Open jazz
Magazine
Mercredi 24 octobre 2018
54 min

L'actualité du jazz : Eric Bibb, le bluesman et le griot

Et si Eric Bibb avait enfin trouvé la formule idéale, fusion d’un blues groovy innovateur et contemporain puisant aux racines de l’Afrique aussi bien que dans le reggae et le gospel ? A écouter dans « Global Griot » qui paraît le 26 octobre chez Dixiefrog. Un partenariat France Musique.

L'actualité du jazz : Eric Bibb, le bluesman et le griot
Eric Bibb, © Patricia de Gorostarzu

Au sommaire aujourd'hui

  • Eric Bibb invité de Alex Dutilh
    10 CD à gagner en répondant correctement à la question posée par Alex Dutilh. Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom, prénom et adresse postale complète. 1 CD pour les 10 premières bonnes réponses.
  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert de Sylvie Courvoisier vendredi 26 octobre à 20h30 à la Dynamo de Banlieues Bleues à Pantin (93). Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.
« Global Griot »
« Global Griot »

Une bonne quinzaine de musiciens de haut-vol, américains, européens, jamaïcains et deux stars africaines, le malien Habib Boité et le sénégalais Solo Cissokho ont participé à l’étonnante aventure de «Global Griot» de Eric Bibb.

Au cours d’une carrière qui couvre déjà près de cinq décennies, Eric Bibb ne s’est jamais reposé sur ses lauriers. Toujours en mouvement il a plus d’une chanson à sortir de sa besace et il nous en ressort vingt-quatre d’un coup issues de nombreux horizons pour ce « Global Griot » bien nommé puisque enregistré en France, en Suède, en Jamaïque, au Ghana, au Canada, au Royaume Uni et aux USA !

Si l’expression trop galvaudée « musiques du monde » n’était pas si problématique, nul doute qu’elle conviendrait pour définir l’approche d’Eric Bibb. Cependant qu’on ne s’y trompe pas. Il est d’abord et avant tout, un « blues brother », un bluesman de la vieille école qui cherche à élargir ses horizons. Au cours de ses pérégrinations autour du globe, il a eu le bonheur de côtoyer toutes sortes d’extraordinaires musiciens dont certains sont devenus des « âmes soeurs ». On en retrouve certaines rassemblées pour ce disque : notamment le guitariste suédois Steffan Astner ; la légende du reggae jamaïcain Ken Boothe ; quatre pointures des scènes nord-américaines à savoir Big Daddy Wilson, Harrison Kennedy, Michael Jerome Brown et Linda « Big Mama » Tillery, fondatrice du Cultural Heritage Choir, et surtout deux remarquables musiciens originaires d’Afrique de l’Ouest, le griot malien Habib Koité et le Sénégalais Solo Cissokho dont la kora inspirée contribue à la réussite de plusieurs plages ; sans oublier enfin les harmonies célestes d’Ulrika, l’épouse d’Eric.

Si l’on excepte quatre morceaux traditionnels et deux reprises, les dix-huit titres originaux sont tous co-signés avec des musiciens participant à l’album, ce qui fait de « Global Griot » l’oeuvre la plus collective jamais réalisée par Eric.

Les deux reprises ponctuent et indiquent la voie choisie par l’artiste, deux chansons de combat enregistrées dans les années 50. Last Night I Had the Strangest Dream de Ed Mc Curry a été l’hymne du mouvement de la Paix, chanté par des enfants lors de la destruction du mur de Berlin et repris notamment par Simon & Garfunkel et Johnny Cash. Black, Brown and White est sans doute le morceau le plus revendicatif écrit par le bluesman Big Bill Broonzy à l’époque de la ségrégation aux USA et dont on découvre, hélas, que le sujet reste d’actualité.

Enfin, dans sa nouvelle composition Hoist Up the Banner Eric Bibb nous dit qu’il ne se voit pas particulièrement en porte-étendard ou en partisan mais qu'il lui faut bien clamer la cause de l’humanité et de l’amour face aux vents mauvais qui gagnent du terrain ici comme ailleurs. 

Plus que jamais voilà un artiste qui démontre qu’il est en parfaite résonance avec son temps et attentif à ce qui se passe à travers la planète.

Où écouter Eric Bibb

  • A Schiltigheim (67) vendredi 26 octobre à 20h30 au Cheval Blanc (Eric Bibb Quartet )
  • A Saint-Chamond (42) samedi 27 octobre à 20h à la salle Aristide Briand dans le cadre de la Nuit du Blues du Rhino Jazz Festival
  • A Paris (75) le vendredi 11 janvier au Théâtre Traversière

Programmation musicale

Eric Bibb « Global Griot »
We Don't Care Black ((Eric Bibb, Habib Koité)
Dixiefrog 8810

« Global Griot »
« Global Griot »

Eric Bibb « Global Griot »Brown & White (Big Bill Broonzy)
Dixiefrog 8810

« Global Griot »
« Global Griot »

Eric Bibb « Global Griot »
Michael, Row Da Boat Ashore (Trad, arr. Eric Bibb)
Dixiefrog 8810

« Global Griot »
« Global Griot »

Mississippi John Hurt « The Complete Studio recordings »
Pay Day (Mississippi John Hurt)
Vanguard

« The Complete Studio recordings »
« The Complete Studio recordings »

Ida Sand, Stockholm Underground « My Soul Kitchen »
If You Don't Love Me (Ida Sand)
ACT 9736-2

« My Soul Kitchen »
« My Soul Kitchen »

George Arvanitas « Soul Jazz »
This Here (Bobby Timmons)
Fresh Sound 961

« Soul Jazz »
« Soul Jazz »

Sylvie Courvoisier « Miller's Tale »
A Fountain Pen (Sylvie Courvoisier, Ikue Mori)
Intakt 270

« Miller's Tale »
« Miller's Tale »

Hubert Dupont « Smart Grid »
Greed (Hubert Dupont)
Ultrack 1006

« Smart Grid »
« Smart Grid »

Pablo Campos « People Will Say »
Nobody Else But Me  (Jerome Kern, Oscar Hammerstein II)
Jazztime 198102

« People Will Say »
« People Will Say »

Aurore Voilqué « Valse Bohémienne »
Vous et moi (Django Reinhardt)
Arts & Spectacles 180502

« Valse Bohémienne »
« Valse Bohémienne »

Mathieu Robert, Mario Ganau « Prima Scena »
La via del mare (Mario Ganau)
Hypnote 007

« Prima Scena »
« Prima Scena »
L'équipe de l'émission :