Open jazz
Magazine
Vendredi 16 juin 2017
58 min

L'actualité du jazz : The Passion of Charlie Parker, version enchantée

Parution de « The Passion of Charlie Parker » chez Impulse.

L'actualité du jazz : The Passion of Charlie Parker, version enchantée
The Passion Of Charlie Parker

Au sommaire aujourd'hui

  • The Passion of Charlie Parker à la Une
  • 10 CD à gagner en répondant correctement à la question posée par Alex Dutilh. Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom, prénom et adresse postale. 1 CD pour les 10 premières bonnes réponses. Bonne chance !
« The Passion of Charlie Parker »
« The Passion of Charlie Parker »

« The Passion of Charlie Parker » un récit impressionniste du producteur Larry Klein qui paraît chez Impulse.

En 2015, on célébrait le 60ème anniversaire de la mort de Charlie Parker. Avec cet album, je souhaitais adopter une approche inédite pour montrer qui se cachait derrière le personnage de « Bird » et attirer l’attention sur l’influence déterminante de son œuvre sur l’histoire du jazz. Plutôt que d’enregistrer une énième version de ses morceaux dans un contexte bebop traditionnel, nous avons décidé d’écrire une véritable pièce de théâtre musicale retraçant, autant que le permettent les contraintes liées au format d’un album, l’histoire de sa vie.

Pour la musique, j’ai travaillé avec un groupe de musiciens comptant parmi les plus novateurs de la scène jazz actuelle. Ensemble, nous avons créé un langage musical qui, selon moi, permet d’imaginer à quoi pourrait ressembler la musique de Bird s’il jouait ses morceaux de nos jours. Dans ce langage joycien, la métaphore règne en maître, le dialogue intuitif permet d’échapper aux contraintes liées au format traditionnel du jazz et les paroles donnent forme à la musique. Pour les textes, j’ai choisi de collaborer avec David Baerwald, un artiste principalement connu pour son travail au sein du groupe David and David que je jugeais être l’un des rares songwriters en mesure d’écrire des textes épousant parfaitement les trajectoires mélodiques inhabituelles des compositions de Charlie Parker. Ensemble, nous avons tissé un fil narratif assurant la cohérence d’un album où les chansons sont interprétées par certains personnages tirés de la vie de Charlie et, à trois reprises, par Bird lui-même, auquel l’acteur Jeffrey Wright prête sa voix.

Le groupe formé pour l’occasion comprend Donny McCaslin (sax), Ben Monder (guitare) et Mark Giuliana (batterie), trois des musiciens ayant participé à l’enregistrement du dernier album de David Bowie, le fabuleux « Blackstar ». On retrouve à leurs côtés Eric Harland (batterie), Craig Taborn (piano), Larry Grenadier et Scott Colley (contrebasses), des musiciens alliant à la maîtrise technique totale de leur instrument, une humilité et une ouverture d’esprit absolument nécessaires pour conférer à l’album cette dimension cinématographique que je souhaitais lui donner et obtenir une musique qui, tout en portant indéniablement la marque du bebop, est à mille lieux d’une interprétation littérale de ce genre musical.

Très différents les uns des autres, les chanteurs et chanteuses réunis pour ce disque ont tous un talent incroyable, chacun d’entre eux jouant à merveille le rôle qui lui a été dévolu. Barbara Hannigan, l’une des chanteuses qui, sur l’album, incarne Chan, la dernière femme de Charlie Parker, est sans conteste l’une des artistes les plus talentueuses dans le milieu de la musique contemporaine. Spécialiste de l’œuvre de compositeurs aussi avant-gardistes que Berio, Alban Berg, Ligeti, Stravinski ou Boulez, cette chanteuse et chef d’orchestre se produit aux quatre coins du monde. Jeffrey Wright, qui prête sa voix à Bird, est un acteur de cinéma et de théâtre de grand talent qu’on a pu voir dans des films comme Basquiat ou Hunger Games ou dans les séries de HBO Angels In America et Westworld. Gregory Porter, Melody Gardot, Luciana Souza, Madeleine Peyroux et Kurt Elling, sont quant à eux autant de figures majeures de la scène jazz internationale avec lesquelles j’avais déjà eu l’occasion de travailler. Kandace Springs, de l’écurie Blue Note, et Camille Bertault, signée chez Sony Music, deux artistes moins connues mais non moins talentueuses, ont également participé à cet album. Allant à l’encontre de toutes les règles propres à cet exercice bien codifié qu’est le tribute album, « The Passion of Charlie Parker » est une œuvre musicale à part entière consacrée à Bird, à sa vie et à son œuvre, à ses anges comme à ses démons.

Programmation musicale

Madeleine Peyroux « The Passion of Charlie Parker »
Meet Charlie Parker (Ornithology) (Charlie Parker, David Baerwald)
Impulse 5742176

« The Passion of Charlie Parker »
« The Passion of Charlie Parker »

Camille Bertault « The Passion of Charlie Parker »
Après vous (Au Privave) (Charlie Parker, Camille Bertault)
Impulse 5742176

« The Passion of Charlie Parker »
« The Passion of Charlie Parker »

Melody Gardot « The Passion of Charlie Parker »
The King of 52nd Street (Scrapple from the Apple) (Charlie Parker, David Baerwald)
Impulse 5742176

« The Passion of Charlie Parker »
« The Passion of Charlie Parker »

Kurt Elling « The Passion of Charlie Parker »
Los Angeles (Moose The Mooche) (Charlie Parker, David Baerwald)
Impulse 5742176

« The Passion of Charlie Parker »
« The Passion of Charlie Parker »

Charlie Parker « Bird and Diz »
My Melancholy Baby (Ernie Burnett, George Norton)
Verve 831133-2

« Bird and Diz »
« Bird and Diz »

Nat King Cole « Zurich 1950 »
Sweet Lorraine (Cliff Burwell, Mitchell Parish)
TCB 43

« Zurich 1950 »
« Zurich 1950 »

Coax Orchestra « Lent et sexuel »
Musique d'ascenseur (Yann Joussein)
Coax 026CO1

« Lent et sexuel »
« Lent et sexuel »

Antoine Boyer, Samuelito « Coincidence »
Nuages (Django Reinhardt)
Dr. Heart Music 1007

« Coincidence »
« Coincidence »

Antoine Karacostas « Trails »
22 minutes dernier carat (Antoine Karakostas)
Parallel 005

« Trails »
« Trails »

Asylon « Terra »
Blue Salad Eating (Pierre Lordet)
King Tao

« Terra »
« Terra »

Amir Elsaffar « Rivers of Sound, Not Two »
Hijaz 21/8 (Amir Elsaffar)
New Amsterdam 088

« Rivers of Sound, Not Two »
« Rivers of Sound, Not Two »
L'équipe de l'émission :
Mots clés :