Open jazz
Magazine
Vendredi 9 octobre 2020
54 min

Mino Cinelu & Nils Petter Molvaer, joyeux tropiques

Un duo aperçu lors d’une carte blanche à Marseille Jazz des Cing Continents l’an passé. Un dialogue entre les percussions de Mino Cinelu et la trompette de Nils Petter Molvaer. Pour souffler le chaud et le froid et filer à l’aventure.

Mino Cinelu & Nils Petter Molvaer, joyeux tropiques
Nils Petter Molvær & Mino Cinelu, © BMG

Au sommaire aujourd'hui

  • Mino Cinelu invité de Alex Dutilh

"SulaMadiana" n'est pas un sortilège ancien, mais une confession aux biographies respectives des musiciens. Sula est l'île dont est issu Nils Petter Molvær, Madiana est synonyme de Martinique, d'où vient le père de Mino Cinelu.

« Sulamadiana »
« Sulamadiana »

"SulaMadiana" combine tout ce qui est perçu comme fiable, familier et accompli, avec une notion de sons au-delà de l'horizon : scintillants, chatoyants et toujours prometteurs. L'album contient de nombreuses références ethniques et historiques. Sur le single SulaMadiana (For Manu Dibango), Mino Cinelu s'incline délibérément devant son mentor, Manu Dibango, qu'il appelle un sage. Un autre hommage est rendu au maître de l'afrobeat Tony Allen, récemment décédé, et au batteur de jazz Jimmy Cobb, qui nous a également quittés cette année, et avec qui Mino Cinelu a en commun l'expérience vécue auprès de Miles Davis, à 25 ans de distance.
(extait du communiqué de presse en anglais - traduction E. Lacaze / A. Dutilh)

L'équipe de l'émission :