Open jazz
Magazine
Vendredi 14 septembre 2018
54 min

L'actualité du jazz : Stéphane Kerecki, french pop et jazz touch

Dans “French Touch” qui paraît chez Incises / Outhere, Stéphane Kerecki traite l’électronique en acoustique.

L'actualité du jazz : Stéphane Kerecki, french pop et jazz touch
Stéphane Kerecki, © Franck Juery

Au sommaire aujourd'hui

  • Stéphane Kerecki invité de Alex Dutilh
  • 10 CD à gagner en répondant correctement à la question posée par Alex Dutilh. Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom, prénom et adresse postale. 1 CD pour les 10 premières bonnes réponses. Bonne chance !
French Touch
French Touch

Cette musique correspond à un besoin libertaire ou à une recherche d’identité, proche de la Nouvelle Vague au cinéma, nom donné à la French Touch, “La Nouvelle Vague de la musique électronique”. Nourrie par la musique électronique de Detroit ou Chicago, la French Touch a influencé à son tour au-delà de nos frontières, grâce aux groupes Air, Daft Punk, Motorbass, Phoenix ou plus récemment Kavinsky ou Justice, et cela dans un très grand nombre de domaines musicaux.

Si le jazz a puisé de tous temps dans la musique populaire pour renouveler son répertoire, et réinventer ses sonorités, la French Touch n’a cependant jamais fait l’objet d’une vraie appropriation par des musiciens de jazz. Ce disque s’inscrit du coup dans une vraie tradition du jazz, qui s'est toujours nourri de la musique populaire de son époque pour se réinventer.

C’est de ces constats qu’est venu l’idée d’un projet consacré à ce courant musical français majeur, mais également de l’envie de poursuivre l’aventure de l’album précédent de Stéphane Kerecki, « Nouvelle Vague » (la French Touch a d’ailleurs souvent été appelée nouvelle vague de la musique électronique outre- manche) avec les fidèles Fabrice Moreau et Émile Parisien.

C’est aussi pour se démarquer radicalement du précèdent opus que le choix de Jozef Dumoulin s’est imposé. Son univers original, sa connaissance de l’électronique et sa maîtrise du piano (ce fut un élève de John Taylor, disparu en 2015) donne à ce projet la cohérence et l’originalité nécessaire à ce travail d’appropriation.

Né en 1970, il avait donc 20 ans en 1990,Stéphane Kerecki a grandi avec la passion conjuguée du jazz et de la musique électronique ; c’est en voulant rassembler ces deux intérêts qu’il a décidé de se consacrer à ce projet. Partant de l’envie de rester dans un contexte acoustique et de jouer ces thèmes comme s’ils étaient des thèmes de jazz (aucun instrument électronique n’est utilisé à part des effets sur le Fender Rhodes), toutes les musiques enregistrées ont été jouées live. 

Emile Parisien (saxophones)
Jozef Dumoulin (piano, fender rhodes)
Stephane Kerecki (contrebasse)
Fabrice Moreau (batterie)

Programmation musicale

Stéphane Kerecki « French Touch »
All I Need (Air)
Incises 002

« French Touch »
« French Touch »

Stéphane Kerecki « French Touch »
Harder, Better, Faster, Stronger (Daft Punk)
Incises 002

« French Touch »
« French Touch »

Barre Phillips « End To End »
Quest, Part 4 (Barre Phillips)
ECM 2575

« End To End »
« End To End »

Chico Hamilton « Kurt Weill's Songs »
September Song (Maxwell Anderson, Kurt Weill)
Frémeaux FA5695

« Kurt Weill's Songs »
« Kurt Weill's Songs »

Sun Dew « This Secret Cay »
This Secret Cay (Paul Audoynaud, Héloïse Lefèbvre)
Heartcore

« This Secret Cay »
« This Secret Cay »

Miles Davis « Nefertiti »
Pinocchio (Wayne Shorter)
CBS  4670892

« Nefertiti »
« Nefertiti »

Phronesis « We Are All »
Emerald Horseshoe (Ivo Neame)
Edition 1118

« We Are All »
« We Are All »
L'équipe de l'émission :