Open jazz
Magazine
Lundi 2 mars 2015
56 min

Otis Taylor, le blues servi saignant

Parution de « Hey Joe Opus Red Meat » de Otis Taylor chez In-Akustik.

Au sommaire aujourd'hui

**►

** Otis Taylor

à la Une
Jazz Bonus : Ben Wendel - The Seasons : février
Jazz au Trésor : Mose Allison - Complete Prestige Recordings
Jazz Agenda : semaine du 02 au 08 mars 2015
Jazz Culture : David Bowie Is
Jazz Trotter : Keith Jarrett solo unique
TOUS LES TITRES DIFFUSES SONT EN BAS DE PAGE A LA RUBRIQUE "PROGRAMMATION MUSICALE" « Hey Joe Opus Red Meat » est le 14ème album du prolifique Otis Taylor. Première sortie pour le label allemand In-Akustik. Toujours aussi inclassable, sa musique, bien que penchant fortement dans le blues et le folk, est également imprégnée de rock psychédélique, de jazz et d’americana pour créer ce que lui nomme Trance Blues.

Le point central de ce nouvel album ce sont les décisions que nous sommes amenés à prendre et comment elles affectent le cours de nos vies et de nos familles. Dans « Red Meat » Otis dit « dans la vie, des fois on gagne, des fois on perd. Vous faîtes un choix et vous voyez ce qui se passe. On recherche une issue favorable et il arrive que ce ne soit pas le cas. C’est quand la viande vous mange ! ». D’autres titres montrent d’autres situations. “Heart is a Muscle ” parle de la grossesse d’une adolescente, “Peggy Lee ” traite du changement de sexe tandis que “Cold at Midnight » raconte la réflexion d’un homme craquant pour une femme qui pourrait s’avérer infidèle.

Destiné à être écouté comme un seul et même titre en dix parties, ce disque comporte comme thème principal la chanson« Hey Joe » que l’on ne présente plus, popularisée par un plus qu’obscur guitariste rapidement et tragiquement disparu. La célèbre reprise est jouée ici dans deux versions avec une instrumentation différente.
Etant donné qu’Otis Taylor est un compositeur et qu’il ne fait que très rarement des covers on est en droit de se demander ce qui l’a attiré vers ce choix ! Tout simplement parce que ce morceau lié à son histoire musicale et faisant partie prenante de ses concerts depuis près de dix-huit ans maintenant, est très évocateur pour lui. Il se trouve qu’il a eu la chance de partager la scène pour une jam avec Jimi Hendrix (puisque c’est bien de lui dont il s’agit !) dans son Colorado natal (Denver, le 14 février 1968) et qu’il a plus tard enregistré des versions plus courtes sur son premier album « Blue-eyed Monster » (1995) puis sur « Recapturing the Banjo » avec Alvin Youngbood Hart (1998).

La réaction du public lors de la reprise de cet immense classique des sixties a toujours été très forte et Otis a de plus en plus rallongé sa durée sur scène notamment en créant de nouveaux arrangements. Cette approche revigorante, témoignant de l’intrépidité de l’artiste est présente sur ce disque où la chanson est « encadrée » par des parties instrumentales intitulées « Sunday Morning » (trois versions) et « They Wore Blue ». On notera l’inclusion dans ces mouvements des soli de guitares et l’addition subtile de violon et cornet avec les collaborations de longues dates des musiciens Ron Miles et Anne Harris.

Il faut également citer les participations de quatre grands invités : Warren Haynes (The Allman Brothers, The Dead et Gov’t Mule), le guitariste acoustique Bill Nershi (The String Cheese Incident), le chanteur-compositeur Langhorne Slim ainsi que le guitariste Daniel Sproul qui a tourné et travaillé avec Eddie Van Halen, Warren Haynes, The Black Crowes, Ryan Bingham…

Otis Taylor, auréolé du prix de l’Académie Charles Cros en 2012 (avec l’album « Contraband ») a toujours mêlé habilement les échos du monde moderne avec ceux de l’Afrique antique, des Appalaches et bien d’autres encore, en voici un tout nouveau bel exemple.

Où écouter Otis Taylor

  • jeudi 19 mars à à 20h à l'Ubu à Rennes dans le cadre de Jazz à l'Etage
  • samedi 21 mars à 20h30 à la Maladrerie Saint-Lazare à Beauvais dans le cadre de Blues Autour du Zinc
  • jeudi 26 mars à 20h30 à la Salle Georges Brassens d'Aucamville (31) dans le cadre du festival de guitare
  • dimanche 29 mars à Montrouge dans le cadre de Guitares au BeffroiOtis Taylor (vocal et guitares)
    Anne Harris (violon)
    Taylor Scott (lead guitar)
    Todd Edmunds (basse)
    Larry Thompson (batterie)
La programmation musicale :

    Red Meat

    Otis TaylorALBUM : « Hey Joe Opus, Red Meat »LABEL : Inakustik
    Red Meat

    Walkin’ Or Ridin’

    Harrison KennedyALBUM : « This Is From Here »LABEL : Dixiefrog
    Walkin’ Or Ridin’

    ‘Til The Seas Run Dry

    Dom FlemonsALBUM : « American Songster, Prospect Hill »LABEL : Dixiefrog
    ‘Til The Seas Run Dry

    To Negate

    Tigran HamasyanALBUM : « Mockroot »LABEL : Nonesuch
    To Negate

    New Ground

    Mose AllisonALBUM : « Complete Prestige Recordings »LABEL : Fresh Sound
    New Ground

    The Baron

    Eric Dolphy, George Duvivier , Ron Carter, Roy HaynesALBUM : « Out There »LABEL : Prestige
    The Baron

    February

    Joshua Redman, Ben WendelALBUM : « The Seasons »LABEL : www.benwendel.com/theseasons/
    February

    The Heart is a Muscle

    Otis TaylorALBUM : « Hey Joe Opus, Red Meat »LABEL : Inakustik
    The Heart is a Muscle

    Grizzly

    Toine ThysALBUM : « Grizzly »LABEL : Igloo
    Grizzly

    True Blues

    Keith JarrettALBUM : « The Carnegie Hall Concert »LABEL : ECM
    True Blues

    Cold at Midnight

    Otis TaylorALBUM : « Hey Joe Opus, Red Meat »LABEL : Inakustik
    Cold at Midnight
L'équipe de l'émission :