Open jazz
Magazine
Mardi 28 novembre 2017
54 min

L'actualité du jazz : Martial Solal et Dave Liebman, grand cru classé

Parution de « Masters In Bordeaux » de Martial Solal et Dave Liebman chez Sunnyside Records.

L'actualité du jazz : Martial Solal et Dave Liebman, grand cru classé
Martial Solal et Dave Liebman, © Jean-Baptiste Millot

Au sommaire aujourd'hui

  • Martial Solal et Dave Liebman à la Une
  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert de Eric Séva jeudi 30 novembre à 20h30 aux Saulnières au Mans (72). Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.
Masters In Bordeaux
Masters In Bordeaux

La réunion de deux géants du jazz fait partie de l’histoire de cette musique, depuis ses origines… Beaucoup plus rare est la première collaboration de deux musiciens de générations et de continents différents. C'est ce qui rend unique l’association de la légende française du piano Martial Solal et du saxophoniste américain Dave Liebman. Leur nouvel album, enregistré en concert, “Masters In Bordeaux”, sort chez chez Sunnyside : quoi de plus normal, il s’agit d’un label new-yorkais créé et dirigé par un français, François Zalacain !

Né à Alger et habitant à Paris depuis 1950, Solal est une figure marquante du jazz en Europe. Ce pianiste de 90 ans est à la pointe du jazz depuis les années 1950. Il est l'un des premiers européens à maîtriser le langage du bebop. Il a composé la musique de À bout de souffle de Jean-Luc Godard, dirigé un big band extraordinaire et collaboré avec le Gotha des jazzmen de la planète.

Ayant 20 ans de moins que Solal, Dave Liebman est lui aussi une véritable légende vivante. Sa maîtrise du saxophone et son éclectisme musical en ont été un modèle pour de nombreux saxophonistes en herbe. Liebman s’est retrouvé sideman de quelques figures majeures comme Elvin Jones ou Miles Davis, et dirige ses propres ensembles depuis le milieu des années 70.

Bien que fan de l'œuvre de Solal, Liebman n'avait jamais rencontré ou joué avec lui avant 2016. C'est l'ancien élève du saxophoniste, par ailleurs gendre du pianiste, Jean-Charles Richard, qui a su les rapprocher. Dave Liebman a fourni de la musique née de sa collaboration de longue date avec le grand pianiste Richie Beirach. Il ne fallut pas longtemps à Martial Solal pour relever le défi.

Leurs premières représentations ont eu lieu au Sunside à Paris, en décembre 2015, enregistrées d’ailleurs par le Jazz Club d’Yvan Amar pour France Musique. Liebman a été frappé par le contrôle total de Solal et son audace harmonique. Ensemble, ils ont joué les funambules sur des standards et quelques originaux pendant deux soirs. La joie de jouer, le défi de leurs connaissances musicales exigeantes et leur complicité instantanée les ont décidé à se revoir.

L’occasion du duo s’est présentée quand Jean-Jacques Quesada les a invités à donner un concert au Château Guiraud à Sauternes, en France, dans le cadre du Festival Jazz et Vins de Bordeaux.

Les morceaux ont été sélectionné sur place. Les deux ont décidé de jouer des standards qu'ils connaissaient bien mais qui s'avèreraient intrigants à cause du talent du duo pour l'expérimentation harmonique. Ainsi, Night and Day de Cole Porter est introduit par le toucher introspectif de Solal avant que le ténor de Liebman ne commence à chanter en parallèle, allumant de véritables étincelles dans leur jeu.

L'équipe de l'émission :