Open jazz
Magazine
Mardi 12 mai 2020
59 min

Kat Edmonson au pays des songes

En janvier, sa prestation au SubCulture de New York fut un des grands moments d’émotion, de charme et de classe du Winter JazzFest. Dans la foulée Kat Edmonson publie un album à rêver sous les étoiles.

 Kat Edmonson au pays des songes
Kat Edmonson, © Glynis S.A. Carpenter
  • Kat Edmonson à la Une

Cette manière de réconcilier les rêves et l’innocence de l’enfance ressemble à une oasis d’espoir, d’excitation et d’optimisme.” DownBeat

Dreamers Do
Dreamers Do

Le nouvel album de Kat Edmonson, “Dreamers Do”, paraît chez Spinnerette Records.  “Dreamers Do” a immédiatement atteint la première place du classement du jazz traditionnel de Billboard, et l'album a été classé premier sur iTunes Jazz, deuxième au classement des meilleures ventes de Jazzweek et a été nommé Album de la semaine par Deezer dès sa sortie.

L'album combine des chansons des films de Disney du milieu du 20e siècle (“Alice au pays des merveilles”, “Cendrillon”, “Peter Pan”, “Pinocchio”, “L’Apprentie sorcière”, “Mary Poppins”, “Babes in Toyland”), avec des classiques familiers (What A Wonderful World ainsi que All I Do is Dream of You de “Singin in the Rain”), et comprend deux nouvelles chansons originales de Kat Edmonson (Too Late to Dream et Someone's In The House).

"”Dreamers Do" se déroule en une seule nuit, de l'heure du coucher jusqu'au matin. Il s'agit de plonger dans l’univers des rêves - toutes ces choses merveilleuses et effrayantes, ces choses qui nous tiennent éveillés au milieu de la nuit", explique Edmonson à propos du nouvel album, "Il s'agit aussi du pouvoir tranquille de glisser simplement dans un rêve. Il y a des intermèdes entre les chansons qui indiquent différents points de ce voyage nocturne et si quelqu'un veut écouter le disque en entier comme une expérience, il peut le faire".

Le LP fait suite à la sortie de "Old Fashioned Gal" en 2018, que Billboard qualifiait ainsi : "un voyage intime du doute à la résolution et au triomphe implicite". NPR avait salué l'album comme étant "une belle vitrine pour son écriture, qui est devenue de plus en plus confiante au cours de la dernière décennie", tandis que l'Associated Press affirmait que le disque "sonne comme une bande sonore alternative à un film d'Audrey Hepburn".

En 2014, Kat Edmonson avait publié “The Big Picture”, qui se plaça en première position du Contemporary Jazz Chart et en deuxième position du Total Jazz Chart. En 2015, sa performance sur "CBS This Morning : Saturday" a été le programme le plus regardé depuis 2006. Son LP “Way Down Low” de 2012 a été décrit par le New York Times comme "frais comme un bouquet de printemps".

La native du Texas a commencé à créer son propre son en se produisant dans le circuit des clubs locaux d'Austin pendant des années avant de sortir son premier LP "Take To The Sky" en 2009. Elle a ensuite tourné dans le monde entier avec des artistes de renom tels que Lyle Lovett, Chris Isaak, Gary Clark Jr, Shawn Colvin, Willie Nelson, Smokey Robinson, Nick Lowe et bien d'autres.
(extrait du communiqué de presse - traduction E. Lacaze / A. Dutilh)

Et depuis 4 semaines, chaque dimanche soir à 1h du matin heure française, Kat Edmonson propose un concert live de près d'une heure et demie, a cappella (!), depuis son appartement de Brooklyn. Elle réussit à nous faire prendre les doubles rideaux de sa fenêtre pour un somptueux rideau de scène. Une fascinante performance !!! Programme en fonction des suggestions qu'on lui fait pendant la semaine et participation facultative, comme une entrée au concert. Disponible en replay, bien sûr. C'est ici.

Programmation musicale

18h01 - Kat Edmonson  « Dreamers Do »
A Dream Is a Wish Your Heart Makes (Mack David, Al Hoffman, Jerry Livingston)
Kat Edmonson (voix)
Matt Munisteri (guitare)
Roy Dunlap (piano)
Bob Hart (basse)
Aaron Thurston (batterie)
Spinnerette

« Dreamers Do »
« Dreamers Do »

18h04 - Kat Edmonson  « Dreamers Do »
Someone's In The House (Kat Edmonson)
Kat Edmonson (voix)
Jaleel Shaw (saxophone alto)
Matt Munisteri (guitare)
Roy Dunlap (piano)
Bob Hart (basse)
Aaron Thurston (batterie)
Spinnerette

« Dreamers Do »
« Dreamers Do »

18h07 - Kat Edmonson  « Dreamers Do »
Be Careful How You Wish (Sammy  Fain, Harold Adamson)
Kat Edmonson (voix)
Matt Munisteri (guitare)
Roy Dunlap (piano)
Bob Hart (basse)
Aaron Thurston (batterie)
Spinnerette

« Dreamers Do »
« Dreamers Do »

18h14 - Nancy Harrow « Partners »
You're  Nearer (Richard Rodgers, Lorenz Hart)
Nancy Harrow (voix)
Roland Hanna (piano)
Benfan Music 888295783019       

« Partners »
« Partners »

18h18 - Naama  Gheber « Dearly Beloved »
So In Love (Cole Porter)
Naama Gheber (voix)
Ray Gallon (piano)
David Wong (basse)
Aaron Kimmel (batterie)
Cellar Music   0119   

 « Dearly Beloved »
« Dearly Beloved »

18h24 - Steve Lacy « Evidence »
Evidence (Thelonious Monk)
Steve Lacy (saxophone soprano)
Don Cherry (trompette)
Carl Brown (basse)
Billy Higgins (batterie)
New   Jazz 8271      

« Evidence »
« Evidence »

18h30 - Irreversible Entanglements « Who Sent You ? »
The Code Noir / Amina (K. Neuringer, A. Navarro, L. Stewart, T. Holmes)
Camae Ayewa (voix)
Keir Neuringer (saxophone, percussions)
Aquiles Navarro (trompette, percussions)
Luke Steward (contrebasse, percussions)
Tcheser Holmes (batterie, congas)
International   Anthem 0031       

« Who Sent You ? »
« Who Sent You ? »

18h40 - Jerry Bergonzi « Nearly Blue »
It Might As Well Be Spring (R. Rodgers, O. Hammerstein II)
Jerry Bergonzi (saxophone ténor)
Renato Chicco (orgue B3)
Andrea Michelutti (batterie)
Savant 2180  

 « Nearly Blue »
« Nearly Blue »

18h49 - J.C.  Hopkins Biggish Band  « New York Moment »
One Of Those Days (Hopkins, Federer)
Vanisha Gould (voix)
J.C. Hopkins (piano)
Nico Sarbanes (trompette)
Walter Cano (trompette)
Beserat Taffesse (trombone)
Julian Pressley (sax alto)
Drew Vandewinckle (arrangeur et sax ténor)
Jason Marshall (sax baryton)
Kaisa Maenshivu (contrebasse)
Evan Hyde (batterie)
Twee Jazz 001      

« New York Moment »
« New York Moment »

18h54 - Isabel Sörling  « Mareld »
Sticks and Branches (Isabel Sörling)
Isabel Sörling (voix, guitare acoustique, synthétiseurs, percussions)
Marc-Antoine Perrio (guitares, percussions)
Jonathan Albrektson (synthétiseurs, basse, percussions)
Nicolas Charlier (batterie, synthétiseurs, percussions)
Iki

« Mareld »
« Mareld »

18h56 - Sonny Fortune  « Awakening »
Sunshower (Kenny Barron)
Sonny Fortune (saxophone alto, flûte)
Kenny Barron (piano)
Wayne Dockery (basse)
Billy Hart (batterie)
A & M 985 028

« Awakening »
« Awakening »
L'équipe de l'émission :