Open jazz
Magazine
Lundi 15 novembre 2021
54 min

Remy Le Boeuf, l'architecture d'un big band new-yorkais

Remy Le Boeuf, saxophoniste et compositeur nommé aux Grammy’s Awards et son orchestre de 20 musiciens, Assembly of Shadows, sortent leur deuxième album chez Soundspore : “Architecture of Storms”. Grand format, grande claque.

Remy Le Boeuf, l'architecture d'un big band new-yorkais
Remy Le Boeuf, © Shervin Lainez

Au sommaire aujourd'hui

  • Remy Le Boeuf à la Une

En 2019, lorsque le saxophoniste/compositeur Remy Le Boeuf a sorti son premier album à grand ensemble “Assembly of Shadows” (recevant des nominations aux Grammys pour la meilleure composition instrumentale et le meilleur arrangement), il était clair que son orchestre de 20 musiciens durerait au-delà d'un seul album. Loué par le Brooklyn Rail pour sa "majesté cinématographique", l'orchestre Assembly of Shadows est de retour sur “Architecture of Storms”, ajoutant un autre chapitre fascinant à la vision novatrice de Remy  Le Boeuf en tant que compositeur d'orchestre de jazz. L'ensemble se produit avec une virtuosité captivante dans un programme richement varié de pièces originales ainsi que dans l'arrangement de Minnesota, WI de Justin Vernon (Bon Iver), pionnier de l'indie-folk.

  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert de Elina Duni & Rob Luft mercredi 17 novembre à 21h au New Morning à Paris (75). Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.
"Architecture of Storms"
"Architecture of Storms"

Dans la suite de “Assembly of Shadows” (2019), Rémy Le Boeuf jouait aussi un rôle de soliste au même plan que Mike Rodriguez, Dayna Stephens, Julia Easterlin, Martha Kato, Natalie Cressman et quelques d'autres. Dès le début, “Architecture of Storms” permet cette fois à Remy Le Boeuf de s'imposer plus fréquemment comme soliste au saxophone. "Une chose que j'ai apprise en dirigeant cet orchestre", note-t-il, "c'est qu'il y a certaines choses que je suis le seul à pouvoir exprimer. Ma voix en tant que saxophoniste est contenue dans ces compositions et je ne peux pas séparer les deux."

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

“Architecture of Storms” fait également apparaître un éventail plus large d'influences, du jazz big-band au rock indé en passant par le songwriting de chansons. "Je ne suis pas un puriste du jazz", explique Remy Le Boeuf. "Je suis avant tout attiré par la création d'une musique qui reflète qui je suis avec sincérité, et je me suis senti libre de partager plus de facettes de moi-même sur cet album." Qu'il se produise avec le groupe pop/rock américain Haim ou qu'il écrive pour Wynton Marsalis et le Jazz at Lincoln Center Orchestra, Remy Le Boeuf a façonné une identité sonore qui s'épanouit dans un large éventail d'environnements musicaux, conférant à sa musique une beauté unique.

Le titre “Architecture of Storms” fait référence à la pièce maîtresse de l'album, The Melancholy Architecture of Storms, sur des paroles de la poétesse Sara Pirkle, chantées par la chanteuse invitée Julia Easterlin. Sara Pirkle et Remy Le Boeuf ont écrit cette chanson ensemble, se souvient-il, "par une journée d'orage dans le Connecticut. Il y avait des nuages de pluie mélangés à la lumière du soleil, de fortes rafales de vent et des chenilles spongieuses partout. Sara a pris toute l'imagerie qui nous entourait et l'a directement intégrée dans les paroles. Je voulais que la chanson se développe comme une puissante tempête, chaque couplet devenant plus bruyant. Au quatrième couplet, les vents sont des gouttes de pluie et les tambours tonnent complètement hors tempo."

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Neener Neener, le morceau d'ouverture, est un hymne percutant d'inspiration indie-rock qui met en valeur la gamme et la virtuosité illimitées du saxophone de Remy Le Boeuf. Dans un esprit tout aussi effronté, Rumpus clôt l'album avec "un coup de chapeau à certains de mes musiciens de jazz préférés qui incorporent le blues dans leur musique, Joshua Redman et Charles Mingus en particulier". La pianiste Martha Kato brille dans son solo, et Joe Saylor (du groupe de Jon Batiste's Late Show with Stephen Colbert), un ami de Remy  Le Boeuf depuis le lycée, apporte sa batterie sur le breakdown groovy, faisant monter l'énergie d'un cran.

Le célèbre saxophoniste ténor Dayna Stephens est invité comme soliste sur Face Value (écrit à l'origine pour le groupe Bonegasm de Jennifer Wharton), aux côtés de l'éloquent tromboniste Sam Blakeslee. Remy Le Boeuf a écrit Union pour le mariage de sa sœur, en y incorporant des références à l'un de leurs films d'enfance communs, “The Last Unicorn” (et en l'ouvrant avec un magnifique soli de trombone habilement travaillé). Sibbian, du vieil anglais signifiant "rapprocher" ou "réconcilier", met en vedette Matt Holman dans un trait de bugle inspiré par les frères et sœurs de Remy Le Boeuf, Adria et Pascal. Et Secondhand Smile, qui attire délibérément l'attention et qui a été composé pour la Keio Light Music Society en vue de sa participation au concours japonais Yamano Big Band Contest, révèle un éventail d'influences allant de Leonard Bernstein et Stravinsky à Maria Schneider.

En convoquant des textures, des couleurs de timbre, des panoramas harmoniques et des rythmes inspirés tout au long de son ”Architecture of Storms”, Remy Le Boeuf poursuit avec audace son voyage dans la composition d'orchestres de jazz du XXIe siècle. Mais aussi, son travail agile et expressif au saxophone alto - ce que le journaliste chevronné Ted Panken a appelé une "voix instrumentale distinctive aux teintes sombres [qui] émerge avec clarté et intention ciblée" - fait de ”Architecture of Storms” une percée à un autre niveau. C'est le son d'un artiste qui renforce l'une de ses convictions les plus fermes : "le jazz n'a pas de limites".
(extrait du communiqué de presse en anglais - traduction E. Lacaze / A. Dutilh)

La programmation musicale :
  • 18h06
    Neener neener - REMY LE BOEUF
    Remy Le Boeuf's Assembly of Shadows

    Neener Neener

    Remy Le Boeuf. : compositeur, Remy Le Boeuf (saxophone alto, saxophone soprano, flûtes), Ben Kono (saxophone alto, flûtes, clarinette), Vito Chiavuzzo (flûte, saxophone alto), Lucas Pino (clarinette, saxophone ténor), John Lowery (saxophone ténor, clarinette), Carl Maraghi (saxophone baryton, clarinette basse), John Lake (trompette), Seneca Black (trompette), Tony Glausi (trompette), Philip Dizack (trompette), Mike Rodriguez (trompette), Matt Holman (trompette), Dave Adewumi (trompette), Mike Fahie (trombone), Eric Miller (trombone), Natalie Cressman (trombone), Sam Blakeslee (trombone), Javier Nero (trombone), Isaac Kaplan (trombone), Jennifer Wharton (trombone basse), Alex Goodman (guitare), Horace Bray (guitare), Martha Kato (piano), Matt Aronoff (contrebasse), Peter Kronreif (batterie), James Shipp (vibraphone, percussions), Gregory Robbins (direction)
    Album Architecture of Storms Label Soundspore (SS202101) Année 2021
  • 18h14
    The melancholy architecture of storms (feat. Julia Easterlin) - REMY LE BOEUF
    Remy Le Boeuf's Assembly of Shadows

    The Melancholy Architecture of Storms

    Remy Le Boeuf. : compositeur, Sara Pirkle. : compositeur, Remy Le Boeuf (saxophone alto, saxophone soprano, flûtes), Julia Easterlin (voix), Ben Kono (saxophone alto, flûtes, clarinette), Vito Chiavuzzo (flûte, saxophone alto), Lucas Pino (clarinette, saxophone ténor), John Lowery (saxophone ténor, clarinette), Carl Maraghi (saxophone baryton), John Lake (trompette), Seneca Black (trompette), Tony Glausi (trompette), Philip Dizack (trompette), Mike Rodriguez (trompette), Matt Holman (trompette), Dave Adewumi (trompette), Mike Fahie (trombone), Eric Miller (trombone), Natalie Cressman (trombone), Sam Blakeslee (trombone), Javier Nero (trombone), Isaac Kaplan (trombone), Jennifer Wharton (trombone basse), Alex Goodman (guitare), Martha Kato (piano), Matt Aronoff (contrebasse), Peter Kronreif (batterie), Gregory Robbins (direction)
    Album Architecture of Storms Label Soundspore (SS202101) Année 2021
  • 18h20
    1993 - THEO GIRARD
    Théo Girard

    1993

    Théo Girard. : compositeur, Théo Girard (contrebasse), Simon Arnaud (trompette), Antoine Berjeaut (trompette), Julien Rousseau (trompette), Jérôme Fouquet (trompette), Nicolas Souchal (trompette), Basile Naudet (saxophone alto), Martin Daguerre (saxophone alto), Adrien Amey (saxophone alto), Raphaël Quenehen (saxophone alto), Théo Nguyen Duc Long (saxophone ténor), Morgane Carnet (saxophone ténor), Nicolas Stephan (saxophone ténor), Sakina Abdou (saxophone ténor), Sebastian Rochford (batterie)
    Album Pensées rotatives Label Discobole (CD052021) Année 2021
  • 18h30
    Ensenada - JOHN DENNIS
    John Dennis

    Ensenada

    John Dennis. : compositeur, John Dennis (piano), Charles Mingus (contrebasse), Max Roach (batterie)
    Album The Debut Sessions Label Fresh Sound (FSRCD1106) Année 2021
  • 18h37
    Which way - JEAN BAPTISTE HARDY
    Jean-Baptiste Hardy

    Which Way

    Jean-Baptiste Hardy. : compositeur, Jean-Baptiste Hardy (guitare électrique), Benjamin Asnar (basse électrique), Rory Quinn (batterie)
    Album Which Way Label Autoproduction Année 2021
  • 18h40
    Flying kites - ELINA DUNI
    Elina Duni & Rob Luft

    Flying Kites

    Elina Duni. : compositeur, Rob Luft. : compositeur, Elina Duni (voix), Rob Luft (guitare), Matthieu Michel (bugle), Fred Thomas (batterie)
    Album Lost Ships Label Ecm Année 2020
  • 18h43
    After midnight - ERIC CLAPTON
    Eric Clapton

    After Midnight

    J. J. Cale. : compositeur, Eric Clapton (guitare, voix), Chris Stainton (claviers), Nathan East (basse), Steve Gadd (batterie)
    Album The Lady in the Balcony : Lockdown Sessions Label Mercury (602438472383) Année 2021
  • 18h48
    Pick yourself up - IGNASI TERRAZA & SCOTT HAMILTON
    Ignasi Terraza & Scott Hamilton

    Pick Yourself Up

    Jerome Kern. : compositeur, Dorothy Fields. : compositeur, Ignasi Terraza (piano), Scott Hamilton (saxophone ténor)
    Album Intimate Conversations with Andrea Motis, Scott Hamilton & Antonio Serrano Label Swit (SWT33) Année 2021
  • 18h53
    Spring can really hang you up - NICOLE GLOVER & ALEXANDER CLAFFY
    Nicole Glover & Alexander Claffy

    Spring can Really Hang You Up

    Tommy Wolf. : compositeur, Nicole Glover (saxophone ténor), Alexander Claffy (contrebasse)
    Album The Complete Orange Hours Label Lp3 45 Année 2021
L'équipe de l'émission :