Open jazz
Magazine
Mercredi 5 avril 2017
58 min

L'actualité du jazz : Sarah Vaughan 1975, Oscar Peterson 1961, perles inédites

En partenariat avec France Musique, parution en CD de concerts inédits de Sarah Vaughan et Oscar Peterson, chez Fondamenta (dist. Sony).

L'actualité du jazz : Sarah Vaughan 1975, Oscar Peterson 1961, perles inédites
Oscar Peterson, © DR

Au sommaire aujourd'hui

  • Sarah Vaughan et Oscar Peterson à la Une.
  • 10 CD de chacun de ces deux concerts inédits exceptionnels - 1975 pour de Sarah Vaughan et 1961 pour Oscar Peterson - à gagner en répondant correctement à la question posée par Alex Dutilh. Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom, prénom et adresse postale. 1 CD pour les 20 premières bonnes réponses. Bonne chance !
  • Jazz au Trésor : The Four Brothers - Together Again
  • Jazz Agenda : semaine du 03 au 09 avril 2017.
  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert d'Alfredo Rodriguez le vendredi 07 avril au Théâtre Denis à Hyères (83). Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.
  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert de Mikko Innanen le vendredi 07 avril à l'AJMI à Avignon (84). Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.
  • Jazz Culture : "Une civilisation du rythme" de Jacques Réda
  • Jazz Trotter : Bob Dorough 8 Deer Head Inn à Delaware Water Gap (Pennsylvanie)
  • Jazz Bonus : Imelda May
Sarah Vaughan et Oscar Peterson
Sarah Vaughan et Oscar Peterson

Sarah Vaughan : Live at Laren Jazz Festival 1975. A vingt-cinq kilomètres au sud-est d’Amsterdam, dans le village de Laren, se tient tous les mois d’août depuis plusieurs décennies un passionnant festival de jazz. Il y a quarante et un ans, du 5 au 9 août 1975, Chet Baker, Johnny Griffin, Phil Woods et Freddie Hubbard s’y produisirent, mais la grande star internationale qui a ouvert ce festival fut Sarah Vaughan. Celle que l’on a surnommée pendant toute sa carrière : « The Divine » est en 1975 une femme de 51 ans qui est au sommet de son talent, de son énergie, et de sa splendeur. Sa voix est devenue plus grave, mais sa tessiture est toujours exceptionnelle, lui permettant les plus extravagantes acrobaties vocales. Sa maîtrise du scat, aussi fabuleuse qu’à ses débuts, la propulse toujours au niveau des plus grands instrumentistes-improvisateurs du jazz...

Oscar Peterson : Live at Concertgebouw 1961. C'est sous l'impulsion de Norman Granz qu'en 1952 la mythique salle du Concertgebouw d'Amsterdam entrouvrit pour la première fois ses portes à cette musique (américaine, noire et populaire...) encore bien souvent “illégitime” aux oreilles de nombreux mélomanes distingués... Le pianiste canadien Oscar Peterson, dans l'écurie de Norman Granz depuis 1949, fit bien sûr partie des grandes stars qui, missionnées pour diffuser la bonne parole du swing partout en Europe, se produisirent à de nombreuses reprises au Concertgebouw tout au long des années 50. Probablement pour profiter à plein de l'effet de légitimation associé au prestige d'une telle salle, le label Verve sortit même en 1957 un disque du pianiste intitulé “Oscar Peterson Trio At The Concertgebouw”... Même si Peterson se produisit bien cette année là à Amsterdam en compagnie de Ray Brown et Herb Ellis, ce disque se révéla finalement être un “faux”, composé en fait d'extraits de concerts enregistrés dans des salles beaucoup moins prestigieuses entre Chicago et Los Angeles... Reste que d'une certaine manière, c'est en “habitué des lieux” qu'Oscar Peterson, ce 10 février 1961, s'installa au piano à la tête de son trio sur la mythique scène du Concertgebouw d'Amsterdam, au

Programmation musicale

Sarah Vaughan « Live at Laren Jazz Festival 1975 »
It's Magic (Jule Styne)
My Reverie (Claude Debussy, Larry Clinton)
Body And Soul (Green, Heyman, Sour, Eyton)
Moonlight in Vermont (Karl Suessdorf, John Blackburn)
Fondamenta 1604022

« Live at Laren Jazz Festival 1975 »
« Live at Laren Jazz Festival 1975 »

Oscar Peterson « Live at the Concertgebouw 1961 »
Chicago (Fred Fisher)
Fondamenta 1604023

« Live at the Concertgebouw 1961 »
« Live at the Concertgebouw 1961 »

The Four Brothers « Together Again »
The Swinging Door (Zoot Sims, Gerry Mulligan)
RCA Legacy 88985407222

« Together Again »
« Together Again »

Alfredo Rodriguez « Tocororo »
Meteorite (Alfredo Rodriguez)
Mack Avenue 1109

« Tocororo »
« Tocororo »

Delirium « Green Side Up »
Clustrophy (Mikko Innanen)
Ilk 172

« Green Side Up »
« Green Side Up »

Gérard Pansanel « Future Early Years »
Future Early Years (Gérard Pansanel)
Nord Sud 1153

« Future Early Years »
« Future Early Years »

Jimmie Lunceford « Stomp It Off »
Rhythm Is Our Business (J. Lunceford, S. Cahn, S. Chaplin)
MCA 6082

« Stomp It Off »
« Stomp It Off »

Bob Dorough « Live at the Deer Head Inn »
Casanova's Lament (Jack Teagarden)
Deer Head 008

« Live at the Deer Head Inn »
« Live at the Deer Head Inn »

Imelda May « Life, Love, Flesh, Blood »
Black Tears (Imelda May, Angelo Pietraglia)
Decca

« Life, Love, Flesh, Blood »
« Life, Love, Flesh, Blood »
L'équipe de l'émission :
Mots clés :