Open jazz
Magazine
Mardi 15 mars 2016
58 min

Omer Avital, joyeusement les basses

Parution de « Abutbul Music » chez Jazz Village / Harmonia Mundi.

Omer Avital, joyeusement les basses
Omer Avital ©Youri Lenquette

Au sommaire aujourd'hui

► Omer Avital

à la Une

  • 3 invitations pour 2 pour la Nuit du Jazz avec notamment Omer Avital à la synagogue Copernic à Paris samedi 19 mars à 20h00. Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails. ► Jazz au Trésor : Horace Silver - Spiritualizing The Senses
    Jazz Agenda :
  • 3 invitations pour 2 pour le concert de PJ5 au Café de la Danse à Paris mercredi 16 mars à 20h00. Cliquez sur "contactez-nous " et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.
    Jazz Culture : exposition Yochk'o Seffer à Paris
    Jazz Bonus : nouvelle série des Smoke Sessions (2/5)
    TOUS LES TITRES DIFFUSES SONT EN BAS DE PAGE A LA RUBRIQUE "PROGRAMMATION MUSICALE"

Omer Avital est un poète de la contrebasse. À onze ans, Omer Avital commence l’apprentissage de la guitare classique. Puis, lorsqu’il rentre à la Thelma Yellin High School for the Arts, en Israël, il se dirige vers le jazz et adopte la contrebasse. À dix-sept ans, il devient musicien professionnel et joue dans des groupes de jazz, de pop et de folk. Il se produit régulièrement dans les radios et télévisions nationales ainsi que dans les festivals de jazz.

Après un an dans l’orchestre de l’armée israélienne,il s’installe à New York en 1992 et devient rapidement un musicien très demandé : il joue avec des légendes du jazz comme Roy Haynes, Jimmy Cobb, Nat Adderly, Walter Bishop, Al Foster et Rashied Ali, mais aussi avec certains des plus grands artistes de sa génération, tels que Kenny Garret, Mark Turner, Brad Mehldau, Aaron Goldberg et Joshua Redman. A l’ouverture du Smalls Jazz Club en 1994, le gérant, Mitchell Borden, invite les jeunes musiciens de la scène jazz et certains des maîtres de cet art à partager leurs recherches musicales. Omer Avital s’y produit comme leader de son propre groupe, mais aussi au sein du Monday Night Big Band, mené par Jason Lindner.

En 1995 et 1996, il se fait de nouveau remarquer en jouant au Smalls avec des orchestres singuliers - souvent sans piano - notamment un sextet avec quatre saxophonistes. En 1997 Impulse! publie “Jazz Underground : Live at Smalls”, une anthologie où se trouvent plusieurs enregistrements d’Omer Avital en quartet. Mais ses débuts discographiques sont contrariés ; il enregistre l’album “Devil Head” qui ne verra pas le jour, et il faut attendre 2001 pour que soit publié “Think With Your Heart”.

En 2003, Omer Avital rentre en Israël où il étudie la musique classique, la musique arabe et ses théories, mais aussi l’oud et la musique traditionnelle israélienne. Son retour à New York est marqué par la sortie de plusieurs albums, dont trois extraits des archives du Smalls Club et un autre avec le groupe Third World Love. Il reçoit dans la foulée deux prix : le Prime Minister’s Award en 2008 et celui de la Fondation Vanguard de l’ASCAP (2011). En 2012, Omer Avital publie deux albums : l’un avec le Yes! Trio et le second en leader, “Suite Of the East”. Deux ans plus tard, paraît “New Song”. Omer Avital s’est ainsi affirmé comme un musicien aux qualités indéniables de compositeur, d’arrangeur et de leader.

Pour “Abutbul Music ”, son premier album international qui sort chezJazz Villagedans le monde entier, il a renouvelé son groupe pour réunir un quintet composé de jeunes musiciens issus comme lui de la scène new yorkaise. Enregistré à Paris chez Philippe Tessier du Cros, c’est un manifeste du jazz d’aujourd’hui au son puissant et inventif,parfois même sauvage. “Abutbul Music” révèle un répertoire combinant le swing moderne du jazz contemporain avec une approche spirituelle. On y trouve des rythmes toniques et des mélodies orientales abreuvées de gospel et de soul.

L’album est parsemé de morceaux intenses commeNew Yemenite Song, Ramat Gan et Afrik, autant de balises de cette approche unique d’un « jazz du monde » où se glissent des pièces comme le funky Eser, Three Four et ses parfums de valse, sans oublier les accrocheurs Bed-Stuy (dont une version longue est proposée en exclusivité dans l’édition vinyle) et Muhammad's Market. Musicien multi culturel qui a su tirer le meilleur parti de son statut d’Israélo-Américain aux influences multiples, Omer Avital est depuis vingt ans un pilier de la scène innovante de New York.

Asaf Yuria (saxophones ténor et soprano)
Alexander Levin (saxophone ténor)
Yonathan Avishai (piano)
Omer Avital (contrebasse)
Ofri Nehemya (batterie)

Où écouter Omer Avital

Sur le même thème

La programmation musicale :

    Liora

    Eli DegibriALBUM : « Israeli Song »LABEL : Anzic
    Liora

    Seeing With Perception

    Horace SilverALBUM : « Spiritualizing The Senses »LABEL : Silveto
    Seeing With Perception

    Hang J

    François Causse, Yochk O SefferALBUM : « Hangosh, L'Homme Primitif »LABEL : Quart de Lune
    Hang J

    Ora

    Avishai CohenALBUM : « Adama »LABEL : Stretch
    Ora

    Impressions

    ALBUM : « Search for Peace »LABEL : Smoke Sessions
    Impressions

    Question de la poser

    Bernard LubatALBUM : "Improvisions"LABEL : Cristal
    Question de la poser

    Eser

    Omer AvitalALBUM : « Abutbul Music »LABEL : Jazz Village
    Eser

    Muhammad's Market

    Omer AvitalALBUM : « Abutbul Music »LABEL : Jazz Village
    Muhammad's Market

    Yggdrasil

    Paul JarretALBUM : « Trees »LABEL : Gaya
    Yggdrasil

    Car Wash

    Christian McbrideALBUM : « Live at the Village Vanguard »LABEL : Mack Avenue
    Car Wash
L'équipe de l'émission :