Open jazz
Magazine
Lundi 9 février 2015
56 min

Junior Wells, la blues jam du lundi soir dans le Chicago Southside

Réédition de « Southside Blues Jam » de Junior Wells chez Delmark/Socadisc.

Au sommaire aujourd'hui

► Junior Wells

à la Une
Jazz au Trésor : Jazz on Film, Crime Jazz
Jazz Agenda : semaine du 09 au 15 février 2015
Jazz Culture : JazzTimes de janvier 2015
Jazz Bonus : Anna Lauvergnac - Coming Back Home
TOUS LES TITRES DIFFUSES SONT EN BAS DE PAGE A LA RUBRIQUE "PROGRAMMATION MUSICALE" Chicago, les dernières heures de 1969… Une époque où le Theresa's Lounge (aujourd'hui disparu) vivait ses heures de gloire, au 4801 S. Indiana Avenue, dans le South Side de Chicago. Dirigé par Theresa Needman, une sorte de marraine du Chicago Blues, le club était un rendez-vous obligé du lundi soir pour des jams légendaires, animées par le guitariste Buddy Guy (mécanicien auto dans la journée) et son compère harmoniciste Junior Wells. Toute une nouvelle génération du blues y prit ses quartiers et prit goût à y côtoyer les anciens, établis à Chicago depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, lorsque beaucoup de bluesmen ruraux du Delta rejoignirent la métropole des Grands Lacs.

Junior Wells était considéré comme un héritier des sons du Mississippi, à l'instar de Muddy Waters et Howlin' Wolf. Bob Koester, le patron du label Delmark considère qu'il s'agit du South Side style à Chicago. Pour le distinguer du son West Side de Magic Sam, Luther Allison et Buddy Guy. Du coup, en invitant le pianiste vétéran Otis Spann (longtemps associé à Muddy Waters), pour sa dernière apparition en studio, Junior Wells rassemble tous les éléments du puzzle du blues à Chicago : les anciens et les modernes, les tendres et les durs…

Junior Wells avait enregistré un premier album chez Delmark « Hoodoo Man Blues », devenu un manifeste du Chicago Blues moderne. Pour son second album, Bob Koester proposa de reconstituer en studio l'atmosphère des monday night jams du Theresa's et rendez-vous fut pris en studio pour des conditions optimum. Pour compléter le trio, Junior Wells invita le guitariste Louis Myers et le batteur Fred Below, qui accompagnaient alors Little Walter, ainsi que le bassiste Earnest Johnson. « Southside Blues Jam », le titre est on ne peut plus clair. Exactement comme en club, Junior Wells improvise ses textes avec la conviction d'un preacher

Quelques jours plus tard, Junior Wells partait en Europe pour une tournée avec les Rolling Stones.

La programmation musicale :

    Saturn

    Sun Ra (né Herman Poole Blount)ALBUM : « Jazz in Silhouette »LABEL : Evidence
    Saturn

    Lullaby of the Leaves

    Anna LauvergnacALBUM : « Coming Back Home »LABEL : Alessa
    Lullaby of the Leaves

    First Time I Met The Blues

    Buddy GuyALBUM : « The Complete Chess Studio Recordings »LABEL : Chess
    First Time I Met The Blues

    A New Day

    William ChabbeyALBUM : « A New Day »LABEL : Black & Blue
    A New Day

    Eilleon

    Gaël HorellouALBUM : « Roy »LABEL : Petit Label
    Eilleon

    I Could Have Had Religion

    Junior WellsALBUM : « Southside Blues Jam »LABEL : Delmark
    I Could Have Had Religion

    Forgotten Cave

    June MiloALBUM : « Jelly and Jam »LABEL : La Chambre rouge
    Forgotten Cave

    Blues For Mayor Daley

    Junior WellsALBUM : « Southside Blues Jam »LABEL : Delmark
    Blues For Mayor Daley

    The Bishop’s Retreat (Checkmate)

    John WilliamsALBUM : « Jazz on Film, Crime Jazz »LABEL : Moochin About
    The Bishop’s Retreat (Checkmate)

    I Been Dealing With The Devil

    Sonny Boy WilliamsonALBUM : « The Blues, Chicago 1937-45 »LABEL : Frémeaux
    I Been Dealing With The Devil

    Sigui

    ALBUM : « Back To Africa »LABEL : Celluloid
    Sigui
L'équipe de l'émission :