Open jazz
Magazine
Lundi 21 septembre 2015
57 min

Karrin Allyson chante Rodgers & Hammerstein en version féline

En avant-première, « Many A New Day » de Karrin Allyson qui paraît demain chez Motéma.

Au sommaire aujourd'hui

► Karrin Allyson

à la Une

  • 10 CD à gagner en répondant correctement à la quesiton posée par Alex Dutilh. Cliquez sur "contactez-nous " et laissez vos nom, prénom et adresse postale. 1 CD pour les 10 premières bonnes réponses. Bonne chance ! ► Jazz au Trésor : André Hodeir - Bitter Ending
    Jazz Agenda : semaine du 21 au 27septembre 2015
    Jazz Culture : Pat Metheny - The Unity Sessions
    TOUS LES TITRES DIFFUSES SONT EN BAS DE PAGE A LA RUBRIQUE "PROGRAMMATION MUSICALE"

Qu’est-ce qui rend une chanson à ce point irrésistible qu’elle en devient un classique du genre ?

Avec son nouvel album « Many a New Day (Karrin Allyson Sings Rodgers & Hammerstein) », Karrin Allyson, quatre fois nommée aux Grammy Awards, nous donne quatorze réponses enthousiasmantes à cette question.

Signée sur le label Motéma depuis peu et chaleureusement accompagnée par l'immense Kenny Barron au piano et la légende John Patitucci à la basse (sans batterie !), la chanteuse interprète ses morceaux favoris du recueil de chansons de Rodgers & Hammerstein « avec une touche féline et une intonation impeccable » - New York Times.

« Many A Day » met en lumière le romantisme, la malice et le swing que Karrin Allyson apporte à des titres qui font partie du patrimoine culturel des États-Unis. Cet album, qui fait également appel au duo très distinctif formé par Kenny Barron au piano et John Patitucci à la basse (c’est seulement la deuxième fois que ces deux-là enregistrent ensemble), est le premier de la chanteuse sur le label Motéma. « Je suis enchantée de rejoindre ce super label et de commencer avec cet incroyable projet. Je me suis sentie complètement attirée par l’univers de Rodgers and Hammerstein, grâce au classicisme des textes et aux mélodies magnifiques. Cette musique est quasi-parfaite. »

La collaboration de Richard Rodgers et Oscar Hammerstein, l’une des plus remarquables du 20ème siècle, a donné naissance à des productions majeures de Broadway comme « Le Roi et moi », « South Pacific », « La Mélodie du Bonheur » », « Oklahoma” et « Carousel ». La légende de Broadway, Stephen Sondheim, a mis ainsi les choses en perspective quand il a dit : « Après que Rodgers et Hammerstein aient révolutionné le genre, les chansons sont devenues partie intégrante de l’histoire plutôt que de simples divertissements pour passer le temps entre deux scènes de comédie. »

Avec sa voix si particulière, Allyson emmène tous ces classiques dans un registre élégant, intimiste et joyeux. Les arrangements, impeccablement interprétés par Barron et Patitucci, réussissent à insuffler à ses joyaux du théâtre musical une dimension tout à la fois intime, sophistiquée et dépouillée qui nous rappelle l’ambiance d’un club de jazz parisien au petit matin. « L’idée m’est venu en regardant un épisode d’ « American Masters » consacré à Oscar Hammerstein. J’ai été si touchée par son histoire. C’était vraiment un homme bien qui s’est battu pour ses convictions… et qui les a racontées dans les paroles de ses chansons. (Oui, elles sont incroyablement romantiques également). J’ai réalisé que c’était le moment parfait pour interpréter ces titres –innocents mais sages, optimistes mais réalistes, nous rappelant à jamais d’où que nous soyons, d’être de bonnes personnes. Le morceau « You’ve Got To Be Carefully Taught », extrait de « South Pacific » (une comédie musicale écrite dans l’intention de combattre le racisme) résonne tristement toujours de manière trop familière à nos oreilles, encore aujourd’hui. »

D’après Jana Herzen, patronne du label Motéma : « l’idée de Karrin est brillant e. La musique lui va parfaitement, les chansons font sens, et c’est honorer de bien belle manière le cinquantième anniversaire de « La mélodie du bonheur » cette année. Ce qui nous a beaucoup surprises Karrin et moi-même, c’est que nous n’avons trouvé aucun autre disque de jazz consacré exclusivement àce répertoire co-signé par Rodgers et Hammerstein. »

“Many a New Day” a été arrangé par Karrin Allyson. La production exécutive a été réalisée par Jana Herzen et la production par la chanteuse en association avec le lauréat d’un Grammy Award, Michael Leonhart, connu pour son travail avec Steely Dan, Bobby McFerrin et plus récemment Bruno Mars.

La programmation musicale :

    Bitter Ending

    André HodeirALBUM : « Bitter Ending »LABEL : Epic
    Bitter Ending

    Kqu

    Pat MethenyALBUM : « Kin (<->) »LABEL : Nonesuch
    Kqu

    Oh, What a Beautiful Morning

    Karrin AllysonALBUM : « Many A New Day »LABEL : Motéma
    Oh, What a Beautiful Morning

    Half A Day Away

    Jef NeveALBUM : « One »LABEL : Universal
    Half A Day Away

    Happy Talk

    Karrin AllysonALBUM : « Many A New Day »LABEL : Motéma
    Happy Talk

    Shamanes

    ALBUM : « Shamanes »LABEL : FSC WILD
    Shamanes

    To Keep My Love Alive

    Ella FitzgeraldALBUM : « Ella Fitzgerald Sings Rodgers & Hart Song Book »LABEL : Verve
    To Keep My Love Alive

    Spirit Of The Snail

    Jim FunnellALBUM : « Spirit Of The Snail »LABEL : Autoprod
    Spirit Of The Snail

    That’s It, I Quit

    Sarah MckenzieALBUM : « We Could Be Lovers »LABEL : Impulse !
    That’s It, I Quit

    Many a New Day

    Karrin AllysonALBUM : « Many A New Day »LABEL : Motéma
    Many a New Day
L'équipe de l'émission :