Open jazz
Magazine
Lundi 25 juin 2018
54 min

L'actualité du jazz : Juan Andrés Ospina, de Bogotá à New York, le souffle de la tramontane

Le compositeur et chef d'orchestre colombien Juan Andrés Ospina apporte un vent nouveau à New York avec la sortie de “Tramontana”, le premier album de son Big Band.

L'actualité du jazz : Juan Andrés Ospina, de Bogotá à New York, le souffle de la tramontane
Juan Andrés Ospina, © Stella

Au sommaire aujourd'hui

  • Juan Andrés Ospina à la Une
  • 3 invitations pour 2 pour le concert de Youn Sun Nah et Ulf Wakenius jeudi 05 juillet à 21h à la salle Jéliote à Oloron-Sainte-Marie (64) dans le cadre du festival Jazz Oloron. Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.
« Tramontana »
« Tramontana »

“Tramontana” de Julian Andrés Ospina est la réalisation d’un rêve de 10 ans, avec un ensemble aux multiples nationalités et des apparitions d’invités comme le saxophoniste cubain légendaire Paquito D’Rivera ou la chanteuse colombienne Lucia Pulido.

C’est très difficile de trouver un son personnel, identifiable, quand on arrange un big band, mais - presque miraculeusement - Juan Andrés Ospina a réussi à le faire. Bingo !” - Paquito D’Rivera.

Puissante mais invisible, momentanément féroce, mais laissant derrière elle un ciel idyllique et cristallin, la tramontane est une vraie force de la nature, un coup de vent puissant qui fouette les côtes catalanes. Il sert d’inspiration au compositeur et chef d’orchestre Juan Andrés Ospina, qui a expérimenté sa force et sa beauté durant son séjour catalan. Il a traduit les mouvements du vent dans sa musique pour “Tramontana”, son premier enregistrement avec son phénoménal big band. L'accomplissement de près d'une décennie de rêve et d'une immersion dans la musique.

Né dans une famille musicale et artistique à Bogotá en Colombie, Juan Andrés Ospina a découvert son talent de compositeur et arrangeur de big band alors qu'il étudiait au Berklee College of Music de Boston. La réalisation de l'album fait suite à une campagne de financement participatif et à l'encouragement enthousiaste des chefs d’orchestre Paquito D'Rivera et Maria Schneider. Il rassemble un ensemble de dix nationalités différentes, interprétant des originaux saisissants de Juan Andrés Ospina, un standard radicalement transformé, et une chanson passionnée de la chanteuse colombienne Lucia Pulido.

C’est quelque chose dont j’ai ressenti depuis longtemps la nécessité de le faire” explique Juan Andrés Ospina. “Je devais juste trouver le courage de finalement le faire”.

A l’écoute des pièces majestueuses et richement texturées qui composent “Tramontana”, il est évident que Juan Andrés Ospina se sentait réellement obligé de poursuivre la tâche ardue de rassembler un big band pour enregistrer sa musique. Cependant, il n'a jamais voulu devenir un chef d’orchestre à cette échelle. En fait, sa première pièce pour big band n'était rien d'autre qu'un devoir scolaire. C'est sous la tutelle de Greg Hopkins à Berklee que Juan Andrés Ospina a conçu l'interprétation dramatique de Like Someone In Love qui apparaît sur l'album, réharmonisé et dont la mélodie bien connue s'étend sur des longueurs méconnaissables, créant quelque chose de familier et de frais.

Cette description s'applique également à l'ensemble lui-même, combinant des collaborateurs de longue date et de nouvelles connaissances. Plusieurs d'entre eux étaient sur scène à ses côtés quand Juan Andrés Ospina a créé ses pièces de big band originales pour son diplôme à Berklee en 2007; d'autres se sont rencontrés pour la première fois en studio quand ces morceaux ont été enregistrés. Les membres du groupe sont originaires de pays aussi éloignés que le Royaume-Uni, Cuba, le Canada, Israël, la Suisse, la Grèce, le Portugal et l'Argentine, ainsi que la Colombie natale d'Ospina et New York sa ville d'adoption  (il partage son temps entre les deux quand il n'est pas en tournée).

"J'ai pensé qu'il serait intéressant d'avoir autant de nationalités différentes jouant dans ce groupe, apportant toutes leurs influences à la musique d'une manière ou d'une autre", raconte Juan Andrés Ospina. "C'est quelque chose qui pourrait être très commun à New York, mais d'un point de vue colombien c'est plutôt fou."

La patrie d'Ospina est bien représentée sur l'album; mis à part une fois par Ospina lui-même,le siège de piano est occupée par Carolina Calvache, originaire de Colombie, ou par le frère du compositeur, Nicolás Ospina, avec qui il collabore dans un duo de comédies musicales qui rencontre un grand succès en ligne. Leur soeur Silvia a conçu l'illustration de l'album. La voix déchirante de la célèbre chanteuse colombienne Lucia Pulido vient bouleverser l'album avec son Ver Llover, l'une des trois pièces du répertoire d'Ospina commandées par le festival Jazz al Parque de Bogotá. La composition est basée sur le rythme currulao de la côte Pacifique de la Colombie, pour lequel Ospina a invité le batteur argentin Franco Pinna, un maître de cette tradition, à rejoindre le groupe.

L’envolée vocale dans paroles sur la chanson-titre d'ouverture est chantée par la remarquable vocaliste portugaise Sofia Ribeiro. Ospina a été un membre clé du groupe de Ribeiro pendant sept ans, étant directeur musical et producteur ainsi que pianiste pour ses deux derniers albums. Deux autres membres de cet ensemble rejoignent également Ospina pour “Tramontana” : le bassiste grec Petros Klampanis, qui apparaît dans Recuerdos de un Reloj de Pared, et le percussionniste Marcelo Woloski. "C'est une chanteuse incroyable et sa musique est incroyable", dit Juan Andrés Ospina à propos de Ribeiro. "Travailler avec elle a été l'une de mes expériences musicales les plus importantes."

Programmation musicale

Juan Andrés Ospina « Tramontana »
Tramontana (Juan Andrés Ospina)
jaospina.com 7707282525988

« Tramontana »
« Tramontana »

Juan Andrés Ospina « Tramontana »
Ver llover  (Lucia Pulido, Sebastian Cruz)
jaospina.com 7707282525988

« Tramontana »
« Tramontana »

John Warren « The Traveller's Tale »
New Horizons (John Warren)
Fledg'ling 3103

« The Traveller's Tale »
« The Traveller's Tale »

Les Rugissants « D'humain et d'animal »
Le visage (Grégoire Letouvet)
Klarthe 023

« D'humain et d'animal »
« D'humain et d'animal »

Tony Bennett « Milestones of a Jazz Legend - Cloud 7 »
Give Me The Simple Life (Ruby, Bloom)
The Intense Media 600464

« Milestones of a Jazz Legend - Cloud 7 »
« Milestones of a Jazz Legend - Cloud 7 »

Youn Sun Nah « Same Girl »
Breakfast in Baghdad  (Ulf Wakenius)
ACT 6012-2

« Same Girl »
« Same Girl »

Omri Mor « It's About Time »
Atlas  (Omri Mor)
Naïve 628671

« It's About Time »
« It's About Time »

Paul Robeson « Green Pastures »
Killing Song  (Wimperis, Spoliansky)
ASV 5047

« Green Pastures »
« Green Pastures »
L'équipe de l'émission :