Open jazz
Magazine
Vendredi 5 septembre 2014
56 min

Molly Johnson, pour l'amour de Billie

En avant-première, « Because Of Billie » de Molly Johnson chez Universal.

Au sommaire aujourd'hui

Molly Johnson à la Une
10 CD à gagner en répondant à la question posée par Alex Dutilh. Cliquez sur "contactez-nous " et laissez vos nom, prénom et adresse postale avec votre réponse. 1 CD pour les 10 premières bonnes réponses. Bonne chance ! ► Jazz Culture : Peter Gunn de Henry Mancini
Jazz Agenda : semaine du 01 au 07 septembre
Jazz au Trésor : Rosemary Clooney - CBS Radio Recordings 1955-61
Jazz Bonus : Isabelle Cirla & Joël Trolonge
Jazz Trotter : Harvey Wainapel
TOUS LES TITRES DIFFUSES SONT EN BAS DE PAGE A LA RUBRIQUE "PROGRAMMATION MUSICALE"

Considérée comme l’une des plus belles voix du Canada, Molly Johnson est à la fois une mère, une artiste et une philanthrope devenue avec le temps une véritable icône pour tous les amoureux du jazz à travers le monde. A travers ses interprétations des standards du jazz et du blues, Molly Johnson atteint une profondeur émotionnelle à laquelle peu de chanteurs, tous styles confondus, sont parvenus.

Tout a commencé au milieu des années 60 lorsque le légendaire producteur de Toronto engagea Molly, encore à l’école primaire à l’époque, et son frère Clark, pour jouer dans « Porgy and Bess » au Royal Alexander Theatre. Succédèrent à l’opéra de Gerschwin diverses célèbres comédies musicales comme « South Pacific » ou « Finian’s Rainbow ». Rêvant de devenir chorégraphe, Molly entra ensuite à la National Ballet School. Puis l’idée lui vint de composer des chansons et elle commença à considérer l’éventualité de devenir songwriter.

A 15 ans, Molly devint la chanteuse d’un groupe disco, Chocolate Affair, qui se sépara un an plus tard. En 1979, elle forma Alta Moda (« haut de gamme » en italien), groupe aux sonorités funk-rock qui se rebaptisa Infidels lorsqu’il adopta un son plus dur. Tout en essayant de se frayer un chemin sur la scène rock, d’abord avec Alta Moda puis avec Infidels, Molly entama en parallèle une carrière de chanteuse de jazz.

A la fin des années 90, Molly avait fondé une famille et envisageait, suite à différentes déconvenues dans ses rapports avec les maisons de disques, d’abandonner le milieu de la musique, lorsque le producteur et songwriter originaire de Toronto Steven Mackinnon lui demanda de lui écrire quelques chansons. Leur collaboration s’avéra si fructueuse que peu de temps après, McKinnon lui proposa d’enregistrer un album. A sa sortie en 2000, l’album « Molly Johnson » remporta un franc succès critique. Malheureusement, sa maison de disque, Sony Corp., fit faillite peu après. Trois ans plus tard, elle sortit son deuxième album, le jazz-pop « Another Day », qui en fit une véritable star en France.

Son album suivant, « Messin’Around » (2006), fut le premier à sortir chez Universal Music Canada. Avec ce disque enregistré live en seulement deux semaines, Molly offrit à son public une véritable merveille pop entremêlant à la perfection sa virtuosité mélodique, ses textes malicieux et son phrasé jazz. Depuis, Molly a sorti deux autres albums, « Lucky » en 2008 et « The Molly Johnson Songbook » en 2011.

Profondément engagée dans le domaine caritatif, Molly a créé la Kumbaya Foundation et son festival en 1992 afin d’éveiller les consciences et de lever des fonds au profit des personnes atteintes du VIH et du SIDA, tout en continuant depuis à travailler chaque année avec d’autres organisations. Molly a reçu la médaille du jubilé de la Reine et a été faite Officier de l’Ordre du Canada pour ses actions philanthropiques et sa contribution artistique au rayonnement mondial. Molly a également animé une émission sur Canadian Broadcasting Corporation (CBC) Radio 2 où elle diffusait chaque weekend une sélection de célèbre morceaux du répertoire musical canadien et gratifiait ses auditeurs d’anecdotes sur les musiciens du pays. Avec son sixième album, « Because of Billie », elle s'attaque à un monument, le répertoire de Billie Holiday.

La programmation musicale :

    Rimes

    André Ceccarelli ALBUM : « ÀNOUsGARO »LABEL : Just Looking Prod
    Rimes

    L’important, c’est la virgule

    Isabelle Cirla, Joël TrolongeALBUM : « Suites Insolites »LABEL : FractalDuo
    L’important, c’est la virgule

    My Man

    Billie HolidayALBUM : « The Complete Verve Studio… »LABEL : Verve
    My Man

    How Will I Remember You ?

    Rosemary ClooneyALBUM : « CBS Radio Recordings 1955-61 »LABEL : Mosaic
    How Will I Remember You ?

    What Kind of Fool Am I

    Harold MabernALBUM : « Mr. Lucky »LABEL : HighNote
    What Kind of Fool Am I

    Fridge

    Mina AgossiALBUM : « Fresh »LABEL : Plus Loin
    Fridge

    What A Little Moonlight Can Do

    Molly JohnsonALBUM : « Because Of Billie »LABEL : Universal
    What A Little Moonlight Can Do

    Them There Eyes

    Molly JohnsonALBUM : « Because Of Billie »LABEL : Universal
    Them There Eyes

    Nilinho Na Aldeia

    Harvey WainapelALBUM : « Amigos Brasileiros, Vol 2 »LABEL : JazzMission
    Nilinho Na Aldeia

    Strange Fruit

    Molly JohnsonALBUM : « Because Of Billie »LABEL : Universal
    Strange Fruit

    Mr. Freeman

    Henri TexierALBUM : « Mosaic Man »LABEL : Label Bleu
    Mr. Freeman

    Peter Gunn Theme

    Steven RichmanALBUM : « Peter Gunn »LABEL : Harmonia Mundi
    Peter Gunn Theme
L'équipe de l'émission :