Open jazz
Magazine
Jeudi 8 mars 2018
54 min

L'actualité du jazz : Sonia Cat-Berro, les chants d'une sirène

Parution de « Lonely Siren » de Sonia Cat-Berro chez Shed Music.

L'actualité du jazz : Sonia Cat-Berro, les chants d'une sirène
Sonia Cat-Berro, © Elodie Winter

Au sommaire aujourd'hui

  • Sonia Cat-Berro et Lisa Cat-Berro invitées de Alex Dutilh
  • 10 CD à gagner en répondant correctement à la question posée par Alex Dutilh. Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom, prénom et adresse postale complète. 1 CD pour les 10 premiers mails.
« Lonely Siren »
« Lonely Siren »

A l’origine de “Lonely Siren” qui paraît chez Shed Music/Inouï le 09 mars, il y a des histoires qui toquent à la porte de l’esprit de la chanteuse Sonia Cat‐Berro, comme si elles demandaient, avec insistance, avec urgence parfois, à être racontées. Des histoires de l’intime, du sien et de celui des autres, de l’intime universel des sentiments profonds, des émotions amoureuses, des chutes et des renouveaux.

La plume anglophone de Sonia, rodée depuis toujours à l’écoute des standards de jazz et facilitée depuis le berceau par la pratique précoce d’une deuxième langue, l’allemand maternel, s’empare de ces histoires, de ces voyages à l’intérieur de soi. C’est aussi de la rencontre de ces mots avec les talents de compositeurs et de mélodistes des musiciens que sont nées les chansons de “Lonely Siren”. Tony Paeleman, Pierre Perchaud, Nicolas Moreaux et Christophe Panzani signent les musiques et ont donné une trame musicale fertile et dense à cet univers où cohabitent douceur et puissance, espoir et mélancolie. La musique suggère et porte l’intensité des émotions, et peut parler à tout un chacun par une beauté à la fois simple et sophistiquée qui touche au coeur, dans un univers fort, teinté d’une forme de romantisme moderne.

“Lonely Siren”, c’est aussi une voix singulière, généreuse, souple, sans faux‐semblants. Une voix parfaitement maîtrisée pour que l’effort ne se sente pas, pour aller à l’essentiel, pour que les inflexions racontent ce qui existe et qui n’est pas montré. Cette sirène solitaire, c’est celle qui tantôt se perd et tantôt se retrouve dans l’existence, parfois submergée par la vague, parfois galvanisée par le souffle, toujours inspirée par l’amour pur, l’authenticité, l’autre. La faille, comme celle du rocher, donne finalement la force, et recèle en son sein la richesse de la vie.

SONIA CAT‐BERRO

Élevée à la musique et au jazz de Monk, Mingus, et Ella Fitzgerald dès le biberon grâce à la

discothèque parfaite d’un père mélomane, et après une enfance jalonnée de cours de piano, de danse, de théâtre et de chorale, Sonia Cat‐Berro rejoint des études de lettres et d’histoire à la Sorbonne. Études qu’elle abandonne en pleins partiels pour rentrer au CIM, la plus ancienne des écoles de jazz de Paris pour rejoindre la passion qui l’anime et la nourrit réellement : le jazz.

Elle y rencontre la future fine fleur du jazz parisien, y étudie le chant, le piano, l'harmonie et développe des qualités musicales reconnues aujourd'hui par ses pairs, qui voient en elle plus qu'une chanteuse qu'on accompagne : une vraie musicienne. L'intimité avec le travail vocal, la recherche sur l'instrument qu'est le corps, ont donné naissance à une musicalité sans faille et une vocalité élégante, solide sans jamais forcer, mélange de naturel, d'authenticité et de sophistication où le maniérisme n'a pas sa place : un son vrai, un phrasé, une énergie scénique qui font qu'elle ne ressemble à aucune autre.

Depuis, ce sont vingt années passées sur les planches, des centaines de concerts, et désormais quatre albums. En 1999, “A Singing Affair”, son premier disque de standards, sort sur le label Charlotte Productions, ainsi que le suivant, “Keep In touch”, en 2003 : un deuxième album qui reflète le fruit de sa collaboration musicale avec le saxophoniste Gilles Barikosky, compositeur des musiques des chansons originales sur lesquelles Sonia écrit les paroles en anglais. En 2011, Le Chant du Monde / Harmonia Mundi publie son troisième album “Toy Balloons”, composé aussi en majorité d’originaux qui confirment le talent de sa plume d’auteur, l’originalité de ses partis‐pris musicaux, et sa place reconnue dans le panorama du jazz vocal français, que salue la critique. 

Où écouter Sonia Cat-Berro

Sonia Cat-Berro (voix)
Tony Paeleman (piano)
Nicolas Moreaux (contrebasse)
Karl Jannuska (batterie)
Pierre Perchaud (guitare)
Christophe Panzani (saxophone ténor, clarinette basse)
Invité : Simon Tailleu (contrebasse)

Programmation musicale

Sonia Cat-Berro « Lonely Siren »
Lonely Siren (Sonia Cat-Berro, Christophe Panzani)
Shed Music 008

« Lonely Siren »
« Lonely Siren »

Sonia Cat-Berro « Lonely Siren »
Very Simple Song (Sonia Cat-Berro, Tony Paeleman)
Shed Music 008

« Lonely Siren »
« Lonely Siren »

Lisa Cat-Berro « Inside Air »
Sara's Secret Love (Lisa Cat-Berro)
Gaya   3760002140155

« Inside Air »
« Inside Air »

François Moutin, Kavita Shah « Interplay »
La Vie en rose (Louiguy, Edith)
Piaf Dot Time 9077

« Interplay »
« Interplay »

Sonny Stitt « Milestones Of A Jazz Legend »
Laura (Raskin, Mercer)
The Intense Media 600422

« Milestones Of A Jazz Legend »
« Milestones Of A Jazz Legend »

Emie R. Roussel « Intersections »
3e vague (Emie R. Roussel)
Effendi 148

« Intersections »
« Intersections »

Leslie Pintchik « You Eat My Food, You Drink My Wine, You Steal My Girl »
You Eat My Food, You Drink My Wine, You Steal My Girl (Leslie Pintchik)
Pintch Hard 004

« You Eat My Food, You Drink My Wine, You Steal My Girl »
« You Eat My Food, You Drink My Wine, You Steal My Girl »

Myra Melford « Alive in the House of Saints, Part 2 »
Breaking  Light  (Myra Melford)
HatOlogy 708

« Alive in the House of Saints, Part 2 »
« Alive in the House of Saints, Part 2 »
L'équipe de l'émission :