Open jazz
Magazine
Lundi 21 novembre 2016
58 min

L'actualité du jazz : Wadada Leo Smith, chercheur d'or dans les Grands Parcs Nationaux américains

Parution de « America's National Parks » de Wadada Leo Smith chez Cuneiform.

Au sommaire aujourd'hui

  • Wadada Leo Smith à la Une
  • Jazz au Trésor : Jazz Connoisseur - Gigi Gryce, Clifford Brown
  • Jazz Agenda :
  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert le Chicago Blues Orchestra mardi 22 novembre à 20h30 à la salle des fêtes de Vienne (38). Cliquez sur "contactez-nous" (en haut de page à côté de la photo d'Alex Dutilh) et laissez vos nom et prénom. 1 invitations pour 2 pour les 3 premiers mails.
  • Jazz Culture : Jazz News n°57 de novembre 2016
  • Jazz Bonus : Gregory Porter Live in Berlin
Wadada Leo Smith « America's National Parks »
Wadada Leo Smith « America's National Parks »

Avec « America's National Parks » qui paraît chez Cuneiform, le compositeur et trompettiste visionnaire Wadada Leo Smith propose son plus récent récit poétique, une suite à six mouvements, inspirée par la splendeur scénique, l'héritage historique et les controverses politiques des grands parcs nationaux américains. Pour son Golden Quintet nouvellement élargi, Wadada a composé six grandes oeuvres qui explorent, confrontent et remettent en cause les espaces naturels préservés qui sont considérées comme autant de sanctuaires aux États-Unis. Et d'autres qui devraient l'être…

Ce double album vient de paraître juste avant le 75ème anniversaire de Wadada Leo Smith, en décembre. Il est publié, par le plus grand des hasards, en plein milieu des célébrations du centenaire du Service des parcs nationaux, créé par une loi du Congrès du 25 août 1916. Pourtant, l’idée du projet est venue de deux autres sources, d’un côté les propres recherches de Wadada Leo Smith sur le principe de Parc national, en commençant par Yellowstone, le premier Parc national du monde, et par ailleurs la série documentaire de 12 heures réalisée par Ken Burns, “The National Parks : America's Best Idea”.

« L'idée que Ken Burns a explorée dans ce documentaire était que la grandeur de la nature était assimilable à une cathédrale », dit le trompettiste. « Je rejette cette image parce que le phénomène naturel de la création, tout comme l'homme et les étoiles, la lumière et l'eau, n'est qu'une simple diffusion de l'énergie... Je préfère les dimensions spirituelles et psychologiques de l'idée consistant à préserver des trésors naturels pour la propriété commune des citoyens américains…»

Sa partition de 28 pages de « America's National Parks » a été écrite pour son Golden Quintet, une nouvelle configuration du quartet qui a été le coeur de son expression ces seize dernières années. Le pianiste Anthony Davis, le bassiste John Lindberg et le batteur Pheeroan akLaff, sont rejoints par le violoncelliste Ashley Walters, offrant au chef d’orchestre de nouvelles mélodies et colorations possibles. "Le violoncelle comme voix principale avec la trompette est magnifique", dit Wadada Leo Smith, "mais quand on regarde les possibilités de formation mélodique avec la trompette, le violoncelle, le piano et la basse, c'est le paradis pour un compositeur et pour un interprète. Mon intention était de prolonger et d'améliorer la vitalité de l'ensemble pour le futur. "

En fait, il n’a pas encore visité tous les parcs à qui il rend hommage dans ses pièces, optant plutôt pour une recherche historique approfondie. « Vous n'avez pas vraiment besoin de visiter un parc pour écrire dessus », insiste Wadada. "Debussy a écrit " La Mer ", qui est à propos de la mer, et il n'était pas marin. Je défendrais son droit de le faire et je dirais que " La Mer " est un chef-d'œuvre qui reflète clairement son lien psychologique avec l'idée de la mer. "

C’est l'idée des Grands Parcs (certains sont grands comme la Corse), plutôt que leur beauté physique et géographique, qui est au centre de la conception de Wadada pour cette musique. Dans son association entre repères naturels intemporels et défis politiques actuels, il peut être renvoyé à l'un ou l'autre des chefs-d'œuvre épiques les plus récents du compositeur, “The Great Lakes” ou “Ten Freedom Summers”. « Cela est devenu une question politique pour moi parce que les gens qu'ils ont mis en place pour contrôler et réglementer les parcs étaient des politiciens », dit Wadada Leo Smith. « Mon sentiment est que les parcs doivent être indépendants du Congrès et organisés autour d'une autorité indépendante sans la nécessité politique d'être réélu. Il s’agit donc une enquête spirituelle mêlée à la dynamique politique**.** »

Programmation musicale

Wadada Leo Smith « America's National Parks »
Yellowstone : The First National Park and the Spirit of America - The mountains, Super-Volcano Caldera and Its Ecosystem 1872 (Wadada Leo Smith)
Cuneiform 430/31

Whit Dickey, Kirk Knuffke « Fierce Silence »
Fierce Silence (Whit Dickey, Kirk Knuffke)

Clean Feed 376

Gigi Gryce, Clifford Brown « Jazz Time Paris »
Strictly Romantic (Gigi Gryce)

Vogue Legacy 889853430321

Eddie Cotton, Jr. « One At A Time »
Be Careful (Eddie Cotton, Jr.)
DeChamp 100315

Patricia Bonner « A Song For You »
A Time For Love (ohnny Mandel, Paul Francis Webster)
Teranga 1601

Havana Cultura « Anthology »
La mulata abusadora (Morales, Diaz, Fonseca, Renouf)
Brownswood 158

Eve Risser, White Desert Orchestra « Les deux versants se regardent »
Les deux versants se regardent (Eve Risser)

Clean Feed 399

Sidney Bechet « Summertime »
Shake It And Break It (S. Friscoe, H.Q. Clark)
Dreyfus 36712-2

Gregory Porter « Live in Berlin »
Don't Loose Your Steam (Gregory Porter)
Eagle Vision 5051300207328

L'équipe de l'émission :