Open jazz
Magazine
Mardi 26 novembre 2013
55 min

Olivier Bogé, le deuxième matin du monde

Parution de « The World Begins Today » de Olivier Bogé chez Naïve / Accords Production.

Olivier Bogé, le deuxième matin du monde
Olivier Bogé ©Julien Mignot

Au sommaire aujourd'hui

Olivier Bogé à la Une, Coup de Coeur d'Alex Dutilh. 10 CD à gagner en répondant juste à la question. Cliquez sur "contactez-nous " et n'oubliez pas de laisser, avec votre réponse, vos nom et adresse postale. 1 CD pour les 10 premières bonnes réponses. Bonne chance!

Jazz Agenda : semaine du 25 novembre au 1er décembre 2013
Jazz au Trésor : helonious Monk - Paris, 1969
Jazz Culture : Brassens au Quotidien
Jazz Trotter : Ben Van Gelder
Tous les titres diffusés en bas de page. Cliquer sur le visuel pour plus d'informations

« The World Begins Today » est le deuxième albume en leader du saxophoniste et pianiste Olivier Bogé. Après des études de piano classique au Conservatoire de Toulon où il a obtenu son diplôme de fin d'étude en piano,une médaille d'or de solfège ainsi que de nombreux prix comme le 1er prix à l’unanimité du GCNP (grand concours national de piano) en 1991, il décide de se consacrer au saxophone, n’abandonnant pas le piano pour autant.

La musique qu'on entend sur ce disque fut, en grande partie, écrite en deux mois, avec un dévouement et une fièvre dont peu de musiciens sont capables. Chaque partie de piano est composée, puis transmise oralement, les thèmes chantés avant d'être joués, tous dans le registre de la voix d'Olivier. Composée au sortir d'une période sombre de sa vie, cette musique est un instrument de transformation de l'obscurité en lumière. Les longues mélodies, d'une évidence trompeuse, semblent ne jamais s'essouffler, et diffusent une douceur harmonieuse, sans heurt. Elles révèlent une parfaite maîtrise du songwriting et de sa puissance émotionnelle. Sur Rising Lights et Little Marie T, Olivier joue lui-même du piano, mais il ne prend pas une fois le premier solo sur l'ensemble de l'album. Il laisse d'abord la parole aux autres musiciens, qui sont des compagnons de vie, des frères, participant intégralement à son intimité musicale, depuis des années.

Le bassiste Sam Minai e, accompagnateur de Tigran, s'illustre sur Releived et Seven Eagle Feathers avec une clarté d'articulation remarquable, et donne à tout l'album une assise qui permet aux solistes de s'abandonner parfaitement. Il est épaulé par Jeff Ballard, un des rares batteurs à avoir formé au fil du temps un son instantanément reconnaissable, boisé et léger, pour laisser toute sa place à la contrebasse. Il a une pulsation qui lui est propre, et prend l'auditeur au ventre dans l'introduction de Be Kind.

C'est Tigran, le plus jeune et le plus ancien compagnon qui est l'influence majeure de cet album. Certains thèmes pourraient être de sa plume, comme le délicat Dance of the Flying Balloons. Sa capacité à subordonner une palette sonore, rythmique et harmonique immense à son chant intérieur fait de lui un interprète parfait pour les morceaux d'Olivier Bogé.

Sa musique est constituée essentiellement de compositions personnelle s. Ses influences sont nombreuses et sont le reflet de ses goûts, tant dans le domaine du jazz que dans la musique classique, folk ou rock.

Où écouter Olivier Bogé

► mardi 17 décembre au New Morning à Paris
Olivier Bogé (saxophone)
Tigran Hamasyan (piano)
Sam Minaie (contrebasse)
Jeff Ballard (batteri e)

► samedi 11 janvier à l'Espace Sorano de Vincennes dans le cadre de Sorano Jazz
Olivier Bogé (sax alto)
Baptiste Trotignon (piano)
Nicolas Moreaux (contrebasse)
Jeff Ballard (batterie)

Retrouvez-nous sur Facebook |

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :