Open jazz
Magazine
Vendredi 26 mars 2021
54 min

Pharoah Sanders, la promesse de Londres

“Promises”, l’album qui réunit le musicien britannique expérimental Sam Shepherd alias Floating Points et l’octogénaire Pharoah Sanders, titan du saxophone, est un tourbillon d’électronique, de jazz et de musique classique, qui repose sur un équilibre parfait entre composition et improvisation.

Pharoah Sanders, la promesse de Londres
Floating Points _ Pharoah Sanders, © Eric Welles-Nystrom

Au sommaire aujourd'hui

  • Pharoah Sanders à la Une

Sam : Pharoah...
Pharoah : Huh... ?
Sam : Were you asleep ? I'm sorry...
Pharoah : No no... I was listenning.... and dreaming.... and listening to music in my head...
Sam : Oh wow... sorry.
Pharoah : Many times, people think I might be asleep.... but in fact, I am just listenning to music in my head. I'm always listening... to the sounds around me... and playing, in my mind... and sometimes I dream.
Sam : What were you dreaming about ?
Pharoah : I'm on a ship. In the ocean. Bears coming around smoking cigars. The bears ar singing, 'We have the music. We have what you're looking for'. I say 'Really ?' And I was making fish dinners. Shark... Lobster. Got all kinds of fish. And you know, a good pie. Pumpkin pie. You like pumpkin pie ?

« Promises »
« Promises »

Pharoah: How you like that take, Sam ?Sam: It's cool. I think the bit in the middle, where it stops again...I think you can hear...We were both kind of confused. I like it as well because it sounds like two musicians that are trying to guide each other.Pharoah: I think that's it right there. It came out different. It came out good though.Sam: You happy ?Pharoah: Yeah, I'm cool with it.Sam:   Okay. Yeah, I think your playing is beautiful. 

* * * 

Composé d’une seule piste de 46 minutes, “Promises” qui paraît chez Luaka Bop/Bigwax, est une œuvre de feeling pur, qui se dévoile patiemment le temps de neuf mouvements parcourus de subtiles variations de ton et de texture. En tant que producteur, Sam Sheperd n’a pas peur de laisser de la place au silence et Pharoah Sanders et lui interagissent en temps réel pour délivrer des performances vivantes et habitées qui chuchotent plus souvent qu’elles ne crient. Le résultat est un disque qui ne ressemble à aucun autre de leur catalogue respectif, le mirage hypnotique et rêveur d’un album qui nous attire au plus près de lui avant de nous avaler tout entier. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Cette collaboration a été initiée par le label Luaka Bop en 2015, à la suite de la sortie du premier album de Floating Points, “Elaenia”. “Promises” est disponible dans le monde entier le 26 mars. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

FLOATING POINTS 

Sam Shepherd commence sa carrière à Londres et développe une approche très singulière du son et de la composition à travers une première série de singles, EP et remixes. En 2015, il sort “Elaenia”, son premier album sous le nom de Floating Points qui est salué par la critique - le Guardian le qualifie de “magnifique et planante épopée de jazz électronique” et le site Resident Advisor en fait son album de l’année. En 2019, Shepherd sort Crush, un album tout aussi acclamé, notamment inspiré par une tournée aux côtés du groupe The XX.  

Nous sommes tous les deux des chercheurs” dit Floating Points pour parler de sa collaboration avec Pharoah Sanders. “Nous cherchons toujours une musique qui peut nous emmener plus loin” 

PHAROAH SANDERS 

Né en Arkansas alors que les lois Jim Crow battent leur plein, Pharoah Sanders joue en tant qu’adolescent dans les clubs de jazz et de blues ségrégés de Little Rock. Il quitte le sud après le lycée, fait une étape à Oakland puis s’installe à New York où il commence à jouer avec Sun Ra puis avec John Coltrane qui l’invite à rejoindre son groupe en 1965. Avec lui, Sanders enregistre certains des albums les plus adulés et controversés de l’histoire du jazz, développant un son sauvage et anarchique qui aura une influence bien au-delà du genre pendant des décennies. Tout aussi ambitieux et influent en solo, il a durablement marqué des artistes aussi différents que Marvin Gaye ou les Stooges - le New Yorker a dit de lui qu’il était un “iconoclaste surpuissant”. Déjà lauréat d’un Grammy, Sanders reçoit en 2016 les honneurs de la National Endowment for the Arts, qui lui remet le prestigieux titre de Jazz Master. 

Les gens pensent que je parle peu mais j’essaie de le faire à travers ma musique” dit Sanders, qui ne donne que très peu d’interviews. “Je pense que Sam est un grand musicien, l’un de ces génies dont les pieds foulent la Terre. J’adore la façon dont il joue et son écriture.” 

“Il y a quelque chose avec le saxophone”, ajoute Floating Points, “avec la façon dont il amplifie la respiration de celui qui en joue et qui vous donne l’impression que vous êtes à l’intérieur de son corps. En entendant Pharoah jouer sur cette pièce, c’était comme si l’instrument était une extension de son corps, un mégaphone pour son âme.” 

THE LONDON SYMPHONY ORCHESTRA 

Au moment où Sam Shepherd a terminé l’écriture des arrangements de cordes, la plupart des sessions d’enregistrement à travers le monde étaient empêchées par la pandémie de Covid-19. Une séance avec le London Symphony Orchestra, dans le respect des distanciations sociales a toutefois pu être organisée au mythique studio AIR de George Martin, à l’été 2020. Utilisant au maximum l’immense espace à leur disposition, les musiciens masqués se sont éloignés le plus possible les uns des autres et ont utilisé plus de 100 micros différents pour donner vie aux arrangements de Floating Points - le tout en une seule prise. 

Le son de cet orchestre jouant avec autant d’espace entre les musiciens était une manifestation sonore de ces temps étranges que nous vivons” se souvient Shepherd. “C’était ample et impressionnant et une fois que je les ai entendus jouer, c’était comme si j’avais trouvé la dernière pièce du puzzle”.
(extrait du commuiqué de presse)

La programmation musicale :
  • 18h08
    Movement 1 - Floating Points, Pharoah Sanders, London Symphony Orchestra
    Floating Points

    Movement 1

    Sally Herbert : chef d'orchestre, Sam Sheperd, Pharoah Sanders, Orchestre Symphonique De Londres, Sam Sheperd : auteur
    Album Promises Label Luaka Bop Année 2021
  • 18h14
    Movement 5 - Floating Points, Pharoah Sanders, London Symphony Orchestra
    Pharoah Sanders, Floating Points, The London Symphony Orchestra

    Movement 5

    Sam Sheperd. : compositeur, Pharoah Sanders (saxophone ténor), Floating Points (celesta, clavecin), Sally Herbert (direction)
    Album Promises Label Luaka Bop Année 2021
  • 18h20
    Pots - CECIL TAYLOR
    Cecil Taylor

    Pots

    Cecil Taylor. : compositeur, Cecil Taylor (piano), Jimmy Lyons (saxophone alto), Archie Shepp (saxophone ténor), Henri Grimes (contrebasse), Sunny Murray (batterie)
    Album Mixed to Unit Structures Revisited Label Ezz-Thetics (1110) Année 2021
  • 18h27
    Straight life - ART PEPPER
    Art Pepper

    Straight Life

    Art Pepper. : compositeur, Art Pepper (saxophone alto), Red Garland (piano), Paul Chambers (contrebasse), Philly Joe Jones (batterie)
    Album Art Pepper meets the rhythm section Label Concord Année 2010
  • 18h33
    Chasin' the trane - JOHN COLTRANE
    John Coltrane

    Chasin' the Trane

    John Coltrane. : compositeur, John Coltrane (saxophone ténor), McCoy Tyner (piano), Jimmy Garrison (contrebasse), Elvin Jones (batterie)
    Album The complete 1961 Village Vanguard recordings / CD 03 Label Impulse Année 1997
  • 18h51
    Ceremonial magic (partie IV) - David Fulmer, Kenny Wollesen
    John Zorn

    Ceremonial Magic (Part IV)

    John Zorn. : compositeur, David Fulmer (violon), Kenny Wollesen (batterie)
    Album Music and Its Double Label Tzadik (TZ 8092) Année 2012
  • 18h55
    Caganis - MATTHIEU CHAZARENC
    Matthieu Chazarenc

    Caganis

    Matthieu Chazarenc. : compositeur, Matthieu Chazarenc (batterie), Sylvain Gontard (bugle), Laurent Derache (accordéon), Christophe Wallemme (contrebasse)
    Album Canto II Cançon Label Cc Production (CCP21) Année 2021
L'équipe de l'émission :