Open jazz
Magazine
Jeudi 6 octobre 2016
58 min

Norah Jones de retour au pays du jazz

En Avant-Première, « Day Breaks » de Norah Jones qui paraît le 07 octobre chez Blue Note.

Au sommaire aujourd'hui

► Norah Jones

à la Une
Jazz au Trésor : The Amazing Sound of Toots Thielemans
Jazz Agenda :

  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert de Ben Wendel samedi 08 octobre à 21h au Crescent à Mâcon. Cliquez ICI ou sur "contactez-nous " et laissz vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.
    Jazz Trotter : Jane Ira Bloom
    TOUS LES TITRES DIFFUSES SONT EN BAS DE PAGE A LA RUBRIQUE "PROGRAMMATION MUSICALE" Lorsqu’elle fit son apparition sur la scène musicale en 2002 avec « Come Away With Me », « un petit disque mélancolique » selon ses propres termes, Norah Jones imposa d’emblée un style inimitable en rupture totale avec la pop aux sons synthétiques qui prédominait à l’époque. Grâce à cet album, la jeune artiste remporta un succès phénoménal, opérant au passage une razzia lors de la cérémonie des Grammy Awards en 2003.

Depuis lors,Norah Jones a vendu plus de 40 millions de disques dans le monde et a remporté neuf Grammys. Ses albums – « Feels Like Home » en 2004, « Not Too Late » (2007), « The Fall » (2009) et « Little Broken Hearts » en 2012 - ont connu un succès critique et commercial qui ne s’est jamais démenti tout en lui laissant le temps de collaborer avec d’autres artistes, notamment dans le cadre de Little Willies et de Puss n Boots, ses deux side projects. Réunissant certaines de ses collaborations avec des artistes aussi différents que Willie Nelson, Outkast, Herbie Hancock ou les Foo Fighters, la compilation « Featuring Norah Jones », sortie en 2010, mit quant à elle en évidence l’extraordinaire polyvalence de Norah Jones. Produit par Danger Mouse, « Little Broken Hearts » constitua pour sa part une étape fascinante au sein de l’évolution artistique d’une des singer-songwriters les plus insaisissables de sa génération.

Quand elle quitta le Texas pour rejoindre New York à l’été 1999, Norah Jones souhaitait avant tout devenir une chanteuse de jazz. Aussi ne tarda-t-elle pas à se produire dans les restaurants et les clubs de la ville pour interpréter des standards. Durant cette période, elle rencontraJesse Harris (avec qui elle collaborerait pour son premier album et qui lui écrirait son premier succès, Don’t Know Why ) et se mit à fréquenter les singer-songwriters gravitant autour du Living Room, une salle du Lower East Side. Lorsqu’elle commença à enregistrer « Come Away With Me », sa musique avait déjà profondément évolué, se faisant plus personnelle et dépassant les frontières du jazz. Norah Jones ne se départit toutefois jamais de ses premières influences, des artistes comme Bill Evans, Miles Davis, Billie Holiday ou Nina Simone faisant à jamais partie de son panthéon personnel.

En 2014, Norah Jones se rendit à Washington afin de participer au concert « Blue Note at 75 », donné au Kennedy Center pour célébrer le 75ème anniversaire du label de légende qui l’a accueillie dès le début de sa carrière lorsqu’elle fut signée en 2000 par le regretté Bruce Lundvall. A l’occasion de cet événement réunissant certains des artistes les plus prestigieux du label comme McCoy Tyner, Lou Donaldson, Dr. Lonnie Smith ou encore Wayne Shorter, Norah Jones livra une prestation d’anthologie. Après une magnifique interprétation, seule au piano, de The Nearness of You de Hoagy Carmichael, elle fut rejointe sur scène par un groupe (« l’un des meilleurs avec lesquels j’ai jamais joué », dirait-elle par la suite) comprenant Wayne Shorter au saxophone, Brian Blade à la batterie, John Patitucci à la basse et Jason Moran au piano pour une version époustouflante de I’ve Got To See You Again, une chanson de Jesse Harris qui figurait sur « Come Away With Me ». De quoi donner des idées à la chanteuse…

Avec ce nouvel album splendide, Norah Jones revient à ses racines jazz, la boucle est bouclée. Entremêlant avec une rare subtilité country, folk, rock, soul et jazz, Norah Jones apparaît plus que jamais comme l’artiste actuelle exprimant le mieux la richesse et la diversité de la musique américaine. Si ce nouveau disque ne peut manquer de faire penser à « Come Away With Me », ce nouvel album est indéniablement l’oeuvre d’une artiste qui a beaucoup mûri et s’est considérablement aguerrie dans la pratique de son art. Norah Jones est cette fois accompagnée par de véritables légendes du jazz comme le saxophoniste Wayne Shorter, l’organiste Lonnie Smith et le batteur Brian Blade, déjà présent sur son premier disque et dont le jeu constitue l’épine dorsale de ce nouvel album. Cet album compte douze titres : neuf compositions originales, toutes écrites ou co-écrites par Norah Jones, évoquant tout autant les méandres de l’amour que le contexte socio-politique actuel, ainsi que des reprises d’Horace Silver (Peace ), Duke Ellington (Fleurette Africaine ) et Neil Young (Don’t Be Denied ).

La programmation musicale :

    La petite valse

    Marcos Valle, Stacey KentALBUM : « Live at Birdland, New York City »LABEL : Sony
    La petite valse

    I'm Just a Lucky So-and-So

    ALBUM : « Afterglow »LABEL : Blue Thumb
    I'm Just a Lucky So-and-So

    Once I Had A Laugh

    Norah JonesALBUM : « Day Breaks »LABEL : Blue Note
    Once I Had A Laugh

    Hips & Sticks

    Jane Ira BloomALBUM : « Early Americans »LABEL : Outline
    Hips & Sticks

    Blues for Charlie

    Blues for Charlie

    Tangerine

    Toots Thielemans ALBUM : « The Amazing Sound of Toots Thielemans »LABEL : Fresh Sound
    Tangerine

    Fleurette Africaine

    Norah JonesALBUM : « Day Breaks »LABEL : Blue Note
    Fleurette Africaine

    It's A Wonderful Time For Love

    Norah JonesALBUM : « Day Breaks »LABEL : Blue Note
    It's A Wonderful Time For Love

    La grande bouffe

    Michèle BuiretteALBUM : « Swing Passions »LABEL : Grr
    La grande bouffe

    Fall

    Ben WendelALBUM : « What We Bring »LABEL : Motéma
    Fall

    Josie

    ALBUM : « Bribes 4 »LABEL : Coax
    Josie
L'équipe de l'émission :