Open jazz
Magazine
Vendredi 27 décembre 2013
55 min

Nina Simone, du blues au poing levé

Parution du livre-CD « Nina Simone, du blues au poing levé » de Florent Mazzoleni chez Sony Legacy.

Nina Simone est l’une des interprètes féminines les plus douées et les plus mystérieuses du 20ème siècle. Enfant prodige, elle maîtrise le piano comme peu de musiciennes noires de sa génération. Aux confins du jazz, de la soul, du blues et de la pop, son répertoire est vaste. Les succès s’enchaînent à partir de 1959, avec My Baby Just Cares For Me, I Put A Spell On You, Gin House Blues ou Forbidden Fruit.

De 1966 à 1974, Nina Simone enregistre neuf albums pour la marque RCA. Cette période correspond sans nul doute à son apogée d’interprète exceptionnelle : ces disques témoignent d’une versatilité et d’un talent sans limite. Sur les traces de Billie Holiday, ses performances vocales éclipsent aisément ses choix les plus incongrus. Cela étant, elle n’hésite pas à composer elle-même de véritables bijoux. Ainsi, Revolution sur l’album « To Love Somebody » ne dépareille pas à côté de l’éternel Suzanne de Leonard Cohen ou de titres signés Bob Dylan, dont une bouleversante relecture de* I Shall Be Released * à l’écho amplifié par son implication sans faille au sein du Mouvement pour les Droits Civiques.

À partir de la fin des années 70, ses parutions discographiques sont peu à peu délaissées au profit d’un militantisme politique souvent virulent, qui la conduit des Caraïbes en Afrique puis en Europe. Sa voix unique demeure l’objet d’un culte intense. Ce livre est accompagné de deux CD retraçant le meilleur des années RCA. Ils illustrent les deux facettes de Nina Simone : les chansons d’amour et les chansons engagées.

L'équipe de l'émission :