Open jazz
Magazine
Jeudi 29 novembre 2018
54 min

L'actualité du jazz : Stefon Harris lève le blackout

“Sonic Creed” de Stefon Harris raconte l’histoire d’un peuple et de son temps sur la planète. C'est un reflet de la vie afro-américaine à la fin du vingtième siècle et au début du vingt-et-unième.

L'actualité du jazz : Stefon Harris lève le blackout
Stefon Harris, © Deneka Peniston

Au sommaire aujourd'hui

  • Stefon Harris à la Une
  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert de Théo Ceccaldi samedi 1er décembre au café de la Maison du Peuple - la Fraternelle à Saint-Claude (39). Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.
  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert de Guillaume Perret samedi 1er décembre à 21h à l'Astrada à Marciac (32). Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.
« Sonic Creed »
« Sonic Creed »

Sonic Creed” du vibraphoniste et compositeur Stefon Harris qui paraît chez Motéma (dist. Pias), est une manifestation sonore et un credo de la famille, de la communauté et de l'héritage. L'album explore simultanément la musique de maîtres tels que Bobby Hutcherson, Abbey Lincoln, Wayne Shorter et Horace Silver.

L’expression « l’art pour l’art » a gagné sa popularité au XIXe siècle parmi les écrivains, artistes et philosophes bohèmes de toute l’Europe. Elle affirmait que l'art est précieux simplement comme art. Récemment, la musique de jazz a connu des controverses similaires sur sa nature et son objectif. Stefon Harris, quant à lui, ne voit aucune différence entre la créativité de sa musique et son lien avec un peuple, un lieu ou une époque. Son groupe, Blackout, a été qualifié de groupe majeur en prise avec le jazz moderne dans le contexte de la musique noire contemporaine. Il maîtrise les standards comme les rythmes, les mélodies, les harmonies, les paysages sonores et les sensations de l’Amérique noire d’aujourd’hui.

Pour cet album, Stefon Harris a reconstitué son groupe Blackout, presque 10 ans après ses premiers pas. Sur des compositions et des arrangements originaux de Stefon Harris, il vise à la fois le cœur, le corps, l’esprit et la spiritualité. 

Selon Stefon Harris, « les aspects fondamentaux de la communauté noire - la famille, la communauté et l'héritage - sont au cœur du message de “Sonic Creed”. Et nous honorons cet héritage en explorant et rafraîchissant la musique de maîtres tels que Bobby Hutcherson, Abbey Lincoln, Wayne Shorter et Horace Silver. Leur musique est intemporelle et représente l'expression littérale des sons de notre communauté. » Art is beautiful !.

Programmation musicale

Stefon Harris « Sonic Creed »
Dat Dere (B. Timmons, O. Brown Jr.)
Motéma 0238

« Sonic Creed »"
« Sonic Creed »"

Stefon Harris « Sonic Creed »
Chasin'Kendall (Stefon Harris)
Motéma 0238

« Sonic Creed »
« Sonic Creed »

Bobby Hutcherson « Dialogue »
Catta  (Andrew Hill)
Blue Note 84198

« Dialogue »
« Dialogue »

Guy Lafitte « His Tenor Sax & His Orchestra, 1954-59 »
Do Not Disturb (Guy Lafitte)
Fresh Sound 969

« His Tenor Sax & His Orchestra, 1954-59 »
« His Tenor Sax & His Orchestra, 1954-59 »

Théo Ceccaldi, Freaks « Amanda Dakota »
Bonne nuit madame (Théo Ceccaldi)
Tricollectif 15

« Amanda Dakota »
« Amanda Dakota »

Guillaume Perret « 16 Levers de soleil »
Fioul (Guillaume Perret)
La 25ème Heure 001

« 16 Levers de soleil »
« 16 Levers de soleil »

Doré Marthouret « Spotlite »
Too Much of A Good Thing (Coleman Hawkins)
Le Camion Jazz 7112137442806

« Spotlite »
« Spotlite »

Bojan Z « Soul Shelter »
Bohemska (Bojan Z)
Universal 2793197

« Soul Shelter »
« Soul Shelter »

Jane Bunnett & Maqueque « Oddara »
Dream (Jane Bunnett)
Linus 270244

« Oddara »
« Oddara »

Leon Russell Stop All That Jazz »
Stop All That Jazz (Leon Russell)
Elemental Music 88555

 Stop All That Jazz »
Stop All That Jazz »
L'équipe de l'émission :