Open jazz
Magazine
Lundi 18 avril 2016
58 min

Rosemary Standley, la dame de cœur

Rosemary Standley vole de ses propres ailes et revisite un répertoire largement inspiré du jazz. Elle publie A Queen Of Hearts chez Jazz Village.

Rosemary Standley, la dame de cœur
Rosemary Standley © LoLL Willems

Au sommaire aujourd'hui

► Rosemary Standley

à la Une
Jazz au Trésor : Paul Bley, Jimmy Giuffre et Bill Connors - « Quiet Song »
Jazz Agenda de la semaine du 18 au 24 avril 2016
Jazz Culture : DownBeat Magazine de mai 2016
Jazz Bonus : Adam Niewood rend hommage à son père Gerry Niewood
TOUS LES TITRES DIFFUSES SONT EN BAS DE PAGE A LA RUBRIQUE "PROGRAMMATION MUSICALE"« A Queen Of Hearts » renoue avec la tradition perdue des tours de chant à l’américaine : une chanteuse, un pianiste. C'est un hommage en musique au glamour, à l’élégance, à l’intimité chaude, décadente, mélancolique des voix de Marlène Dietrich, Marilyn Monroe, Billie Holiday, Nina Simone, Rita Hayworth, Peggy Lee, Nancy Sinatra.

Parfum de music-hall, élégance, sophistication, intimité : dans ce spectacle, la chanteuse franco-américaine Rosemary Standley (la voix magnifique du groupe Moriarty) est mise en scène par Juliette Deschamps, qui fait depuis quelques années une carrière internationale à l’opéra et au théâtre et signe la dramaturgie et le décor de ce spectacle devenu CD et DVD.

« A Queen Of Hearts » donne à entendre un précieux songbook réuni par les deux jeunes femmes : classique, jazz, mélodies et chansons – répertoire éclectique, fortement influencé par le cinéma. Se côtoient Kurt Weill, George Gershwin, Alain Bashung, Carlos d’Alessio, Nina Simone et autres grands noms qui ont fait les standards du XXe siècle. L'album parle aussi dela vision française du rêve américain, et de cet écart entre le faste, la beauté, l’attraction exercée par ces créatures iconiques sur leur public, et du malheur en amour de ces mêmes icônes, abandonnées à leur mal être, égarées à la solitude de l’interprète.« Elle entre sur le plateau, possédée par des chants terribles qui disent tout, et va devant vous abattre les cartes de sa mélodieuse rengaine : L'Attente / Les Battements / L'Émoi / Une Passion / La Promesse / Un Vertige / La Chute. Et puis, rien.Princesse déchue, soudainement négligée, vaguant à l'infini, son maquillage, brutal, a coulé. Bienvenue à vous dans cette décadence élégante. Le long des rideaux de velours aux poussières ivres et anciennes, dans ce Music-Hall fané, américain, les fauteuils ont les bras fatigués et enferment encore des airs d'opéra d'il y a longtemps devenus cabaret.« Silencio » souffle t-elle. Qu'on ferme les yeux. Les cartes sont à nouveau battues. Tarot de malheur, pour elle, qui ne rêvait que d'amour. Cette nuit, à bord du navire bientôt naufragé il reste à jouer la Dame de Cœur. D'un coup de poignet, la voici… »

Avec :Rosemary Standley (chant)
Sylvain Griotto (piano)
Juliette Deschamps (réalisation musicale)A Queen Of Hearts en tournée

Sur le même thème

Les invités :
L'équipe de l'émission :
Mots clés :