Open jazz
Magazine
Lundi 15 mai 2017
58 min

L'actualité du jazz : Christian Sands, le jeune pianiste adoubé par Christian McBride

L'actualité du jazz : Christian Sands, le jeune pianiste adoubé par Christian McBride
Christian Sands, © Anna Webber

Au sommaire aujourd'hui

  • Christian Sands à la Une
« Reach »
« Reach »

Pour ses débuts sur le label Mack Avenue avec “Reach”, le pianiste Christian Sands, cinq fois nominé au Grammy Awards, s’épanouit sur un territoire passionnant en brisant des acquis avec une musique rafraîchissante influencée par différents styles, des rythmes afro-cubains au beats hip-hop en passant par le blues à la limite du “dirty”. Assez impressionnant venant d’un jeune musicien de tout juste 27 ans. “Le répertoire choisi est destiné à atteindre de nouveaux territoires, avec quelques nouvelles idées” dit-il. “J’explore à partir des enregistrements passés pour leur aborder le futur, ce qui est une manière de me trouver moi-même au passage. C’est une chance de pouvoir exprimer mon expérience.”

Christian Sands a réuni un super trio avec Yashshi Nakamura à la basse et Marcus Baylor à la batterie. Il a aussi invité Gilad Hekselman à la guitare, Marcus Strickland au saxophone ténor et la clarinette basse et le percussionniste Cristian Rivera. Il a même convaincu le contrebassiste Christian McBride - dont il est habituellement le pianiste - de faire une apparition à l’archet à la fin du tempo lent de Use Me.

Christian Sands a débuté le piano très tôt, composant ses premières pièces à l’âge de cinq ans, avant de connaitre ses premiers contrats professionnels à dix ans et de poursuivre ses études musicales à New Haven, Connecticut, puis à la Manhattan School of Music à New York. Le grand déclic survint lors d’un stage d’été à l’Université du Massachussets, alors qu’il avait 13-14 ans. Le Dr. Billy Taylor lui demanda de prolonger sa première semaine par une seconde et enchaina par des cours privés et des master classes ! “Il est devenu mon grand-père musicien”, confie Christian Sands, qui a confié la production de “Reach” à son patron Christian McBride. “Parce que nous partageons les mêmes conceptions musicales”, explique-t-il. Et de conclure : “En fait ma principale influence pour la réalisation de cet enregistrement a été Michael Jackson, particulièrement son album “Bad” dont la variété des compositions m’a réellement impressionné et m’a inspiré.”

Programmation musicale

Christian Sands « Reach »
Armando's SongX (Christian Sands)
Mack Avenue 1117

« Reach »
« Reach »

Christian Sands « Reach »
Use Me (Christian Sands)
Mack Avenue 1117

« Reach »
« Reach »

Billy Taylor « With Ed Thigpen and Earl May »
There Will Never Be Another You (Gordon, Warren)
Lonehill Jazz 10227

« With Ed Thigpen and Earl May »
« With Ed Thigpen and Earl May »

Michael Jackson « Bad »
Bad (Michael Jackson)
Epic 4502902

« Bad »
« Bad »

Mulatu Astatke « Mulatu of Ethiopia »
Mulatu (Mulatu Astatke)
Worthy 1020

« Mulatu of Ethiopia »
« Mulatu of Ethiopia »

Ray Lema, Laurent de Wilde « Riddles »
Congo Rag (Ray Lema, Laurent de Wilde)
Gazebo 127

« Riddles »
« Riddles »

Théo Ceccaldi « Petite Moutarde »
Petit piment d'Espelette (Théo Ceccaldi)
ONJazz 001

« Petite Moutarde »
« Petite Moutarde »

Becca Stevens « Regina »
Venus (Becca Stevens)
Ground Up

« Regina »
« Regina »

Kirke Karja « Turbulence »
Orwell (Kirke Karja)
Avarus

« Turbulence »
« Turbulence »

Michael Wollny « Monteverdi in the Spirit of Jazz »
Lamento d'Arianna (Lasciatemi morire) (Claudio Monteverdi, Arr. Eric Schaefer)
ACT 9838-2

« Monteverdi in the Spirit of Jazz »
« Monteverdi in the Spirit of Jazz »
L'équipe de l'émission :
Mots clés :