Open jazz
Magazine
Jeudi 8 octobre 2015
57 min

Olivier Bogé, l'expansion des rêves

Parution demain de « Expanded Places » de Olivier Bogé chez Naïve.

Olivier Bogé, l'expansion des rêves
Olivier Bogé ©Simon Marin Petit

Au sommaire aujourd'hui

► Olivier Bogé

invité d'Alex Dutilh

  • 10 CD à gagner en répondant correctement à la question posée par Alex Dutilh. Cliquez sur "contactez-nous " et laissez vos nom, prénom et adresse postale. 1 CD pour les 10 premières bonnes réponses. Bonne chance ! ► Jazz au Trésor : Steve Kuhn - Last Year’s Waltz
    Jazz Agenda :
  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert de Julien Alour dimanche 11 octobre à 17h au Terrain Blanc à Quimper avec l'association les Aprèm'Jazz pour l'ouverture de la saison. Cliquez sur "contactez-nous " et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.

Jazz Culture : Les Concerts Thématiques du Sunside
Jazz Bonus : les 40 ans du label HatHut
TOUS LES TITRES DIFFUSES SONT EN BAS DE PAGE A LA RUBRIQUE "PROGRAMMATION MUSICALE"

Après « The World Begins Today », enregistré avec Tigran Hamasyan, Jeff Ballard et Sam Minaie, distingué en France et à l'étranger,Olivier Bogé revient avec un disque très personnel, « Expanded Places », dans lequel il élargit son mode d’expression à plusieurs instruments, le saxophone, mais aussi le piano, les guitares, le fender rhodes et la voix, comme il l’avait déjà fait sur Rising Lights dans son disque précédent.

Il s’est entouré de ses proches compagnons, Karl Jannuska à la batterie - incroyable de puissance et d’inventivité de bout en bout -, Nicolas Moreaux à la contrebasse – dont la rondeur de son, la complémentarité rythmique et mélodique font merveille - tous deux déjà présents sur son premier disque, « Imaginary Traveler » et, pour quelques titres, d’amis d’enfance, Guillaume Bégni (cor solo de l’Opéra de Paris) et Manon Ponsot, violoncelliste.

Par-delà les frontières stylistiques et les influences multiples, musicales, mais aussi littéraires ou cinématographiques (Red Petals Disorder a été inspiré par Christian Bobin, et Wings Of Desire par Wim Wenders), « Expanded Places » se veut l’expression des multiples facettes de notre être dont nous avons parfois l’intuition à certains moments de notre vie. Dans « Le Loup des Steppes », Herman Hesse a parlé de ce caractère pluriel, fait d’« un agrégat de moi différents », d’« un monde extrêmement multiple », d’« un ensemble chaotique de formes », de « degrés d'évolution et d'états », d’« hérédités et de potentialités ».

Ses neuf variations aux titres oniriques sont autant de reflets d'un amour irriguant des mélodies limpides, pour mieux les élever au rang d'hymnes fraternels. La précision et la concision de l’écriture, le mélange de couches sonores superposées, comme pourrait le réaliser un peintre avec ses couleurs, libèrent l’imaginaire et l’ouvrent à une lumière intérieure. Conquise par le dépassement de soi, celle-ci est peut-être l’une des dernières aventures humaines, bien loin des sentiers balisés de notre quotidien. Comme si, malgré tout, existait encore un ascenseur pour le paradis.

Olivier Bogé Quartet était sur le plateau du studio 105 dans le cadre des concerts Jazz Sur le Vif d'Arnaud Merlin, concert diffusé le 30 septembre 2015 dans "Les Mercredis du Jazz" par Jérôme Badini.

Raphael Beuf fait part de ses "s ensations inédites" à l"écoute de « Expanded Places » dans DJAM.

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :