Open jazz
Magazine
Vendredi 21 décembre 2018
54 min

L'actualité du jazz : Gary Burton 75 ans de good vibes : (4/10), Atlantic, rencontres et solitude

Un grand portrait en 10 épisodes, du lundi 17 au lundi 31 décembre.

L'actualité du jazz : Gary Burton 75 ans de good vibes : (4/10), Atlantic, rencontres et solitude
Gary Burton, © Radio France / Alex Dutilh
Gary Burton
Gary Burton, © ECM

On n’allait pas vous chanter Noël au son du glockenspiel… Trop facile ! Plutôt avec celui de son grand frère, le vibraphone, avec un immense musicien qui vient de décider de prendre sa retraite. À 75 ans, Gary Burton, l’a très officiellement annoncé. Celui qui fut pendant 30 ans le directeur pédagogique puis le doyen de la fameuse Berklee School of Music a dans la foulée fait cadeau de son instrument à un jeune vibraphoniste prometteur. Une première dans l’histoire du jazz, tous continents confondus.

Il n’y a pas de hasard : le vibraphone (1916) est apparu au même moment que le jazz (1917). Pas étonnant que ce soit un jazzman, Lionel Hampton, qui lui ait donné ses premières lettres de noblesse. Un extraverti du swing… Il y eut ensuite Milt Jackson, pour le bebop dans ses élégantes années au sein du Modern Jazz Quartet. Et pour achever le tableau, depuis plus d’un demi-siècle, Gary Burton, 7 Grammy au compteur, celui qui inventa le jeu à 4 baguettes, nommé depuis le « Burton ‘s grip ». À côté d’une pléiade de vibraphonistes talentueux, ces trois là sont la Sainte Trinité. 

La trajectoire de Gary Burton (né le 23 janvier 1943) est tout simplement époustouflante de précocité et de maturité.Enregistrant pour la première fois à Nashville à 17 ans, emmené en tournée à 19 ans par George Shearing et embauché dans la foulée par Stan Getz pour intégrer son quartet (sur les vidéos, il a l’air d’un ado surpris d’avoir dû changer de classe), il est manifestement né sous une bonne étoile.

Il sera le premier étudiant de la Berklee School of Music à intégrer l’établissement en ayant déjà signé un contrat avec une major compagnie, en l’occurrence RCA. Celui qui, par amour des Beatles, dessina les prémisses du jazz rock en dégotant le guitariste Larry Coryell pour un premier quartet qui allait changer le son du jazz dès le milieu des années 60.

La suite ? Un compagnonnage au long cours avec Steve Swallow, un album culte avec Carla Bley, la télépathie des duos avec Chick Corea, la révélation d’un ado nommé Pat Metheny, avant celle de Julian Lage plus récemment, les collaborations avec Astor Piazzola, Stéphane Grappelli ou Richard Galliano…  

« Take Another Look : A Career Retrospective », : un coffret de 5 vinyles (un par label : RCA, Atlantic, ECM, GRP, Concord-Mack Avenue) proposant une rétrospective de sa carrière, accompagné d’un livret remarquable, vient d’être publié par Mack Avenue. L’occasion était trop belle d’aller le rencontrer chez lui, à Fort Lauderdale, en Floride, là où il vient de se retirer. Il n’a éludé aucun sujet, des raisons intimes de sa retraite à son coming out de 1991 (il fut le premier jazzman notoire à dévoiler son homosexualité) il est revenu pour nous sur les moments « vibrants » de sa carrière. Humour et sincérité en partage. 

L’interview exclusive est proposée en v.o. et en intégralité sur le site de l’émission dès la fin de la série et elle est répartie en extraits traduits dans chacun des 10 épisodes (mercredi 19 déc. la série fait une pause pour la diffusion du concert des 10 ans d’Open Jazz).

Gary Burton et Alex Dutilh
Gary Burton et Alex Dutilh, © Radio France / Fabien Fleurat

01) Les vertes années
02) les bonnes étoiles : George Shearing et Stan Getz
03) RCA et la naissance d’un quartet

04) Atlantic, rencontres et solitude
L’échange avec Keith Jarrett ; comment oser un album de vibraphone solo ; les rencontres du troisième type, avec Stéphane Grappelli et Astor Piazzola.

05) ECM, cristal et silences
06) ECM, une famille sur la route
07) GRP, une nouvelle palette
08) Concord, le chant des étoiles
09) Mack Avenue, une nouvelle génération
10) Coming out et retraite, les grandes décisions

Programmation musicale

Gary Burton, Keith Jarrett  « Gary Burton & Keith Jarrett »
Grow Your Own (Keith Jarrett)
Atlantic SD 1577

« Gary Burton & Keith Jarrett »
« Gary Burton & Keith Jarrett »

Gary Burton « Alone at Last »
Moonchild/In Your Quiet Place (Keith Jarrett)
Atlantic SD 1598

« Alone at Last »
« Alone at Last »

Gary Burton « Alone at Last »
Chega de Saudada (No More Blues) (A.C. Jobim, V. de Moraes)   Atlantic SD 1598

« Alone at Last »
« Alone at Last »

Gary Burton, Stéphane Grappelli « Paris Encounter »
Eiderdown (Steve Swallow)
Atlantic 1597

« Paris Encounter »
« Paris Encounter »

Gary Burton, Stéphane Grappelli « Paris Encounter »
Daphné (Django   Reinhardt)
Atlantic 1597

« Paris Encounter »
« Paris Encounter »

Gary Burton, Stéphane Grappelli « Paris Encounter »
Falling Grace (Steve Swallow)
Atlantic 1597

« Paris Encounter »
« Paris Encounter »

Astor Piazzola & Gary Burton « The New Tango »
Nuevo Tango (Astor Piazzola)
Atlantic 81823-2

« The New Tango »
« The New Tango »
Les invités :
L'équipe de l'émission :