Open jazz
Magazine
Vendredi 16 janvier 2015
55 min

Richard Galliano et Sylvain Luc ou la Philharmonie en rose

En avant première "La Vie en Rose " de Richard Galliano et Sylvain Luc qui paraît le 26 janvier chez Milano.

Au sommaire aujourd'hui

► Richard Galliano et Sylvain Luc

invités d'Open Jazz ce soir
Jazz au Trésor : Bud Powell - Live at the Blue Note Café, Paris, 1961
Jazz Agenda :

  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert de Richard Galliano vendredi 30 janvier à 21h15 à la salle Hegel à Nantes dans le cadre de la Folle Journée. Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom, prénom et adresse postale. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.
    Jazz Trotter : Brian Lynch - Questioned Answer
    TOUS LES TITRES DIFFUSES SONT EN BAS DE PAGE A LA RUBRIQUE "PROGRAMMATION MUSICALE" Rencontres entre deux artistes exceptionnels, un projet de rêve, un studio mythique, un ingénieur du son qui assure et un producteur qui rassure… Tous les ingrédients indispensables à un grand enregistrement étaient réunis quand en août 2014 Richard Galliano et Sylvain Luc se retrouvèrent aux studios La Buissonne.

Richard Galliano et Sylvain Luc s’étaient croisés dans les années 90, par l’intermédiaire du frère de ce dernier, accordéoniste. Le temps de quelques accompagnements pour des concerts de Richard et les deux artistes s’étaient perdus de vue. Mais comme deux fleuves souterrains remontent à la surface avec plus de force, ils portèrent longtemps ce désir de jouer ensemble. Et c’est de leur amour partagé pour deux figures emblématiques de la musique française, Édith Piaf, Gus Viseur, qu’en jaillira l’occasion.

Piaf ! Viseur ! Pour le centenaire de leurs naissances, Galliano rêvait de les réunir dans un même programme. Ces deux artistes incarnent une semblable dimension d’amour, mais en deux palettes différentes : Édith ou la passion inextinguible, Gus ou les délicatesses sentimentales. Un tempo les rapproche aussi, celui de la valse musette, patrimoine incomparable.

A ce sujet, Richard Galliano confie : « Assez curieusement, c’est au Brésil, lorsque j’ai rencontré tous ces musiciens de Foro, et l’extraordinaire patrimoine musical du Nordeste, que j’ai pris conscience de la richesse de notre propre patrimoine. Un patrimoine de chansons et de musique encore plus subtil. Les valses musettes de Viseur sont largement aussi élaborées que les foros les plus sophistiqués. Il suffit d’écouter Flambée montalbanaise pour saisir le caractère très moderne, intemporel de sa musique. C'était un accordéoniste d’avant-garde. »

Et Sylvain Luc de confirmer pour Piaf : « C’est la plus grande chanteuse du patrimoine français, et l’une des rares à avoir traversé l’Atlantique. Sa notoriété parle à tout le monde, en-deçà et au-delà de la langue. Piaf c’est notre blues à nous ! »

Les deux compères se saisissent donc de ce trésor et relèvent le défi : lui conserver sa spontanéité et son authenticité tout en faisant surgir quelque chose de nouveau. Le parti est pris de ne pas trop répéter pour préserver la fraîcheur, et de jouer sur instrument acoustique pour privilégier le dialogue et l’écoute.
Gérard de Haro, « grand prêtre » du temple de La Buissonne confirme : « Nous avions évoqué en amont l’éventualité d’enregistrer les deux musiciens côte à côte. Cela veut dire sans casque et dans l’intimité directe du bois et de la salle du Studio. Effectivement il semblait évident de les laisser comme s’ils avaient été “ à la maison” pour partager cette musique. Dès les premières notes j’ai senti une immense complicité. Le projet était à la fois simple et périlleux car les musiques de Gus Viseur et d’Édith Piaf sont tellement connues ! Comment les faire vivre au présent en apportant une nouvelle émotion ? Cette question a trouvé sa réponse dès les premières notes partagées. La poésie et la virtuosité des deux musiciens ont créé une alchimie qui a rendu leur interprétation très actuelle et sensible. »
Le résultat ? Des moments hors du temps. Immortalisés par la magie de l’enregistrement. Et un programme qui palpitera longtemps en concerts.

Parlera-t-on, pour finir du producteur. Il en existe encore des vrais, de la race qui assure et rassure. Et c’est peut-être la juste définition de ce métier : « La présence d’Emmanuel Chamboredon a stimulé notre liberté et nous a permis de mener à bien ce projet sans aucune tension. Car un musicien reste toujours très vulnérable. »
Heureuse vulnérabilité qui donne sa force à tant de magie musicale.
– Franck Laurent

Où écouter Galliano et Luc

Sur le même thème

La programmation musicale :

    La flambée montalbanaise

    Richard Galliano, Sylvain LucALBUM : La Vie En RoseLABEL : Milan
    La flambée montalbanaise

    It’s Allright With Me

    Brad MehldauALBUM : « Live in Marciac »LABEL : Nonesuch
    It’s Allright With Me

    Douce joie

    Richard Galliano, Sylvain LucALBUM : La Vie En RoseLABEL : Milan
    Douce joie

    Hello, Haven’t I Seen You Before

    Dianne ReevesALBUM : « Quiet After The Storm »LABEL : Blue Note
    Hello, Haven’t I Seen You Before

    You And The Night And The Music

    Fred HerschALBUM : « Floating »LABEL : Palmetto
    You And The Night And The Music

    Alors, chut…

    ALBUM : « Des trucs pareils »LABEL : Neu Klang
    Alors, chut…

    Les amants d’un jour

    Richard Galliano, Sylvain LucALBUM : La Vie En RoseLABEL : Milan
    Les amants d’un jour

    Questioned Answer

    Brian LynchALBUM : « Questioned Answer »LABEL : Hollistic MusicWorks
    Questioned Answer

    Lover Man

    Bud PowellALBUM : « Live at the Blue Note, Paris 61 »LABEL : ESP
    Lover Man
L'équipe de l'émission :