
    Alabama Song

    Chanson pour Radaphne

    Bertrand RenaudinALBUM : « New Acoustic Mop »LABEL : Op Music
    Chanson pour Radaphne

    Arabeske

    Thomas EnhcoALBUM : « Feathers »LABEL : Verve
    Arabeske

    A-Tisket A-Tasket

    Sarah VaughanALBUM : « Live at Rosy's »LABEL : Resonance
    A-Tisket A-Tasket

    The Man I Love

    Jean-marc Foltz, Stephan OlivaALBUM : « Gershwin »LABEL : Vision Fugitive
    The Man I Love

    Beata

    Louis Sclavis, Dominique Pifarély, Marc Ducret, Bruno ChevillonALBUM : « Acoustic Quartet »LABEL : ECM
    Beata

    I Fall In Love Too Easily

    Sarah VaughanALBUM : « Live at Rosy's »LABEL : Resonance
    I Fall In Love Too Easily

    My Funny Valentine

    Sarah VaughanALBUM : « Live at Rosy's »LABEL : Resonance
    My Funny Valentine

    Waltz For Debby

    Bill EvansALBUM : « Waltz For Debby »LABEL : Riverside
     Waltz For Debby

    I'll Remember April

    Sarah VaughanALBUM : « Live at Rosy's »LABEL : Resonance
    I'll Remember April

    The Man I Love

    Sarah VaughanALBUM : « Live at Rosy's »LABEL : Resonance
    The Man I Love
L'équipe de l'émission :