Open jazz
Magazine
Lundi 14 mai 2018
54 min

L'actualité du jazz : Fred Hersch, les transes européennes

Le trio de Fred Hersch en état de grâce : “Live in Europe”, enregistré en novembre dernier à Bruxelles, paraît chez Palmetto/Bertus.

L'actualité du jazz : Fred Hersch, les transes européennes
Eric McPherson, Fred Hersch, John Hébert, © John Abbott

Au sommaire aujourd'hui

  • Fred Hersch à la Une
  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert du Onze Heures Onze Orchestra mercredi 16 mai à 21h au Studio de l’Ermitage à Paris (75). Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.
« Live in Europe »
« Live in Europe »

Live in Europe” (sorti le 11 mai) couronne une année mémorable pour le pianiste Fred Hersch. Immortalisant son trio avec des partenaires de vingt ans, le bassiste John Hébert et le batteur Eric McPherson, ce nouvel album signe une étape de haut niveau pour cette tournée qui vit le pianiste passer par Paris pour y recevoir son Grand Prix de l’Académie Charles Cros. Composé de six titres originaux de Hersch et de quatre compositions marquantes de Thelonious Monk (We See, Blue Monk) et Wayne Shorter (Miyako, Black Nile), “Live in Europe” illustre merveilleusement comment un trio soudé parvient à respirer dans un même souffle.

« Le trio a un langage commun ; nous en sommes arrivés à un point où nous partageons tous un rôle égal dans ce qui se passe musicalement pendant un concert », dit Hersch. Après une douzaine d'albums en trio au cours des 30 dernières années, il déclare que « c'est le meilleur enregistrement en trioque nous ayons fait, et je pense être à mon meilleur niveau en termes d'énergie et de maîtrise technique ».

L'album doit aussi sa naissance à un heureux hasard. L'avant-dernière tournée européenne du groupe, durant trois semaines en novembre 2017, est passée par le Flagey Studio 4, à l'ancien Institut national de radiodiffusion de Bruxelles, le 24 novembre. « Après le concert, je me suis rendu compte que c'était l'une des deux ou trois meilleures performances que nous avions données :le groupe était dans une forme fantastique, l'acoustique parfaite et le piano exceptionnel », se souvient Hersch. « De retour à New York, j'ai repensé au concert et j'ai été agréablement surpris de découvrir que ce dernier avait été enregistré. En l’écoutant, j'ai été frappé par le niveau de créativité et d'énergie ».

“Live in Europe” illustre à quel point le trio a atteint un niveau de communion quasi télépathique. Bien que chaque membre du groupe soit un musicien virtuose, sa performance individuelle est toujours subordonnée à celle des autres. Le lyrisme, l'interaction attentive et le respect de la puissance spatiale sont autant de composantes inestimables de l'identité du trio. Dans des performances telles que le fougueux Skipping, la tendre ballade Bristol Fog (dédiée au défunt pianiste britannique John Taylor), le joyeux Newklypso (dédié au héros de Hersch, Sonny Rollins) et l'hommage bluesy au style New-Orleans The Big Easy, Hersch, Hébert et McPherson donnent un cours magistral de communication musicale, s'unissant comme un seul homme tout en permettant à chacun de réagir librement à l'invention spontanée des autres. Un magnifique rappel en solo sur Blue Monk met en lumière la profondeur du pouvoir d'improvisation et d'expression de Hersch.

2017 a été une période particulièrement riche pour un Hersch toujours aussi productif. Les moments forts ont été la publication d’une autobiographie acclamée par la critique (“Good things happen slowly : a life in and out of jazz”, primé en tant que l'un des cinq meilleurs mémoires de 2017 par le Washington Post et le New York Times), ainsi que deux nominations aux Grammy Awards pour son album solo “Open Book” sur Palmetto Records, consacré meilleur album instrumental de jazz et meilleur solo improvisé de jazz (“Whisper Not” de Benny Golson). En outre, Hersch a reçu le Prix In Honorem Jazz 2017 pour l'ensemble de sa carrière, décerné par l'Académie Charles Cros en France. Hersch a également ouvert la saison 2017 du Jazz au Lincoln Center avec ses “Leaves of Grass”, une mise en scène des poèmes de Walt Whitman pour les chanteurs Kurt Elling, Kate McGarry et un octet instrumental. Ajoutez à cela le prix Doris Duke Artist 2016 et le prix du Pianiste jazz de l'année 2016 de la Jazz Journalists Association, sans oublier la sortie du long métrage documentaire “The Ballad of Fred Hersch”, présenté en avant-première au prestigieux Full Frame Film Festival en mars 2016 et récoltant des critiques enthousiastes (aujourd’hui disponible en streaming sur Vimeo). Cette forte séquence consacre légitimement un artiste qui a atteint de nouveaux sommets de maîtrise et d'inventivité.

Le fait que Hersch se retrouve de la sorte à son acmé artistique, après sa lutte très médiatisée contre le VIH et un coma de 2 mois en 2008, est extraordinaire. « La sortie de cet album est aussi un triomphe personnel en ce sens qu'elle me rappelle à quel point j'ai été chanceux », déclare Hersch. « Dix années se sont écoulées depuis mon coma, et constater que je peux jouer aujourd’hui avec une telle concentration et énergie est remarquable pour moi ». 

L'influence de Hersch sur la nouvelle génération de pianistes de jazz est prégnante, depuis ses anciens élèves Brad Mehldau et Ethan Iverson jusqu’à son collègue Jason Moran, qui a dit : « Fred est au piano ce que LeBron James est au basket. Il est la perfection ».

Où écouter Fred Hersch

Programmation musicale

Fred Hersch « Live in Europe »
We See (Thelonious Monk)
Palmetto 2192

« Live in Europe »
« Live in Europe »

Fred Hersch « Live in Europe »
Newklypso (Fred Hersch)
Palmetto 2192

« Live in Europe »
« Live in Europe »

Brad Mehldau « Seymour Reads the Constitution »
Spiral (Brad Mehldau)
Nonesuch 563508

 « Seymour Reads the Constitution »
« Seymour Reads the Constitution »

Guy Lafitte, André Persiany « Les classiques du jazz »
Down in Honky-Tonk Town (McCarron, Smith, Smith)
Fresh Sound 953

« Les classiques du jazz »
« Les classiques du jazz »

Onze Heures Onze Orchestra « Vol 2 »
Little Thing To (Stéphane Payen)
Onze Heures Onze 843476

« Vol 2 »
« Vol 2 »

Géraud Portal « Let My Children Hear Mingus »
Duke's Choice (Charles Mingus)
Jazz Family

« Let My Children Hear Mingus »
« Let My Children Hear Mingus »

EA Project « Le combat des loups »
Boomerang (Martin Guimbellot)
Jazz Family 046

« Le combat des loups »
« Le combat des loups »

Trio Zéphyr « Travelling »
Oumano (Trio Zéphyr)
La Buissonne 397029

« Travelling »
« Travelling »

Frank Sinatra « The Jazz Crooner »
_Just One of Those Thing_s (Cole Porter)
Wagram 3596973553027

« The Jazz Crooner »
« The Jazz Crooner »
L'équipe de l'émission :