Open jazz
Magazine
Mercredi 20 janvier 2016
58 min

Pierrick Pédron, groove and the gang

Parution de « AnD The » de Pierrick Pédron chez Jazz Village / Harmonia Mundi.

Au sommaire aujourd'hui

► Pierrick Pédron

à la Une
Jazz au Trésor : Alfred Harth - This Earth
Jazz Agenda :

  • 3 invitations pour 2 pour le concert de In Love With jeudi 21 janvier à 20h30 à la salle bleue de l'espace Croix Baragnon à Toulouse. Cliquez sur "contactez-nous " et laissez vos nom et prénom. 1 invitation valable pour 2 personnes aux 3 premiers mails.
  • 3 invitations pour 2 pour le concert de Julien Lallier & Charlotte Wassy au Sunside à Paris jeudi 21 janvier à 21h30. Cliquez sur "contactez-nous " et laissez vos nom et prénom. 1 invitation valable pour 2 personnes aux 3 premiers mails.
  • Jazz Culture : Charlie Parker Interviewed by Paul Desmond (1954)
    - TOUS LES TITRES DIFFUSES SONT EN BAS DE PAGE A LA RUBRIQUE "PROGRAMMATION MUSICALE" Début décembre 2013, aux studios ICP de Bruxelles. Pendant cinq jours, Pierrick Pédron convie une équipe polyglotte dans le temple multipistes de la capitale de l'Europe. Ils sont venus de Berlin, Munich, Barcelone, Paris, Londres, et même des faubourgs de Bruxelles. Tous sont là pour servir le nouveau délire du saxophoniste, « la recréation d’un souvenir de jeunesse » selon lui.

Quand il répétait à l'Hôpital éphémère, haut lieu de l'underground parisien, Pierrick Pédron était auprès de Juan Rozoff et des Zucchini Metal Flashers, deux expériences entre funk et jazz-rock. Un quart de siècle plus tard, il veut retrouver cette vibration. Il a contacté Jan Weissenfeldt, moitié des mythiques Whitefield Brothers qui sous divers noms (on se souvient des Poets Of Rhythm ) s'est imposée comme un backing band hors-pair. Comme toujours, il a tout préparé en amont.

Phase une. Il rencontre à Paris Jan Weissenfeldt et met la machine en route, se chargeant des morceaux et Jan rassemblant l’équipe. Il y retrouve Chris de Pauw, son guitariste de “Omry” et “Cheerleader”s, et son collègue hard bopper anglais le trompettiste Damon Brown.

Phase deux. Il compose les mélodies puis dirige quatre jours de répétitions à Munich.

Phase trois. Les bandes tournent… Des thèmes propices à extensions et improvisations surgissent. Une boucle de guitare post rumba trafiquée par-ci, une ligne de percussions déglinguées par-là, des zigouigouis aux claviers, un long chorus de trompette, le parti pris est de saisir l'énergie du direct pour la réorganiser plus tard, sans en perdre l’esprit. Aux manettes, Manu Gallet conduit cette délicate opération de live réalisé en studio. De nouvelles idées arrivent comme cette compo de la claviériste Marja Burchard. Il y a même deux morceaux qui seront réalisés en post-prod à Paris.

Pierrick Pédron parle de « mélange improbable, une expérience inoubliable ». Il évoque une « Suite ethno funk psychotrop e », une « mélodie éthio », du « funk twist jazz », du « rock sous boule à facettes disco », de la « drum’n’bass organique » et du « Zappa façon transformiste »... Une seule contrainte : rester à l'écoute. En cinq jours l'affaire est entendue.

Phase quatre. 2014, porte de Montreuil, Paris XXème. Pierrick Pédron retravaille la matière pendant un an, il la sculpte pour tailler ce disque… Son alter ego Vincent Artaud entre dans la danse, autrement dit dans le dédale des multipistes. Tous les deux vont chez Manu Gallet le « sound cooker » et la troisième paire d’oreilles de l'histoire. Ils essayent tout, une idée puis une autre… Ils décident même de refaire des guitares basses, confiées à Julien Herné. Au final, près de trois ans auront été nécessaires pour accoucher de “AnD the”, un album qui doit autant aux partages de l’instant qu’aux bidouillages. Plusieurs couches et autant d'étapes façonnent ce disque aux nombreux reflets. Le funk s'y teinte de psyché, l’esprit du jazz souffle, le rock progressif y fait des percées, des ambiances électro pointent...

Pas de doute, Pierrick Pédron signe un nouvel O.S.N.I., traduisez « objet sonore non identifiable ». C’est un peu aussi la suite de ”Omry”, ce disque novateur paru en 2009. Après avoir réinvesti The Cure en mode jazz débridé et osé honorer sans piano l'esprit de Monk, Pierrick Pédron ne se laisse décidément pas embastiller dans une chapelle...

Sur le même thème

La programmation musicale :

    East Of The Sun

    Paul DesmondALBUM : « First Place Again »LABEL : Warner
    East Of The Sun

    Le bousier

    ALBUM : « Axel Erotic »LABEL : Becoq
    Le bousier

    Studying Walk, A Landscape

    Alfred HarthALBUM : « This Earth »LABEL : ECM
    Studying Walk, A Landscape

    Fever

    Charlotte Wassy, Julien LallierALBUM : « Eclipse »LABEL : Gaya
    Fever

    Loops

    ALBUM : « Kneedelus »LABEL : Brainfeeder
    Loops

    Wanderer II – Part 2

    Yves RousseauALBUM : « Wanderer Septet »LABEL : Abalone
    Wanderer II – Part 2

    Elise

    Pierrick PédronALBUM : « AnD the »LABEL : Jazz Village
    Elise

    Ethiop

    Pierrick PédronALBUM : « AnD the »LABEL : Jazz Village
    Ethiop

    Some Skunk Funk

    ALBUM : « Brecker Bros. »LABEL : Arista
    Some Skunk Funk

    Rialto

    Nicolas ParentALBUM : « Tori »LABEL : L’intemporel
    Rialto
L'équipe de l'émission :