Open jazz
Magazine
Vendredi 23 juin 2017
58 min

L'actualité du jazz : Dan Tepfer, l'art des contraintes

Parution de « Eleven Cages » de Dan Tepfer chez Sunnyside.

L'actualité du jazz : Dan Tepfer, l'art des contraintes
Dan Tepfer, © Josh Goleman

Au sommaire aujourd'hui

  • Dan Tepfer à la Une
  • 3 invitations pour 2 à gagner pour les concerts de Shabaka And The Ancestors et Pharoah Sanders Quartet vendredi 07 juillet à 21h au Domaine de Fontblanche à Vitrolles (13) dans le cadre du Charlie Jazz Festival. Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.
« Eleven Cages »
« Eleven Cages »

Eleven Cages” de Dan Tepfer est le premier album en trio depuis sept ans du pianiste après “Five Pedals Deep” en 2010. Il alterne les compositions originales, des pièces free et des standards de Gershwin ou… Beyoncé. Dans ce nouvel album, Dan Tepfer explore le concept de liberté dans les limites, ainsi que l’élasticité du temps dans la musique. Le choix de ses partenaires du trio, le bassiste Thomas Morgan et le batteur Nate Wood aboutit à un résultat quasiment télépathique.

Dans ses notes de pochette, Dan Tepfer explique : “Il y a quelque chose dans les cages qui magnifie la liberté… Les contraintes qui entourent la liberté lui donnent un cadre, qu’elles soient des cages physiques ou une structure formelle que nous choisissons de créer dans un contexte artistique. Elles nous poussent à nous demander : quelle liberté puis-je avoir dans cette cage particulière ? Quelle est la marge de manoeuvre ici ? A la fin de la journée, nous sommes tous “encagés” d’une manière ou d’une autre - par les limites de notre corps, de notre esprit, de l’organisation sociale dans lequel nous vivons. Le mieux que nous puissions faire est de trouver la marge de manœuvre et d’en profiter.

Dans les deux reprises de l’album, Tepfer dit “ Dans I Loves You Porgy etSingle Ladies, les relations humaines évoquées sont des cages, également. Dans la première écrit par des hommes, Porgy veut s’installer mais Bess doit voler; dans la seconde, co-écrite par Beyoncé, une femme interpelle un homme qui n’a pas saisi la chance de s’engager lorsqu’il l’a eu. Ces deux titres dépeignent l’amour comme une chose brutale : vous êtes dans une cage ou vous en sortez.

En parlant des pièces originales du trio, Tepfer dit : “Le fil conducteur de mes propres compositions ici est la malléabilité du temps, la possibilité de l'étirer et de la fracturer. DansRoadrunner,par exemple, un cliché de groove rock est subtilement fracturé, les battements ajoutés puis retirés, comme à la recherche d'un objet connu à travers les diffractions d'un verre brisé.

Programmation musicale

Dan Tepfer « Eleven Cages »
Roadrunner (Dan Tepfer)
Sunnyside 1442

« Eleven Cages »
« Eleven Cages »

Dan Tepfer « Eleven Cages »
Single Ladies (Beyoncé)
Sunnyside 1442

« Eleven Cages »
« Eleven Cages »

Chick Corea « A.R.C. »
A.R.C. (Chick Corea)
ECM 1009

« A.R.C. »
« A.R.C. »

Jef Neve « Spirit Control »
Jumin' on Waves (Jef Neve, Sam Sparro)
Universal 5744122

« Spirit Control »
« Spirit Control »

Mark Murphy « Wild and Free »
Charleston Alley (L. Kirkland, R. Wright)
HighNote 7310

« Wild and Free »
« Wild and Free »

Pharoah Sanders « Rejoice »
Ntjilo Ntjilo / Bird Song (Trad., arr. Pharoah Sanders)
Theresa 112/3

« Rejoice »
« Rejoice »

Anne Paceo « Circles »
Sunshine (Anne Paceo)
Laborie Jazz 35

« Circles »
« Circles »

Sébastien Troendlé « Boogies On The Ball »
Boogie On The Ball (Sébastien Troendlé)
Frémeaux FA 8537

« Boogies On The Ball »
« Boogies On The Ball »

Eddie Harris « The In Sound »
The Shadow of Your Smile (Johnny Mandel, Paul Francis Webster)
Rhino 8122-71515-2

« The In Sound »
« The In Sound »

Binker and Moses « Journey to the Mountain of Forever »
Fete by the River (Binker Golding, Moses Boyd)
Gearbox 1537

« Journey to the Mountain of Forever »
« Journey to the Mountain of Forever »
L'équipe de l'émission :
Mots clés :