Open jazz
Magazine
Jeudi 21 avril 2016
58 min

Michel Petrucciani, les inédits de La Haye 97 et Montreux 98

Le coffret « Both Worlds Live » sort chez Dreyfus Jazz/BMG et réunit trois enregistrements rares du pianiste en 1997 et 98.

Michel Petrucciani, les inédits de La Haye 97 et Montreux 98
Michel Petrucciani

Au sommaire aujourd'hui

► Michel Petrucciani

à la Une
Jazz au Trésor : Paul Bley, Jimmy Giuffre et Bill Connors - « Quiet Song »
Jazz Bonus : Parution de « Black Ice » de Wolfert Brederode
Jazz Trotter : Aki Rissanen à Espoo (Finlande)
Jazz Agenda de la semaine du 18 au 24 avril 2016 ► TOUS LES TITRES DIFFUSES SONT EN BAS DE PAGE A LA RUBRIQUE "PROGRAMMATION MUSICALE"

« Chercherait-on confirmation de la vitalité du jeu de Michel Petrucciani en 1998, dernière année pleine de sa vie ? Elle est là, sous nos yeux, époustouflante. En attestent les extraits de trois concerts. Franck Avitabile assure la direction artistique du coffret. Clin d’oeil de l’histoire, Michel Petrucciani avait produit celui du pianiste en 1998, un an après leur rencontre au festival de La Villette.
Le choix des bandes s’est opéré très vite. En effet, ayant assuré les premières parties du sextet, Franck Avitabile avait gardé une idée précise de la façon dont le public avait réagi. Cela en sus des enregistrements qu’il connaissait sur le bout des doigtsLe concert du North Sea Jazz Festival du 10 juillet 1998 en remontre à bien des sessions de studio.

Franck Avitabile est parti à la recherche des trésors. Alexandre Petrucciani avait évoqué le concert avec l’Orchestre symphonique de La Haye. Franck savait combien le projet tenait à cœur à Michel. Chaque pianiste recèle dans un coin de son esprit le fantasme d’un pareil contexte. A la première écoute, Franck Avitabile saisissait la nécessité et l’urgence de sortir la pépite. L’option de s’abstenir de section rythmique complète le Live du North Sea en sextet, et autorise la vision panoramique de la palette de jeu de Michel Petrucciani.

Laquelle vision se clôture avec la pastille en duo avec Steve Gadd, extraite d’un concert la semaine suivante à Montreux. La fougue du duo fait pardonner ceci : le piano n’était pas accordé dans les règles de l’art… Au cours de cette période intense, Michel Petrucciani et Franck Avitabile alimentaient de longues discussions artistiques sur le besoin qu’éprouvait chaque improvisateur de se renouveler. Sur l’impératif de façonner un univers propre dont le discours original surgirait. Michel Petrucciani y était parvenu. Avait franchi l’étape ultime de la quête. Le coffret en fournit la preuve. »
Bruno Pfeiffer

North Sea Jazz Festival**, le 10 juillet 1998
Michel Petrucciani, piano
Anthony Jackson, basse
Steve Gadd, batterie
Flavio Boltro, trompette
Stefano Di Battista, saxophone
Denis Leloup, trombone

Concert avec l’Orchestre symphonique de La Haye**, le 15 septembre 1997
Orchestre Symphonique de la Résidence de La Haye
Jurre Haanstra, direction
Michel Petrucciani, piano

Duo avec Steve Gadd au Montreux Jazz Festival le 17 juillet 1998
Michel Petrucciani, piano
Steve Gadd, batterie

Sur le même thème

Les invités :
L'équipe de l'émission :
Mots clés :