Open jazz
Magazine
Mardi 12 avril 2016
58 min

Natalia M. King, les heures bleues

Nathalia M. King, invitée d'Alex Dutilh pour la sortie de « Bluezzin T'il Dawn » chez Challenge Records.

Natalia M. King, les heures bleues
Natalia King © Mai Lucas

Au sommaire aujourd'hui

► Natalia M. King

à la Une

  • 10 disques de Natalia M. King (« Bluezzin T'il Dawn ») à gagner. Cliquez sur "contactez-nous", donnez la réponse à la question posée en direct par Alex Dutilh et laissez vos nom, prénom et adresse postale. 1 CD envoyé aux dix premiers auditeurs donnant la bonne réponse !
    Jazz au Trésor : André Persiany & Arvell Shaw - "International Jazz Group"
    Jazz Agenda de la semaine du 11 au 17 avril 2016
    Jazz Culture : Deux polars-jazz en un : Jazz Band, Eros Héros Sept de Grégoire Lacroix
    Jazz Trotter : David Thomaere Trio au Jazz Station à Bruxelles
    TOUS LES TITRES DIFFUSES SONT EN BAS DE PAGE A LA RUBRIQUE "PROGRAMMATION MUSICALE"Natalia M. King est née dans le quartier latino-américain de Brooklyn. Elle étudie un temps la sociologie et l’histoire à l’Université, avant de tout plaquer pour « faire la route » dans la grande tradition beatnik, comme l’ont fait avant elle Jack Kerouac ou Woody Guthrie. Carnet de notes en poche, la voilà qui sillonne les Etats-Unis d’Est en Ouest, s’arrêtant au gré de ses envies (le Grand Canyon, l’Oregon, Seattle, l’Alaska … ), exerçant une multitude de petits boulots.
    Elle finit par s’établir à Los Angeles c’est dans la Babylone californienne que débute sa carrière de musicienne. Fender Stratocaster en mains, c’est aussi là qu’elle se plonge dans le bain des musiques des années soixante et soixante-dix qui n’en finissent pas de résonner : Jimi Hendrix, les Doors, Janis Joplin, Crosby Stills Nash & Young, les Grateful Dead, sans oublier les piliers de la black music, Aretha Franklin, Otis Redding, Marvin Gaye… Ses maîtres à composer et à chanter sont en majorité issus de la scène rock et du rhythm’n’blues historique et ont connu leur heure de gloire alors qu’elle voyait à peine le jour. « C’est en les écoutant tous que j'ai forgé mon propre style » explique-t-elle.
    La chanteuse et guitariste s’installe en France à la fin des années 90. D’abord à Paris, où elle a chanté dans le métro avant d’être repérée par Universal et d’enregistrer trois albums dans une veine blues-rock. Puis dans le sud de la France, d’où elle sort en 2014, à l’issue de sept années de silence, son quatrième disque « SoulBlazz », projet qui marque un retour aux racines jazz, blues et soul.

Elle nous livre aujourd’hui son cinquième opus « Bluezzin T’il Dawn », le blues jusqu’à l’aube. Ses compositions sont remplies des émotions qui la traversent : la colère, la joie, la tristesse, la souffrance. Sa musique dépasse les genres, c’est une vibration, une résonance, une histoire que l’on retrouve dans tous les cœurs vivants qui saignent.

Où écouter Natalia M. King

  • mercredi 13 avril à partir de 08h20 dans la session musicale de Nicolas Lafitte de la Matinale Culturelle de Vincent Josse
  • samedi 7 mai à 21h au Sunset à Paris
    Natalia M.King, guitare, voix
    Xavier Sibre, sax
    Anthony Honnet, piano
    Anders Ulrich, contrebasse
  • dimanche 15 mai 2016, Jazz in Duketown, Pays-Bas
  • samedi 23 juillet, Andernos
  • mardi 23 août, Musique en Champagne

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :