Open jazz
Magazine
Mercredi 4 avril 2018
54 min

L'actualité du jazz : Charlier, Sourisse, Winsberg, sur les traces de Michael Brecker

Parution de « Tales From Michael » Charlier, Sourisse, Winsberg chez Gemini Records/Absilone/Socadics.

L'actualité du jazz : Charlier, Sourisse, Winsberg, sur les traces de Michael Brecker
André Charlier, Louis Winsberg, Benoît Sourisse, © Nicolas Vercellino

Au sommaire aujourd'hui

  • Charlier, Sourisse, Winsberg à la Une
  • 10 CD à gagner en répondant correctement à la question posée par Alex Dutilh. Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom, prénom et adresse postale. 1 CD pour les 10 premières bonnes réponses. Bonne chance !
  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert de Lucky Peterson vendredi 06 avril à 20h au Grand Angle à Voiron (38) dans le cadre de la Nuit Du Jazz du Voiron Jazz Festival. Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.
  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le ciné-concert avec Henri Texier vendredi 06 avril à 21h au cinéma le Balzac à Paris (75). Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.
« Tales From Michael »
« Tales From Michael »

Pour un trio comme celui‐ci, le fait de se retrouver autour d’un musicien comme MichaëlBrecker n’est pas anodin. A première vue, pas de saxophoniste à l’horizon... Mais pourtant, cette génération de jazzmen a grandi au son du saxophone de ce grand savant fou, véritable comète dans les années 80, qui s’est éteinte en 2007. Il a imposé son alphabet musical à toute une génération de musiciens et à ce jour, a rejoint le panthéon des légendes du jazz. Une des raisons qui a poussé le trio Charlier/Sourisse/Winsberg à lui rendre ce vibrant hommage, sans compter l’immense bonheur de faire revivre sa musique ! 

Dans la musique, la vie passe, et il est des gens avec lesquels tout paraît évident, facile et on se dit « C’est dingue ! Il faut vraiment qu’on fasse un truc ensemble ». C’est un peu cela qui s’est passé entre ces trois personnalités du jazz hexagonal, qui sillonnent les routes européennes depuis quasi trois décennies… Après, on discute, on imagine, on échange, et on se dit que « le grand Michael » nous manque, et on se dit aussi qu’il n’a pas été « fêté » comme il se doit… et si on tentait quelque chose avec sa musique, qui nous a construits depuis les années 80, et qui fait partie de nous. 

On essaye alors de voir comment faire sonner tous ces morceaux si riches, entreprise déjà pas si facile en 5 temps ou 6 temps, mais encore moins en trio orgue / guitare / batterie… sans saxophone !… Le travail de relevé commence alors, on choisit, on trie, on travaille, on répète et puis on joue trois jours en club pour se lancer à l’eau… Et là, non seulement on se régale, mais on se rend compte d’un coup de la puissance de sa musique, au-delà même de l’immense soliste qu’il était, Michael Brecker était aussi un sacré compositeur, un « penseur » de la musique, un sculpteur de sons, de rythmes et d’harmonies. 

La suite se passe juste après, nous rentrons en studio. On continue à trouver des idées, des matières, des rythmiques, en essayant de prendre des angles de vue différents à ceux des versions originales, tellement immuables, à priori… Et la magie opère ! Nous avons réussi à raconter, à notre manière, les « Légendes de Michael » … 

Louis Winsberg 

Né à Marseille en 1963. Il débute l’apprentissage de la guitare à 12 ans.
A vingt ans, il remporte le premier prix de soliste du Concours National de la Défense. Sa rencontre avec Jean‐Pierre Como et Paco Sery donne naissance au groupe mythique de jazz‐rock‐fusion Sixun, qui tournera dans le monde entier pendant vingt‐cinq ans !
Il développe ses propres projets : 1989 « Appassionata », 1993 « Camino » 1997 « La Danse du Vent » 

En 2000, il déclare sa passion pour le flamenco avec « Jaleo », premier album d'une trilogie à venir.
Depuis 2003 sa route le mène à jouer avec des références du jazz telles que Dee Dee Bridgewater, Mike Stern, Eddy Gomes, Mino Cinelu, Randy Brecker, Sadao Watanabe, Richard Bona, Gino Vanelli, Stefano di Battista, et John Mc Laughlin ainsi qu’avec des grands de la chanson française : Nougaro, Fugain, Maurane...
En 2007 il sort « Douce France », puis en 2011 « Marseille Marseille ».
En 2012, Louis assure la direction artistique de la tournée de Maurane « Fais‐moi une swing », et en 2014 il réalisera son album « Ouvre », pour Polydor, qui sera suivi d’une tournée Européenne de 70 dates. 

Entre temps, il sort un nouvel album en trio, « Gypsy Eyes », en compagnie de Rocky Gresset et Antonio El Titi autour de la rencontre de la guitare manouche et de la guitare flamenca.
Le troisième opus de Jaleo « for Paco », est sorti chez Label Bleu en Novembre 2016. 

Charlier / Sourisse 

Depuis trente ans et plus de mille concerts, André Charlier et Benoît Sourisse approfondissent une relation musicale et humaine d’une qualité et d’une longévité exceptionnelle. Ce tandem singulier ne cesse de surprendre par ses multiples projets dans lesquels on peut y trouver deux constantes : l’ambition et l’exigence.
Cette impression est largement confirmée lorsqu’on les voit aux côtés d’artistes tels que Didier Lockwood, Kurt Rosenwinkel, Kenny Garrett, Jerry Bergonzi, John Mc Laughlin, Toots Thielemans, Alex Sipiagin, Philip Catherine... 

En 1994 Ils fondent le groupe In Folio (albums «In Folio» et «Papier Musique») puis adoptent définitivement en 2001 leur nom d’artiste « Charlier/Sourisse ».
Très attachés à la transmission, André et Benoît créent avec Chantal Charlier et Didier Lockwood le « Centre des Musiques Didier Lockwood » en 2000 qui jouit aujourd’hui presque 20 ans après d’une renommée internationale. 

Ils sortent successivement deux CD «Gemini », «ElevenBlues», et en 2009, créent leur propre label « Gemini Records » sur lequel verront le jour «Heritage», «Imaginarium» et «Multiquarium». Chacun de ces albums représente une véritable tranche de vie, une aventure unique nourrie au lent et méticuleux travail de composition, du « lâcher‐prise » de l’enregistrement jusqu’au plaisir sans cesse renouvelé de la scène. 

Au fil des multiples rencontres musicales, l’idée d’imaginer un Big Band Charlier‐Sourisse était devenue une évidence, leur musique se prêtant à merveille à une écriture pour grand ensemble. En 2016 ils créent le « Multiquarium Big Band » et sortent l’album éponyme la même année. 

Programmation musicale

Charlier, Sourisse, Winsberg « Tales From Michael »
Safari (Michael Brecker)
Gemini 1719

« Tales From Michael »
« Tales From Michael »

Charlier, Sourisse, Winsberg « Tales From Michael »
Madame Toulouse (Michael Brecker)
Gemini 1719

« Tales From Michael »
« Tales From Michael »

Michael Brecker  « Tales From The Hudson »
Cabin Fever (Michael Brecker)
Impulse 11912

« Tales From The Hudson »
« Tales From The Hudson »

Buddy Collette « Swinging Shepherds »
Short Story (Buddy Collette)
Fresh Sound 2258

« Swinging Sheperds »
« Swinging Sheperds »

Lucky Peterson  « Tribute to Jimmy Smith »
Blues for Wes (Philippe Petrucciani)
Jazz Village 570135

 Tribute to Jimmy Smith »
Tribute to Jimmy Smith »

Arat Kilo, Mamani Keita, Mike Ladd « Visions of Selam »
Toulo (Arat Kilo, Mamani Keita, Mike Ladd)
Accords Croisés   172

« Visions of Selam »
« Visions of Selam »

Henri Texier, Azur Quartet « An Indian's Week »
Simone Signoret (Henri Texier)
Label Bleu 6558

« An Indian's Week »
« An Indian's Week »

Eyolf Dale « Return To Mind »
Misomer Gardens (Eyolf Dale)
Edition 1106

« Return To Mind »
« Return To Mind »

Archie Lee Hooker « Chilling »
90 Days (Hooker, Barreto, Fageot, Ditsch)
Dixiefrog 8804

« Chilling »
« Chilling »
L'équipe de l'émission :