Open jazz
Magazine
Mardi 30 janvier 2018
54 min

L'actualité du jazz : David Linx, 7000 miles en 30 ans

Parution de « 7000 Miles » de David Linx chez Sound Surveyor Music / In Vivo.

L'actualité du jazz : David Linx, 7000 miles en 30 ans
David Linx, Pierre-Alain Goualch, Diego Imbert, André Ceccarelli, © Amaury Voslion

Au sommaire aujourd'hui

  • David Linx à la Une
  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert de Renaud Garcia-Fons vendredi 02 février à 21h au Jazz Club de Thou (17). Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.
« 7000 Miles »
« 7000 Miles »

Le trio d’André Ceccarelli existait avant mon arrivée, avec Diego Imbert à la basse et Pierre-Alain Goualch au piano. Le trio m’a invité pour l’enregistrement d’un hommage à Claude Nougaro, ami d’André et moi, en 2009 et le trio s’est transformé en quartet très soudé.
Après plus de 150 concerts, le quartet a décidé de se rassembler autour d’un répertoire plus original qui, toutefois, réunit la volonté et l’exigence artistique des 4 membres à titre égal. La liberté de ce quartet pourrait, dans l’exécution, faire penser à une approche Wayne Shorterienne puisque la musique et son expression ici se situent à plusieurs niveaux de compréhension, de ressenti et d’écoute avec une importance toute particulière donnée aux textes.

  • Carnet de vol”, avec deux exemples :

7000 Miles
7000 miles est un genre de contrepoint qui est fait de l’étendue des extrêmes, Ici la tension entre Est et Ouest, qu’elle soit politique ou métaphorique. Le point de chute et de rencontre, la focalisation d’amour ou de désastre se situe au milieu avec l’Est à 7000 miles et l’Ouest, de l’autre côté également à 7000 miles. La musique de Ryuichi Sakamoto, thème prépondérant pour le film Babel, est le point de départ pour ce concept où l’idée du centre, tenue en alerte, est intense. Le texte est une sorte de bilan universel en mouvance perpétuelle avec un constat permanent de ce que le monde a comme effet sur nous tous et nous toutes.

The Promise Of You
C’est une chanson que j’ai écrite avec Ivan Lins, grand compositeur du Brésil, en 1991 quelques mois après que Toots Thielemans nous ait présenté. Il est un de mes plus vieux amis dans le métier. Bien que la chanson date de 1991, il m’a fallu plus de 26 ans pour l’enregistrer parce que je ne lui trouvais pas de juste place sur aucun disque jusqu’à aujourd’hui.

  • Pilotes :

David Linx (voix)
Pierre-Alain Goualch (piano, fender rhodes)
Diego Imbert (contrebasse)
André Ceccarelli (batterie)

Où écouter David Linx

David Linx (voix)
Gregory Privat (piano)
Christopher Jennings (contrebasse)
Arnaud Dolmen (batterie)
Chœur de Radio France
Sofi Jeannin (direction)

Programmation musicale

David Linx « 7000 Miles »
The Promise of You (David Linx, Ivan Lins)
Sound Surveyor Music 1117/2

« 7000 Miles »
« 7000 Miles »

David Linx « 7000 Miles »
7000 Miles (Ryuchi Sakamoto, David Linx)
Sound Surveyor Music 1117/2

« 7000 Miles »
« 7000 Miles »

Claude Nougaro « Récréation »
Ah ! Si vous connaissiez ma poule (Borel-Clerc, Willemetz)
Mercury 3753666

« Récréation »
« Récréation »

Norma Winstone « Well Kept Secret »
A Timeless Place (Rowles, Winstone)
Sunnyside 1477

« Well Kept Secret »
« Well Kept Secret »

Renaud Garcia Fons « La vie devant soi »
Si ça te dit (Renaud Garcia Fons)
e-Motive 171

« La vie devant soi »
« La vie devant soi »

Peemaï « Peemaï »
Peemaï Laï Laï (Peemaï)
Shred 0300027

« Peemaï »
« Peemaï »

Stochelo Rosenberg, Romane « Double jeu »
Double jeu (Stochelo Rosenberg)
Iris 3001 883

« Double jeu »
« Double jeu »

Fireworks « Fireworks »
Méca (Vincent David)
Autoprod

« Fireworks »
« Fireworks »

The Basie-Ites, Beverly Kenney « How High The Moon »
Nobody Else But Me (Kern, Hammerstein)
Fresh Sound 947

How High The Moon
How High The Moon

Sylvie Courvoisier, Mary Halvorson « Crop Circles »
Eclats for Ornette (Sylvie Courvoisier)
Relative Pitch 1045

« Crop Circles »
« Crop Circles »
L'équipe de l'émission :