Open jazz
Magazine
Mardi 16 mai 2017
58 min

L'actualité du jazz : Woody Shaw, les années Muse en mosaicolor

Parution du coffret « The Complete Muse Sessions » consacré aux enregistrements de Woody Shaw chez Mosaic.

L'actualité du jazz : Woody Shaw, les années Muse en mosaicolor
Coffret Woody Shaw

Au sommaire aujourd'hui

  • Woody Shaw à la Une
« The Complete Muse Sessions »
« The Complete Muse Sessions »

Lester Bowie, le trompettiste de l’Art Ensemble of Chicago a dit de Woody Shaw, “Je pense qu’il est l’un des talents les plus mésestimés de ce siècle.” Freddie Hubbard, celui avec lequel Woody est très souvent (abusivement) comparé et avec lequel il a collaboré dans les années 80 s’exprime simplement : “Woody était monstrueux”. Quant à Miles Davis, notoirement avare de compliments, il l’évoqua ainsi : “Il y a un trompettiste formidable… Il peut jouer complètement différemment de nous tous.”

Ce coffret de 7 CD, “The Complete Muse Sessions”, édité par Mosaic, lui rend totalement justice. Il est consacré aux enregistrements de Woody Shaw publiés par le label Muse et couvre pratiquement toute sa carrière musicale (après la parution du coffret #142 de ses enregistrements pour Columbia entre les années 70 et 80). Il avait été édité une première fois en 2013 et fut immédiatement épuisé.

L’essentiel est constitué par les albums des années 1974 à 77 qui ont établi son identité musicale et l’ont promu musicien et leader influent : “The Moontrane” (1974), “Love Dance” (1975), “Little Red’s Fantasy” (1976), “The Woody Shaw Concert Ensemble Live at The Berliner Jazzstage” (1976) et “The Iron Men” (1977). Mais on y trouve également son retour au label de 1983 à 1987, où en tant que musicien mature, il a montré son intérêt pour plusieurs esthétiques du jazz : “Stetting Standards” (1983), “Solid” (1986) et “Imagination” (1987). Plus inattendu, on y trouve aussi sa première séance d’enregistrement en leader, en décembre 1965 lorsqu’il avait seulement 20 ans : initialement destiné au catalogue Blue Note, la session de Cassandranite ne fut jamais complétée et Alfred Lion, le patron de Blue Note redonna les bandes à Woody Shaw. Muse le sortit en 1997, avec des séances plus tardives, sous le nom “In The Beginning…”.

Comme de coutume avec Mosaic, livret au format 30cm remarquable de compétence et de précision, signé ici par le propre fils de Woody Shaw.

Programmation musicale

Woody Shaw « The Complete Muse Sessions »
Cassandranite (Woody Shaw)
Mosaic MD7-255

« The Complete Muse Sessions »
« The Complete Muse Sessions »

Woody Shaw « The Complete Muse Sessions »
The Moontrane (Woody Shaw)
Mosaic MD7-255d

« The Complete Muse Sessions »
« The Complete Muse Sessions »

Woody Shaw « The Complete Muse Sessions »
Little Red's Fantasy (Woody Shaw)
Mosaic MD7-255d

« The Complete Muse Sessions »
« The Complete Muse Sessions »

Mulatu Astatke « Mulatu of Ethiopia »
Dewel (Trad., arr. Mulatu Astatke)
Worthy 1020

« Mulatu of Ethiopia »
« Mulatu of Ethiopia »

Kirk Lightsey « Fresh Air »
Letter To The World (Sangoma Everett)
IDA 018

« Fresh Air »
« Fresh Air »

Stefano Di Battista, Flavio Boltro « Volare »
Funky Porcini (Stefano Di Battista)
Label Bleu 6613

« Volare »
« Volare »

Pierre de Bethmann « Go »
Pro-digues (Pierre de Bethmann)
Plus Loin 551

« Go »
« Go »

Sylvain Rifflet « Mechanics »
Tout dit (Sylvain Rifflet)
Jazz Village 570089

« Mechanics »
« Mechanics »

Benny Green « Magic Beans »
Benny's Crib (Benny Green)
Sunnyside 1338

« Magic Beans »"
« Magic Beans »"

Yuval Amihai « Longing »
Longing (Yuval Amihai)
Autoprod

« Longing »
« Longing »
L'équipe de l'émission :
Mots clés :