Open jazz
Magazine
Lundi 19 mars 2018
54 min

L'actualité du jazz : Miles Davis et John Coltrane, l'ultime tournée

En avant-première, le coffret « The Final Tour : The Bootleg Series, Vol 6 » de Miles Davis et John Coltrane qui paraît le 23 mars chez Columbia Legacy/Sony.

L'actualité du jazz : Miles Davis et John Coltrane, l'ultime tournée
Miles Davis & John Coltrane, © Jean-Pierre Leloir

Au sommaire aujourd'hui

  • Miles Davis et John Coltrane à la Une
  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert de Alfredo Rodriguez samedi 24 mars à 21h à l'Astrada à Marciac (32). Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.
« The Final Tour : The Bootleg Series, Vol 6 »
« The Final Tour : The Bootleg Series, Vol 6 »

Sixième opus de « The Bootleg Series », la collection qui édite dans des conditions optimum (respect des droits des musiciens, remasterisation des bandes) des enregistrements jusqu’ici “pirates” concernant Miles Davis

« The Final Tour » se concentre sur le dernier chapitre de la collaboration entre Miles et le saxophoniste John Coltrane. Ce coffret de 4CD comprend donc des performances enregistrées dans le cadre de leur tournée européenne de mars  1960, la dernière des deux artistes ensemble

On y retrouve les deux concerts donnés à l’Olympia de Paris du 21 mars 1960, les deux du lendemain à Stockholm et celui, beaucoup moins connu du 24 mars à Copenhague (ce dernier également disponible à part en version vinyle), le tout pour la première fois disponible à partir des bandes analogues ¼ pouce. Comme pour chaque opus de la série, le coffret a bénéficié d’une réalisation soignée : avec des photos d’époque et son important livret, dont les notes ont ici été rédigées par Ashley Kahn (musicologue, journaliste et producteur), «The Final Tour : The Bootleg Series Vol. 6» est une véritable mine d’or pour les fans de ces deux légendes du jazz.

Miles et Coltrane ont d’abord collaboré en 1955, au sein du premier premier « Great Quintet » du trompettiste  (Coltrane au saxophone ténor, Red Garland au piano, Paul Chambers à la contrebasse et Philly Joe Jones à la batterie). Ce Great Quintet enregistra dans un premier temps “Round About Midnight”, le premier album de Miles pour Columbia, sorti en 1957, qui montre le contraste stupéfiant entre les lignes mélodiques de Miles et les solos énergétiques en cascade de Coltrane, décrits en 1958 par le critique Ira Gitler comme des « nappes de son » (« sheets of sound »).

Malgré la séparation des membres du quintet peu après la sortie de “Round About Midnight”, John Coltrane retourna auprès de Miles au début de l’année 1958. Un an plus tard, le Miles Davis Sextet (Davis, Coltrane, Chambers, le saxophoniste Cannonball Adderley, le pianiste Bill Evans et le batteur Jimmy Cobb) enregistrerait le chef d’œuvre “Kind of Blue”, l’album de jazz le plus vendu de tous les temps. La même année, sur son cinquième album studio “Giant Steps”, sorti chez Atlantic Records en 1960, Coltrane développa les idées de jazz modal bâties sur les compositions de “Kind of Blue” (basée sur des modes ou échelles de notes plutôt que des suites d’accords).

“Giant Steps” établit John Coltrane comme l’un des leaders les plus innovants du jazz, et dès lors il était clair qu’il emprunterait une direction artistique différente de celle de Miles Davis. Mais Miles n’arrivait pas à trouver le remplaçant adéquat pour la tournée européenne de Jazz At The Philharmonic organisée au printemps 1960 par l’impresario Norman Granz. Coltrane lui avait suggéré d’embaucher Wayne Shorter, alors âgé de 26 ans, mais ce dernier n’était pas familier du répertoire du quintet. Miles insista et parvint à persuader Coltrane de se joindre à lui une dernière fois. Ce fut le premier voyage de Coltrane en Europe où son style novateur, comme l’intensité de son jeu allaient décontenancer le public, comme on peut l’entendre lors du concert parisien.

Néanmoins, cette tournée Européenne annonçait clairement l’influence incroyable qu’allaient avoir les deux musiciens sur les bouleversements du cours du jazz à venir. En prime, la section rythmique qui les accompagnait était au diapason de leur créativité, avec un Wynton Kelly particulièrement survolté lors du concert de Copenhague… Pour reconstituer l’histoire, il faut préciser que quelques concerts allaient suivre jusqu’au 9 avril (Francfort, Zurich, Scheveningen et Amsterdam), au cours desquels le jeu Coltrane serait de plus en plus éloigné de l’univers imaginé par Miles, comme pour donner à entendre ce que serait son propre quartet dès leur retour à New York. Une page était tournée. Miles, lui, ramènerait son quintet en Europe à l’automne, Sonny Stitt prenant la place de Coltrane. 

Miles Davis (trompette)
John Coltrane (sax ténor)
Wynton Kelly (piano)
Paul Chambers (contrebasse)
Jimmy Cobb (batterie)

Programmation musicale

18h09 -Miles Davis, John Coltrane « The Final Tour : The Bootleg Series, Vol 6 »
So What (Second Concert) Stockholm (Miles Davis)
Columbia Legacy   88985448392

« The Final Tour : The Bootleg Series, Vol 6 »
« The Final Tour : The Bootleg Series, Vol 6 »

18h25- Miles Davis, John Coltrane « The Final Tour : The Bootleg Series, Vol 6 »
Round Midnight (Olympia, Paris) (Thelonious Monk, Cootie Williams, Bernie Hanighen)
Columbia Legacy   88985448392

« The Final Tour : The Bootleg Series, Vol 6 »
« The Final Tour : The Bootleg Series, Vol 6 »

18h33 -Maxine Sullivan  « Flow Gently Sweet Rhythm »
Molly Malone (Trad. Irlandais)
Guilde du Jazz J 1 229

« Flow Gently Sweet Rhythm »
« Flow Gently Sweet Rhythm »

18h38 -Alfredo Rodriguez  « The Little Dream »
Silver Rain (Alfredo Rodriguez, Munir Hossn)
Mack Avenue 1130

 « The Little Dream »
« The Little Dream »

18h43 -Clovis  Nicolas  « Freedom Suite Ensuite »
Speak A Gentle Word (Clovis Nicolas)
Sunnyside 1495

« Freedom Suite Ensuite »
« Freedom Suite Ensuite »

18h48 -Dhafer Youssef « Abu Nawas Rhapsody »
Profane (The Wine Ode Suite) (Dhafer Youssef)
Jazzland   0602527295565

« Abu Nawas Rhapsody »
« Abu Nawas Rhapsody »

18h54 -Stéphan Oliva, Stéphane Oskeritzian « Cinema invisible, Piano solo »
Générique sur fond rouge (Stéphan Oliva)
Arrêt sur image (Stéphan Oliva)
Musique de film (Stéphan Oliva)
Ouverture à l'iris (Stéphan Oliva)
Illusions 313008

« Cinema invisible, Piano solo »
« Cinema invisible, Piano solo »
L'équipe de l'émission :