Open jazz
Magazine
Lundi 3 janvier 2022
54 min

Les jazzmen centenaires de 2022

Ils ou elle sont nés en 1922, autrement dit quand le jazz avait déjà pris son envol. Une génération particulière, adolescente dans la Swing Era, arrivée aux affaires dans le bebop et qui eut à affirmer une voix différente. Dix témoins majeurs de leur époque, par ordre d’apparition.

Les jazzmen centenaires de 2022
Centenaire 2022, © Getty / Daniel Sambraus
  • 4 janvier à Kansas City, Missouri : Frank Wess, saxophoniste et flûtiste
    (mort à 91 ans, le 30 octobre 2013 à New York)

Après avoir fait ses classes au sein des big bands de Blanche Calloway (1940), Billy Eckstine (1946-47) et Lucky Millinder, il signe un bail chez Count Basie (1953-64) où son agilité à la flûte fait merveille. Il y sera également arrangeur et reprendra même les rênes de l’orchestre en 1986 après la disparition du Count.

  • 2 mars à New York : Eddie « Lockjaw » Davis, saxophoniste
    (mort à 64 ans, le 3 novembre 1986 à Culver City, Californie)

Autodidacte, héritier de Coleman Hawkins et Ben Webster, engagé à 20 ans par Benny Carter, puis par Louis Armstrong, il sera un soliste torride du Big Band de Basie jusqu’en 1953. En 1960, avant plusieurs retours chez Basie, il s’associera à Johnny Griffin pour des joutes enflammées. En 1965, au côté de Shirley Scott, il développera la formule ténor-orgue devenue un classique. L’un des « gros sons » du saxophone ténor.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
  • 22 avril à Nogales, Arizona : Charles Mingus, contrebassiste
    (mort à 56 ans, le 5 janvier 1979 à Cuernavaca, Mexique)

Compositeur, leader, indigné par la situation des afro-américains, militant de l’indépendance artistique, il symbolise le pan le plus engagé de l’histoire du jazz. Un énorme son sur la contrebasse, une profonde connaissance du patrimoine (il est l’un des plus vibrants continuateurs d’Ellington), grandi dans la musique classique, compositeur hors pair enraciné dans le blues, Mingus n’aura de cesse de révéler des solistes majestueux (Eric Dolphy, Booker Ervin, George Adams…) et d’affirmer la posture expressionniste d’un jazzman debout face au futur.

  • 29 avril à Bruxelles, Belgique : Toots Thielemans, harmoniciste et guitariste
    (mort à 94 ans, le 22 août 2016 à Braine-l’Alleud, Belgique)

Il joue de l’accordéon à 3 ans, passe à l’harmonica à 17 et prend la guitare après avoir entendu Django Reinhardt. En 1951 il émigre à New York et impose peu à peu l’harmonica dans un milieu musical effervescent qui ignorait les capacités expressives de l’instrument. De Dinah Washington et Shirley Horn à Oscar Peterson et Bill Evans, il aura affiché un lyrisme et une sensibilité à fleur de peau. On le retrouvera aussi bien harmoniste dans la bande son du film Midnight Cow Boy que guitariste éclectique dans l’émission enfantine Sesame Street.

  • 18 mai à Aarhus, Danemark : Kai Winding, tromboniste
    (mort à 80 ans, le 6 mai 1983 à New York)

Un faux européen : il a grandi à New York. Après ses débuts chez Benny Goodman, puis Stan Kenton, il inaugure un quintet singulier à deux trombonistes avec J.J. Johnson ? Tous deux donnant une totale légitimité au trombone dans le langage du bebop. Kai Winding créera dans la foulée un groupe à quatre trombones ! L’absence de vibrato sera l’une de ses signatures. Sa discographie est très conséquente, notamment chez Verve après Columbia et Impulse à ses débuts.

  • 15 juin à Worcester, Massachusetts : Jaki Byard, pianiste
    (mort à 76 ans, le 11 février 1999 à New York)

On ne sait pas assez que le pianiste étincelant de Mingus pendant les sixties qu’il démarra comme poly-instrumentiste forcené (saxophone, trompette, contrebasse, violon, trombone, guitare, batterie !). Ajoutons une éventail grand angle de collaborations, traversant toute l’histoire du jazz de Earl Hines à l’avant-garde, ce qui peut expliquer le côté foisonnant et éclectique de son jeu, son aisance à enjamber tempos et harmonies. Avec une jubilation gourmande.

  • 30 septembre à Okmulgee, Oklahoma : Oscar Pettiford, contrebassiste et violoncelliste
    (mort à 37 ans, le 8 septembre 1960 à Copenhague, Danemark)

D’origine amérindienne, après des premières années en big band, il participera à l’explosion du bebop en compagnie de Dizzy Gillespie et enchainera les collaborations de premier plan : Coleman Hawkins, Miles Davis, Sonny Rollins… Leader de petites formations et de big bands, il sera doublement pionnier : comme père de la contrebasse moderne et comme le premier violoncelliste conséquent dans le jazz.

  • 3 octobre à Chicago, Illinois : Von Freeman, saxophoniste
    (mort à 88 ans, le 11 août 2012 à Chicago)

Icône de Chicago où il a fait toute sa carrière, il est sorti de l’anonymat quand son fils Chico est devenu une star dans les années 70s. Pilier des clubs de sa ville il avait fait partie de l’orchestre de Sun Ra en 1948-49 et collaborera avec la jeune garde de l’AACM sans en faire partie. C’est Rahsaan Roland Kirk qui produira son premier disque en… 1972. L’un de ses plus fervents admirateurs n’est autre que Steve Coleman. Son humilité n’a d’égale que sa totale maitrise du saxophone ténor, avec une touche vocalisée et expressive dans le recours au growl.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies
  • 15 octobre à Newark, New Jersey : Lorraine Gordon, patronne du Village Vanguard
    (morte à 95 ans, le 9 juin 2018 à New York)

Une vie de jazz fan ! À 20 ans elle épousa Alfred Lion, le co-fondateur de Blue Note qui démarrait le label, et sept ans plus tard, en 1949, Max Gordon le propriétaire du Village Vanguard, qu’elle assista dans la direction artistique. À la mort de son mari, en 1989, elle prit les rênes du plus mythique jazz club au monde jusqu’à la fin 2012, quant elle passa le relais à sa fille Deborah. Installée à la table qui marquait la sortie des loges, œil malicieux et rouge à lèvres pimpant, Lorraine Gordon a vu toute le Panthéon du jazz défiler devant elle. En 2006 elle a publié une savoureuse autobiographie : Alive at the Village Vanguard: My Life In and Out of Jazz Time.

La programmation musicale :
  • 18h07
    Mishawaka - FRANK WESS
    Frank Wess Quintet

    Mishawaka

    Olsen. : compositeur, Frank Wess (saxophone ténor, flûte), Henry Coker (trombone), Jimmy Jones (piano), Oscar Pettiford (contrebasse), Osie Johnson (batterie)
    Album Wess Point - The Commodores Recordings Label Fresh Sound (FRSO FSR-CD 469) Année 2007
  • 18h13
    Love is here to stay - EDDIE "LOCKJAW" DAVIS
    Eddie 'Lockjaw' Davis

    Love is Here to Stay

    George Gershwin. : compositeur, Ira Gershwin. : compositeur, Eddie 'Lockjaw' Davis (saxophone ténor), Paul Gonsalves (saxophone ténor), Everett Barksdale (guitare), Roland Hanna (piano), Ben Tucker (contrebasse), Grady Tate (batterie)
    Album Love Calls Label Rca (74321257292) Année 1967
  • 18h17
    Wednesday night prayer meeting - CHARLES MINGUS
    Charles Mingus

    Wednesday Night Prayer Meeting

    Charles Mingus. : compositeur, Charles Mingus (contrebasse), Jackie McLean (saxophone alto), John Handy (saxophone alto), Booker Ervin (saxophone ténor), Pepper Adams (saxophone baryton), Jimmy Knepper (trombone), Willie Dennis (trombone), Horace Parlan (piano), Dannie Richmond (batterie)
    Album Blues & Roots Label Atlantic (781336-2)
  • 18h25
    I do it for your love - BILL EVANS, TOOTS THIELEMANS
    Bill Evans

    I Do It For Your Love

    Paul Simon. : compositeur, Bill Evans (piano), Toots Thielemans (harmonica), Marc Johnson (contrebasse), Eliot Zigmund (batterie)
    Album Affinity Label Warner Bros (927387-2) Année 1979
  • 18h34
    Harlem Buffet - KAI WINDING
    Kai Winding

    Harlem Buffet

    Kai Winding. : compositeur, Kai Winding (trombone), Brew Moore (saxophone ténor), Lou Stein (piano), Jack Lesberg (contrebasse), Don Lamond (batterie)
    Album Bop City Label Cool And Blue (CD-110) Année 1993
  • 18h38
    Cinco y quatro - JAKI BYARD
    Jaki Byard

    Cinco y quatro

    Jaki Byard. : compositeur, Jaki Byard (piano), Ron Carter (contrebasse), Roy Haynes (batterie)
    Album Giant Steps Label Prestige (24086) Année 1978
  • 18h44
    Ah-dee-dong blues - OSCAR PETTIFORD
    Oscar Pettiford

    Ah-Dee-Dong Blues

    Oscar Pettiford. : compositeur, Oscar Pettiford (violoncelle), Billy Taylor (piano), Charles Mingus (contrebasse), Charlie Smith (batterie)
    Album In a cello mood Label Fresh Sound Année 2007
  • 18h48
    If I should lose you - VON FREEMAN
    Von Freeman

    If I Should Lose You

    Ralph Rainger. : compositeur, Leo Robin. : compositeur, Von Freeman (saxophone ténor)
    Album The Improvisor Label Premonition (66917 90757 2 3) Année 2002
  • 18h56
    Encore - Lorraine's habanera - CHUCHO VALDES
    Chucho Valdés

    Encore - Lorraine's Habanera

    Jesus Valdés. : compositeur, Chucho Valdés (piano), Roberto Vizcaino Guillot (percussions)
    Album Live at the Village Vanguard Label Blue Note (5207302) Année 2000
L'équipe de l'émission :